7 341

Que lisez-vous en ce moment ?

un milieu social auquel Zola était sensible (mais que visiblement il connaissait mal personnellement - c'est mon sentiment-

Qu'est-ce qui permet d'affirmer cela ?

7 342 (Modifié par Jehan 29/12/2018 à 19:00)

Que lisez-vous en ce moment ?

Il a pourtant fait une sacrée enquête avant d'écrire le roman. D'ailleurs celui-ci est moins enraciné dans l'histoire de la famille.
Mais ce qui me plaît chez Zola, c'est le mythe. Ici, la machine accroupie avec sa corne menaçante et son indigestion de chair humaine. Combien de fois rencontre-t-on ces métaphores !

7 343 (Modifié par floreale 29/12/2018 à 18:55)

Que lisez-vous en ce moment ?

Et pour qui connaît le monde de la mine, les classes hiérarchisées, les différents métiers de la mine, les logements, le décor des terrils, les sensations ressenties lorsqu'on descend dans la cage, c'est très convaincant. D'ailleurs les croquis pris sur place sont précis.

Le Voreux vorace, j'apprécie.

7 344

Que lisez-vous en ce moment ?

La fin est belle, mais ça fait un peu trop de catastrophes accumulées, tout de même.

7 345

Que lisez-vous en ce moment ?

Oui, vers la fin j'ai aussi ressenti comme une accumulation exagérée d'événements catastrophiques.

Pour la connaissance du milieu de la mine, voici ce que j'ai ressenti : Zola est très bien documenté sur la mine à travers des livres, des brochures, des manuels techniques et des lettres échangées avec des personnes de sa condition.
Ainsi, il a acquis un grand savoir livresque sur son sujet, comme c'est le cas pour d'autres ouvrages dans lesquels il accumule le jargon pour « faire plus vrai » (les halles dans Le Ventre de Paris, les étals dans Au bonheur des dames...).

Cela me donne l'impression qu'il n'a pas rencontré de mineurs et encore moins vécu un peu à leurs côtés.
Dans la vraie vie, les termes techniques accumulés par Zola ne sont que très rarement utilisés par les mineurs de fond et le parler n'a rien à voir avec ce que Zola écrit. Pour affirmer cela - je n'étais évidemment pas présent au XIXe siècle dans le Nord -, je me base sur le milieu de la mine dans lequel j'ai grandi dans les années 60 et 70, ainsi que sur le parler actuel des personnes qui habitent dans les anciennes région minières et que je connais très bien (la région de Saint-Étienne où se sont produits les événements de La Ricamarie) ou assez bien (les départements miniers du Nord-Est et du Nord de la France).

Je peux évidemment me tromper ; je relate simplement mon impression.

7 346

Que lisez-vous en ce moment ?

Et pourtant : https://www.cairn.info/revue-travailler … age-37.htm

7 347

Que lisez-vous en ce moment ?

Moi aussi j'ai grandi dans le bassin des Houillères du Nord- Pas de calais. Très près des corons, j'ai connu les mineurs qui remontaient encore le visage noirci et je fais encore bien la différence entre galibots, boutefeu, hercheurs, bowetteurs, lampistes, porions ... et je sais encore, quand j'y retourne, reconnaître sans erreur, les habitats qui correspondaient à chaque classe sociale ( ingénieurs, porions, contremaîtres, employés, ouvriers, retraités).
Dans Germinal, je retrouve pas mal de réalités des mines du nord.

7 348 (Modifié par freddy.lombard 31/12/2018 à 15:51)

Que lisez-vous en ce moment ?

Anne : ah oui, le fameux Mes notes sur Anzin...

Comme quoi les impressions d'un lecteur peu érudit sont bien éloignées des réalités connues de ceux qui lisent, rédigent ou enseignent les notes et variantes

De toutes façons, je me doutais bien que les commentaires de mes lectures n'avaient pas grand intérêt. 

Je mentionne les livres que je lis afin de participer à ce fil, l'un des rares où je peux intervenir. 

@ floréale : dans mon enfance, j'ai certes entendu tous ces noms de métier, mais il me semble bien moins souvent que dans les pages de Zola.

(Les stéphanois étaient assez taiseux sur leur travail.)

7 349

Que lisez-vous en ce moment ?

De toutes façons, je me doutais bien que les commentaires de mes lectures n'avaient pas grand intérêt.

Au contraire ! C'est très intéressant de croiser des avis.
Tout un passé qui remonte pour moi et tous ces mots qui n'étaient pas tombés dans l'oubli, tous ces métiers, tout cet univers de la mine, des corons. Mon enfance ...
Merci à Zola, à Samain :

Mon enfance captive ...

Mon enfance captive a vécu dans des pierres,
Dans la ville où sans fin, vomissant le charbon,
L’usine en feu dévore un peuple moribond.
Et pour voir des jardins je fermais les paupières...

7 350

Que lisez-vous en ce moment ?

Hé bien, j'ai aimé cet échange, et je remercie Freddy d'avoir expliqué son ressenti de lecteur. On lit aussi avec ses souvenirs et son contexte personnel et c'est intéressant de voir combien des contextes semblables peuvent générer des souvenirs différents.