1

Actuellement en hypokhâgne, je me destine à une carrière enseignante - Équivalences

Actuellement en hypokhâgne, après avoir obtenu mon sésame au mois de Juin, je me destine à une carrière enseignante. Je ne sais toujours pas si je préfère être professeur au collège/lycée ou si je préfèrerais enseigner en école primaire.
Je me tourne donc vers vous, non pas pour vous demander quel choix je devrai faire entre le primaire et le secondaire, mais plûtot pour avoir quelques conseils et avis quant à la manière de parvenir à ma fin.
Voilà, mes parents veulent que j'aille dans une fac privée qui ne donne pas des équivalences à tour de bras je dirai. Donc, à la fin de mon hypokhâgne, il y a de forte chance que l'on me valide mes équivalences, mais il n'est pas sur que l'on m'accepte en L2 à la fac privée, ce qui veut dire que j'aurai une année pour rien aux yeux de l'administration, mais à mes yeux, une année très enrichissante. Donc, est ce que je prends le risque de faire une deuxième année en prenant le risque de repartir en L1 ? ou est ce qu'il vaut mieux que je bifurque directement après mon hypokhâgne ?
Deplus, j'aurai aimé avoir quelques expériences quant au décalage prépa-université... est ce que les hypokhagneux n'ont pas de difficultés une fois arrivé à la fac ? Au niveau des connaissances ? J'avoue que cela me fait un peu peur ...  ( je me destinerai sans doute en Lettres modernes).

2

Actuellement en hypokhâgne, je me destine à une carrière enseignante - Équivalences

1) Personne ne va te renvoyer en L1 après une khâgne. Dans le pire des cas, ce sera L2.
2) Pourquoi forcément une fac privée ? Aller dans une publique t'empêcherait de "perdre" 1 an (perte qui n'est pas forcément justifiée).

Actuellement en hypokhâgne, je me destine à une carrière enseignante - Équivalences

Mais pourquoi tes parents veulent-ils que tu ailles dans une fac privée ? C'est d'abord à toi de décider... Et puis les hypokhâgnes sont maintenant tout à fait reconnues pour que les équivalences ne posent pas de problèmes pour les élèves.
Retourner en L1 parce que la fac ne veut pas t'accorder le passage en L2 serait sincèrement du gâchis...
Pour ce qui est du décalage fac/prépa, ne t'inquiète vraiment pas. En principe les hypokhâgneux sont habitués à travailler et enrichissent considérablement leur culture littérature au cours de l'HK, en plus de méthodes de travail précieuses. Tu auras peut-être à rattraper certains cours utiles en L2 comme la linguistique, la stylistique ou la langue médiévale (si elle est abordée dès la L1) mais rien d'insurmontable, loin de là...
Enfin, je trouverais ça dommage de te priver d'une khâgne par peur de ne pouvoir entrer en L3 à la fin de la 2e année. Si tu as tes équivalences dans la matière que tu souhaites approfondir, la fac, quelle qu'elle soit, doit te permettre de poursuivre ta scolarité normalement. Avoir fait une prépa ne doit pas pénaliser. Si c'est le cas, choisis une autre fac ! 

4

Actuellement en hypokhâgne, je me destine à une carrière enseignante - Équivalences

La fac publique de ma ville n'a pas une superbe réputation, tandis que la fac privée est assez reconnue ! Et mes parents prefère que je sois bien encadrer, qu'il n'y ait pas de grève etc... et c'est aussi pour une raison pratique, en transport en commun je mets 1h30 pr aller à la fac publique et 30 min pr la fac privée...
Mais ce qui me fait peur c'est ce décalage entre prépa et fac... je vais pas me consacrer durant 1 an à une seule matière ! J'ai plein de matière en HK ! Ceux qui font "que" Lettres modernes doivent apprendre beaucoup plus de choses puisqu'ils n'ont "que" ça... le problème c'est que j'ai peur de perdre des miettes du programme de Lettres, c'est tout.

Merci d'avoir répondu

Actuellement en hypokhâgne, je me destine à une carrière enseignante - Équivalences

Belledesîles a écrit :

Mais ce qui me fait peur c'est ce décalage entre prépa et fac... je vais pas me consacrer durant 1 an à une seule matière ! J'ai plein de matière en HK ! Ceux qui font "que" Lettres modernes doivent apprendre beaucoup plus de choses puisqu'ils n'ont "que" ça... le problème c'est que j'ai peur de perdre des miettes du programme de Lettres, c'est tout.

Encore une fois, ne t'inquiète vraiment pas pour ça. En lettres modernes il y a un certain nombre de matières différentes par leurs approche et contenu, et l'étude de textes telle qu'on peut en faire en prépa ne représente pas tant d'heures que ça au final. Il y a aussi des matières plus techniques (celles que je t'ai citées notamment), une langue vivante etc. Tu peux tout à fait rattraper ce qui est vraiment nécessaire durant les grandes vacances.
Et encore une fois, même si la fac privée que tu décris te semble plus pratique, elle n'a pas à te refuser l'entrée en 2e ou 3e année si tu as obtenu tes équivalences (assorties d'un dossier correct).

6

Actuellement en hypokhâgne, je me destine à une carrière enseignante - Équivalences

En même temps, une fois à la fac, normalement, tu sais te "gérer"...ma fac a été bloquée pendant des semaines quand j'étais en L1 et L3, et pour autant, j'ai eu mes années;); si tu es motivée, tu arriveras sans problèmes à avoir tes semestres. J'ai toujours trouvé que les termes "fac" et "encadrement" étaient un peu oxymoriques...Après, si tu tiens à aller en fac privée, c'est sûr que tu ne seras plus confrontée à toutes ces histoires de blocage; mais est-ce une raison pour payer ? Je ne suis pas sûre, mais après, c'est un choix personnel !

Actuellement en hypokhâgne, je me destine à une carrière enseignante - Équivalences

Bonsoir,
Je me demandes quel est l'intêret qu'à la fac que tu vises à te refuser... les élèves d'hypokhâgne, sélectionnés sur dossier, sont a priori d'un bon niveau en sortant de terminale, et bénéficient d'un enseignement tout à fait reconnu... pourquoi dans ce cas la fac se priverait-elle de "bons" élèves de fac (ou en tout cas d'élèves a priori d'un bon niveau)
D'autre part, si j'ai bien compris le nouveau système mis en place, ce sont désormais les profs du lycée qui donnent les crédits européens en khâgne... tu as donc, quoi qu'en dise la fac, 120 ECTS en sortant de khâgne, ce ne sont pas des années de perdues!!

Enfin, concernant le choix entre fac privée et fac publique, une élève motivée et passionnée comme toi réussira aussi bien dans les deux cas, quelle que soit la "réputation" de la fac... et dans ce cas pourquoi prendre le risque de perdre deux ans?