Les fonctions du théâtre

A mon avis, le théâtre est "en théorie" accessible à tout le monde. Mais il y a sans doute plusieurs facteurs qui font que tout le monde ne va pas au théâtre. En effet l'image qu'on a du théâtre joue sans doute beaucoup, et je pense qu'elle dépend un peu du milieu social et de l'éducation... Pour certaines personnes, le théâtre évoque de grands costumes d'époques, un spectacle long, et une intrigue racontée dans un langage pas facile d'accès. Le théâtre a donc une image un peu vieillotte et barbante... puisqu'il est sans doute comparé au cinéma ou passent des films actuels, dans un contexte actuel avec des histoires détonantes.
Ceci est peut-être dû au fait que ce que l'on découvre en premier du théâtre... c'est le texte. Au collège, ont lit d'abord des pièces avant d'aller au théâtre. Et au collège, le langage de Molière peut paraître compliqué et très vieux, puisque plus personne ne parle ainsi. Et souvent, après avoir vu une représentation moderne, les jeunes sont moins intransigeants envers le théâtre
Beaucoup de gens ignorent que le théâtre s'est renouvelé, qu'il existe des pièces actuels ou contemporaines, et que même les classiques sont redécouverts avec des mises-en-scènes modernes, et que les débats d'antan, mis sous une certaines lumières, sont toujours d'actualité.

Ensuite, les fonctions du théâtre sont multiples et plutôt complexes. D'une part, le théâtre a d'abord été seulement une représentation à voir, avant d'être un texte à lire. Le théâtre a donc pour fonction première d'être un acte social, où plusieurs personnes se réunissent pour aller voir un spectacle, une performance, et cette performance est réalisé par d'autres personnes qui jouent un rôle. D'autre part la fonction du théâtre est aussi de montrer une pièce, une histoire, et souvent de véhiculer un sens.

12

Les fonctions du théâtre

Je souhaite répondre à la question initiale: les fonctions du théâtre:

- Il a une mission humaine, sociale et politique chez Hugo otamment
- Une fonction didactique (Brecht)
- Fonction idéologique, arrache le spectateur à ses habitudes et à ses clichés (Ionesco)
- Divertissement, plaisir
- Fonction morale, catartique

Il y a sûrement d'autres fonctions...

Pour ce qui est de la classe supérieure...je ne sais pas. Le théâtre se popularise mais après, il faut voir ce qui est joué et ce que l'on va voir...

13

Les fonctions du théâtre

On passe souvent outre à l'essentiel.
Le théâtre n'est-il pas avant tout une œuvre d'art ?

14

Les fonctions du théâtre

Si mais une oeuvre d'art peut avoir des fonctions. A l'époque classique, on utilisait entres autres l'art pourdéfinir et  établir une certaine morale. Au 19e, pour faire passer des messages et pointer du doigts des idéo, des injustices etc. Dans tous les cas, le théâtre doit faire réfléchir les gens. L'art n'est pas toujours gratuit. Quand on va voir une pièce de Molière par ex, on rit, on se divertit. Il n'empêche que ses pièces sont des oeuvres d'art. Lui-même d'ailleurs écrivait pour divertir le public, pour lui plaire et le faire rire de ses défauts. L'art consiste peut-être ici à faire "passer la pillule" par le rire, ce qui n'est pas évident, surtout s'il s'agit de la cour. Non ?

Les fonctions du théâtre

ocean a écrit :

Au 19e, pour faire passer des messages et pointer du doigts des idéo, des injustices etc.

Pas uniquement. Par exemple, Pixérécourt, Labiche, Feydeau, étaient des génies dans la catégorie du mélodrame pour le premier, du vaudeville pour les autres, et ne pratiquaient pas un théâtre "intellectuel" (même si...), mais qui au contraire confortait les bourgeois dans leur petite condition en respectant leurs horizons d'attente. Il ne faut pas oublier qu'au XIXe, il n'y a pas que le drame romantique avec Dumas, Hugo, Vigny, Musset... Il faut s'intéresser à tous les théâtres pour bien connaître un siècle, et les succès des trois auteurs cités furent incontestables.

