1

Pouvons-nous aimer une personne sans l'admirer ?

Depuis quelques temps je me pose le question suivante :
Pouvons-nous aimer une personne sans l'admirer ?
ou alors pouvons-nous admirer sans aimer ?

Il me semble difficile d'aimer sans admirer, pourtant j'admire sans aimer !

humm difficile tout ca !

Pouvons-nous aimer une personne sans l'admirer ?

Bonsoir. Sujet plutôt intéressant

"Admirer sans aimer" est possible.
En effet, l'admiration est un sentiment qui ne s'associe pas forcément à l'amour. On peut admirer une personne, pour ses atouts ( son courage par exemple, sa maitrise etc... ).

Cependant, "aimer sans admirer" est un autre cas de figure; plus difficile.
Je pense qu'on aime en admirant, l'homme aime une personne parce qu'il l'admire.

Ainsi, l'amour est un sentiment qui s'associe forcément avec l'admiration alors que l'admiration ne s'associe pas forcément avec l'amour.
Un vrai paradoxe  !

Pouvons-nous aimer une personne sans l'admirer ?

je trouve qu'il est difficile de dissocier les deux si on sait que admirer c'est considérer avec un sentiment d'approbation et de plaisir parce qu'on voit en la chose admirée une certaine valeur ou supériorité et aimer c'est avoir un sentiment d'adoration et d'attachement. donc je pense qu'on ne peut pas admirer sans aimer mais par contre il est possible d'aimer sans admirer. assez compliqué n'est ce pas?

4

Pouvons-nous aimer une personne sans l'admirer ?

L'admiration consiste en une comparaison de l'autre avec l'image que l'on perçoit de soi. Ce serait donc l'extériorisation de notre conscience sur l'autre.
A l'inverse, l'amour relèverait plutôt de la complémentarité de forme : c'est dans l'union que la pensée amoureuse se voit complétée.

Dans le premier cas, il y a fonction d'opposition, alors que dans le second cas il y a fonction d'union.
Pour moi, les deux sont donc totalement différents.

Cela dit, les deux sont le résultat d'un questionnement, naturel ou déclenché, font intervenir notre sensibilité et proviennent de l'extériorisation de notre conscience. Voilà pourquoi, je pense, les deux termes peuvent parfois être confondus.