Philo - Exposé sur l'amour

Bonjour tout le monde !
Alors voilà, j'ai un exposé à faire en philo sur l'Amour, sujet très vaste... J'ai décidé de me concentrer sur l'amour entre un homme et une femme et voici ce qui en ressort :

I - L'amour "négatif"


     1) l'amour est illusion
         * "la cristallisation" de Stendhal : illusion que l'être aimé est parfait => déception 

     2) l'amour est égoïsme
         * désir de possession, que critique Kant. motivation : réaliser son désir ; l'être aimé n'est pas utilisé comme une fin mais comme un moyen. jalousie, possession, amour captif qui empêche l'autre de s'épanouir. Nietschze : l'homme a, par nature, un fort désir/besoin de posséder. amour qui sert à combler un manque, impuissance face à l'autonomie. théorie des scolastiques : aimer l'autre pour son bien à soi.

     3) l'amour est manque
        * Platon : "l'amour est désir et le désir est manque". on aime ce qu'on n'a pas : on souffre de ce manque. on a ce qui ne nous manque plus : plus de manque donc plus d'amour. (exemple de Proust avec Albertine). Citation Schopenhauer : "ainsi, toute notre vie oscille entre souffrance et ennui".

     4) l'amour est souffrance
        * amour passionnel. forte intensité, au-delà de la raison. Jung l'associe à une névrose. tellement fort : excès, violence, autodestruction (Tristan et iseult). Alberoni : "il n'existe pas de passion amoureuse sans la transgression d'un interdit". besoin de faire des sacrifices toujours plus importants pour ne pas tomber dans la banalité et pour attiser le feu.
        * amour fusionnel. plus calme et plus intellectuel que la passion, mais révèle un trouble psychologique plus grave. nécessité de combler un vide (parfois manque du parent de sexe opposé), besoin très importants, exigence. peut mener à la schizophrénie car le "je" devient "nous", perte de la personnalité, confusion des sentiments. notion de perfection : le couple se sent supérieur aux autres car plus soudés, impression d'avoir inventé l'amour. défi, concurrence : ils veulent être au-delà des autres. besoin de preuve d'amour en permanence, qui passent souvent par la sexualité (dans les moeurs, vie sexuelle active = couple qui fonctionne bien). le sujet se sent incomplet, a besoin d'être avec qlqun pour être entier. référence à Platon, "le banquet" (mythe dans lequel les dieux ont coupé les $etre en 2, qui depuis cherchent leur moitié pour se mélanger avec eux...)


"je t'aime" = j'ai besoin de toi pour exister, je suis dépendant, tu es mon seul moyen d'être heureux, ne me laisse pas



II - L'amour "positif"


    1) l'innamoramento
         * Francesco Alberoni, "le choc amoureux". amour naissant : pouvoir de détruire et d'oublier un passer douloureux. "tomber amoureux est un acte de libération". il transforme un homme.

     2) la philia
         * amour amitié, fondé sur le partage : donner et recevoir. apprécier la simple présence de l'autre. on l'aime pour ce qu'il est, et non pour ce qu'il peut nous apporter. sentiments, émotions, affectivité, générosité. spontané, imprévisible. aimer ce qui est au lieu de désirer ce qui n'est pas. Aristote : "aimer, c'est se réjouir du bonheur d'autrui".

     3) agapè
         * amour de charité. donner sans espérer recevoir. amour pur, qui n'est pas fondé sur la valeur de l'objet. St Augustin : "c'est l'amour sans mesure". terme chrétien, car représente surtout l'amour d'un croyant pour Dieu. donner gratuitement tout ce qu'on a pour le simple plaisir de donner.


"je t'aime" = j'aime tout de toi, je veux que tu sois heureux, je ferai tout ce qu'il faut pour ton bonheur


CCL : Descartes a distingué l'amour de concupiscence (le sujet ne songe qu'à sa propre satisfaction) et l'amour de bienveillance (tourné vers le bien de l'autre).
Il a défini 3 degrés de l'amour :
  - l'affection (on aime l'objet plus que soi)
  - l'amitié (on aime l'objet autant que soi)
  - la dévotion (on aime l'objet autant que soi)

=> trouver un juste milieu.



Que pensez-vous de mon plan ?
Est-ce que vous le trouvez complet, est-ce que vous auriez d'autres idées...?

Merci de m'avoir lue jusqu'ici.
Enia

2

Philo - Exposé sur l'amour

Bonjour Enia,

Attention, il s'agit d'amour captatif et non captif.

Il me semble que tu as oublié certains aspects que je t'indique en vrac :
- amour et survie de l'espèce,
- amour et don réciproque,
- amour et fidélité,
- amour et exclusivité,
- amour et différences, j'aime ce que je n'ai pas et que l'autre peut m'apporter,
- amour et liberté, amour qui veut le bien de l'autre...
- amour et volonté, car l'amour n'est pas qu'un sentiment,
- amour et projet de vie,
- amour et sexualité : qu'est-ce qu'un amour vrai ?
- amour et épanouissement personnel,
- amour et pardon : il n'y a pas d'amour véritable sans pardon...
- amour, un projet divin ? Tu peux, si tu en as le temps lire l'encyclique Deus caritas est que tu trouveras facilement sur internet.

J'arrête là.
Je n'aime pas trop cette étiquette de négatif. Je lui préfèrerais celle d'incomplet ou d'amour en devenir. Par exemple, la cristallisation n'est pas qu'une illusion, mais une étape indispensable à la construction de l'amour. C'est là que le futur couple aura besoin de puiser quand surviendront les inévitables désillusions, quand l'autre répondra imparfaitement à mes attentes. Lors des difficultés, j'aurai besoin de me ressourcer dans les qualités qui m'ont ébloui au cours de la première rencontre. Plus cette idéalisation aura été forte, plus l'amour pourra se survivre durablement...
Regarde aussi tes définitions sous CCL.
Le sujet est vaste. Nous n'avons pas assez de toute une vie pour en découvrir la beauté et pour le mettre en pratique. Finalement l'amour est moins une notion (un concept) qu'un style d'existence concret à mettre en oeuvre au jour le jour.