16

Les fonctions du théâtre

Si mais une œuvre d'art peut avoir des fonctions.

Ce que je voulais dire, c'est que ce statut d'œuvre d'art lui assigne une fonction première : une fonction artistique. C'est simplet certes, mais ne négligeons pas cette possibilité.

17

Les fonctions du théâtre

Bonjour

Je suis du même avis que Zadek et pense que l'art est la fonction première du théâtre en particulier et de toute forme d'expression humaine visant à sortir de l'enfer (si 76man me permet de citer sa signature). Ensuite, cela n'empêche évidemment pas (au contraire) l'étude critique de ces créations artistiques.

Les fonctions du théâtre

the children are crying a écrit :

(si 76man me permet de citer sa signature)

Bien sûr La phrase est d'Artaud en plus, donc je n'ai aucun droit de propriété

19

Les fonctions du théâtre

76man a écrit :
ocean a écrit :

Au 19e, pour faire passer des messages et pointer du doigts des idéo, des injustices etc.

Pas uniquement. Par exemple, Pixérécourt, Labiche, Feydeau, étaient des génies dans la catégorie du mélodrame pour le premier, du vaudeville pour les autres, et ne pratiquaient pas un théâtre "intellectuel" (même si...), mais qui au contraire confortait les bourgeois dans leur petite condition en respectant leurs horizons d'attente. Il ne faut pas oublier qu'au XIXe, il n'y a pas que le drame romantique avec Dumas, Hugo, Vigny, Musset... Il faut s'intéresser à tous les théâtres pour bien connaître un siècle, et les succès des trois auteurs cités furent incontestables.

Oui, ma réponse était incomplète alors. Je n'ai pas encore lu ces auteurs mais je vais le faire. Merci pour ton point de vue. Mais cependant, ce ne sont pas les auteurs les plus lus et les plus marquant. L'intérêt d'une oeuvre d'art, n'est-ce pas aussi de bouleverser les horizons d'attente du public ? Or si ces auteurs confortent un certain public...pourtant, on les connait au moins de nom, c'est vrai mais ils ne sont pas aussi étudiés que Victor Hugo par ex. Qu'en penses-tu ?

Les fonctions du théâtre

Oui bien sûr, je suis d'accord sur le fait que la postérité a retenu les grands noms, tout simplement parce que ce sont leurs œuvres qui sont les plus belles. Cependant, et même chez les plus connus, on n'a retenu que quelques pièces, par exemple Chatterton pour Vigny. Après, je suis aussi d'accord sur le fait qu'une œuvre doit en partie bousculer les spectateurs, ce qu'ont fait, une fois de plus, Hugo, Musset...

Pour les auteurs que je citais, Feydeau et Labiche sont toujours édités, au contraire de Pixérécourt. Comme je le disais, ces pièces de théâtre, en plus d'être de véritables œuvres littéraires (pour certaines car d'autres sont des navets...), sont intéressantes pour connaître l'atmosphère du siècle. C'est un peu comme les ouvrages de Fétis pour la musique au XIXe; en dehors du cercle restreint des lettrés ou gens de culture, Fétis est aujourd'hui oublié, alors qu'il fut la base critique au XIXe.

Pour en revenir à Hugo, que tu cites, il faut dire qu'il a éclaboussé le siècle de son rayonnement - peut-être même plus politique que littéraire quant à son rôle social... Ses pièces sont pour la plupart très bonnes (certaines sont des chefs-d'œuvre...) mais d'autres sont mauvaises. Ma prof m'a dit qu'elle avait tout étudié de Hugo au cours de ses études, et notamment son théâtre de l'exil, qui a priori est très loin du niveau d'un Ruy Blas ou Hernani.