7 421

Que lisez-vous en ce moment ?

Ah oui j'ai lu L'Eve future ! C'est effectivement très original et intéressant.

7 422 (Modifié par freddy.lombard 19/09/2019 à 09:37)

Que lisez-vous en ce moment ?

Une fois n'est pas coutume, j'interromps -provisoirement - la lecture d'un ouvrage « en cours ».
Les raisons sont multiples : la première est qu'après plus d'un mois de lecture quasi-exclusive j'ai envie de passer à autre chose. La seconde est que l'ouvrage m'intéresse grandement et que je souhaite y revenir plus tard, afin de mieux en tirer la substantifique moelle. Enfin, il n'y a pas grand mal à interrompre provisoirement la lecture d'une œuvre qui est une anthologie d'articles indépendants les uns des autres.

Il s'agit du second tome des Propos d'Alain, parus initialement entre 1906 et 1936, avec l'inévitable interruption pendant la Première Guerre mondiale.

J'avais beaucoup aimé le premier volume. C'est en effet une lecture assez dense. Bien que le style soit globalement assez simple sinon journalistique (au sens actuel), beaucoup d'articles sont assez riches et évoquent les ouvrages de philosophie de l'auteur. J'avais d'ailleurs commencé Les Passions et la sagesse, toujours en Pléiade, et là, le niveau était nettement plus difficile pour moi (de même que Les Arts et les dieux paru chez le même éditeur).

Les Propos ont paru partiellement du vivant d'Alain, tandis que d'autre recueils furent édités à titre posthume, le plus souvent avec des corrections, des additions de textes, des remaniements et de nouveaux classements thématiques. À titre d'exemple, un recueil de Propos en Pléiade comprend l'équivalent de 6 à 8 tomes « classiques » comme les Propos sur le bonheur, les Propos sur l'Éducation, les Propos de littérature, etc.

7 423

Que lisez-vous en ce moment ?

J'aime l'écriture d'Alain car elle claire et concise. Mais je n'aurais pas pu lire les Propos tous à la suite!

7 424

Que lisez-vous en ce moment ?

C'est bien là la limite de ma méthode de lecture qui consiste à prendre un volume de La Pléiade de la première à la dernière page ! 

Autant pour les romans, pour le théâtre et pour l'histoire je trouve ça très agréable - ça me permet de me plonger dans un auteur, un style, une époque... -, autant pour les essais ou la philo (que je lis tout de même peu), c'est un peu fastidieux.
Cela dit, il y a peu de volumes au cours desquels j'ai calé en cours : Montaigne et Pascal à cause de la densité de l'écriture, Rabelais à cause de la langue que je trouve très difficile, les essais de Camus, très denses eux-aussi, et quelques auteurs que je n'ai pas réussi à « accrocher » (comme Lewis Caroll ou Valéry Larbaud).

Il reste les « grands œuvres » au très long cours qui nécessitent d'être interrompus par d'autres lectures pour y revenir ensuite et ne pas saturer : Les Rougon Macquart, La Comédie humaine, Les Mille et une nuits, probablement À la Recherche du temps perdu (que j'aborde en ce moment  ), ou encore les Mémoires de Saint-Simon (qui prennent tout de même huit volumes en Pléiade  ).

Note que j'avais lu le premier tome des Propos il y a quelques années déjà. Je dirais qu'il faut lire ces volumes en plusieurs fois, c'est facile : on s'arrête et on reprend quand et où on veut. Idéalement il faudrait le lire par deux ou trois chroniques à la fois, à la façon dont les articles ont été publiés dans la presse à l'époque.

Pour en revenir à Alain, oui, c'est un style concis et clair, le propos est riche de sens, c'est assez profond, et - curieusement - peu de Propos sont datés, moins par exemple que les Cahiers de Péguy qui sont d'un intérêt historique indéniable mais qui ressemblent plus à une chronique de l'époque qu'à des réflexions universelles et intemporelles. 

7 425

Que lisez-vous en ce moment ?

J'aurais bien aimé lire Rabelais, mais effectivement la langue me semblait très difficile.

7 426 (Modifié par Plumeverte 25/09/2019 à 18:00)

Que lisez-vous en ce moment ?

J'ai lu La Nuit de feu, d'Eric-Emmanuel Schmitt. Le cheminement dans le désert et dans les pensées de l'auteur était captivant. Je l'ai dévoré d'une traite.

Chagrin d'école, de Daniel Pennac. Vu le titre, je m'attendais à un témoignage un peu victimaire. Il ne l'est pas du tout. Ce livre combine un partage de vécu, des anecdotes, une réflexion sur l'école qui sort des clichés. J'ai vraiment apprécié le style de Pennac (alors que j'aime moins dans la série des Malaussène).

L'amant de Marguerite Duras. Mon premier livre de Duras. Dans les premières pages, j'avais vraiment du mal à accrocher avec son style (j'en étais presque agacée). L'intrigue ne m'a pas passionnée non plus. Vers la fin, certaines descriptions m'ont semblé à la fois surprenantes et belles, et à ce moment, j'ai vraiment savouré la lecture (Donc, avis global un peu mitigé).

7 427

Que lisez-vous en ce moment ?

Si ce n'est déjà fait, tu es mûre pour en voir l'adaptation à l'écran par Jean-Jacques Annaud avec l'excellente interprétation de Jane March et Tony Leung Ka-fai, le tout dans des décors superbes et accompagné d'une belle bande originale signée Gabriel Yared. 

7 428

Que lisez-vous en ce moment ?

Je viens de le faire mais je l'ai trouvé un peu lent... même s'il est indéniable que les acteurs sont excellents et les décors superbes.

7 429

Que lisez-vous en ce moment ?

Je termine la lecture d'un roman très court - moins de 200 pages -, de Crébillon Fils (de son vrai nom Claude-Prosper Jolyot de Crébillon  ), Les Égarements du cœur et de l'esprit .
Tout ayant déjà été dit et écrit sur cet ouvrage, je ne peux qu'en donner une petite impression personnelle : ce style de la première moitié du XVIIIe siècle est proprement fabuleux, il faudrait que nos chères têtes blondes aient la possibilité et la capacité au minimum de le lire sinon de l'écrire.
L'histoire se situe entre Les souffrances du jeune Werther et Les Liaisons dangereuses, autant dire qu'elle ne passionnera pas les chères têtes blondes sus-mentionnées.
Ces nobles du XVIIIe siècle n'avaient vraiment rien à faire de leurs journées, mais alors rien, ce qui leur donnait le temps de ressasser, de cogiter et de pousser jusqu'à la perfection les codes du langage de la relation « amoureuse ». 
Quant au genre de ce petit roman, je l'ai vu qualifier de mémoires libertins - comprenne qui pourra car il ne m'est apparu libertin dans aucun des trois sens que donne le TLFi à ce mot. Ce doit être une histoire de classification littéraire conventionnelle je suppose.
En conclusion, j'ai adoré l'écriture et j'ai apprécié la psychologie des rapports entre les personnages.

7 430

Que lisez-vous en ce moment ?

Ah oui, les Égarements. .. un très joli livre écrit dans un style si fin, si agréable, hélas si obsolète. Je l'avais lu après avoir vu une belle adaptation scénique, il y a des lustres.