1

A-t-on besoin des autres pour se connaître soi-même ?

Bonsoir. Voici un sujet de philo qui m'embête un peu depuis plusieurs jours. Faut dire que la philo, bien que ce soit une matière trés intéressante, m'embête tout court et c'est dur de bosser une matière qui n'intéresse pas. Mais c'est quand même un coef important, même en ES donc je dois m'y résoudre.
Bon je devais y réfléchir, j'ai encore le temps, mais personnellement je partais sur 3 pistes.

"Est ce que l'on a besoin des autres pour mieux se connaitre soi-même ?"

I) Je pensais d'abord a Descartes, qui dit que nous n'avons besoin de personne pour se connaitre. L'introspection qui est pour lui la meilleure facon de se connaitre.
II) Je pensais parler de la principale caractéristique de l'autre, a savoir sa différence par rapport a nous. A partir de cela, je pensais soulevait le probléme : est-ce que l'on peut l'assimiler a soi-même ?
III) Sartres, c'est grace a l'autre que je peux arriver a la connaissance de moi même. L'autre me détermine...

Voila, je suis parti dans ce plan, qu'en pensez vous ?

A-t-on besoin des autres pour se connaître soi-même ?

Oui tu peux aussi dans le 2 parler de l'autre qui résiste quand on veut l'assimiler à soi-même ; et en te résistant il t'aide à te déterminer. Si un système n'a pas d'opposants il n'est pas valide.

3

A-t-on besoin des autres pour se connaître soi-même ?

Merci du conseil. Bonne nuit a tous.

4

A-t-on besoin des autres pour se connaître soi-même ?

En philosophie, il faut toujours partir de l’analyse des termes qui composent le sujet. Par conséquent, j’ai peine à croire que l’on puisse ainsi plaquer un plan. Il y a du bon et du brouillon dans ton plan. Mais cela est très encourageant en vérité.  Comment est-ce possible de ne pas aimer la philosophie quand on est déjà capable de produire un tel plan ? 

Plutôt que de partir de tes références   sans doute devrais-tu partir de l’analyse du sujet lui-même pour essayer d’en produire une problématique. C’est à ce seul prix que tu éviteras le HS, la récitation, le cumul de références et donc le manque d’analyse. Quel est la problématique que tu souhaites résoudre ? Qu'à donner ton analyse des termes du sujet? 

Pour ce faire tu cherches les présupposés. Le simple fait de se poser la question ici de savoir si l’on a besoin des autres pour se connaître soi-même implique l’idée qu’a priori on a l’habitude de considérer que la compréhension de soi passe par l’introspection. En ce sens choisir DESCARTES pour ta première partie est une très bonne chose.

Ce qui me gêne, c’est juste la manière dont tu amènes ton idée c'est-à-dire l’auteur. « Je pense d’abord à Descartes qui dit» et par la suite « qui est pour lui » si l’idée n’est pas mauvaise elle risque pour autant de t’entraîner vers une accumulation d’opinion d’auteurs.

Il vaut mieux donc présenter ton plan de la manière suivante :

Argument : L'introspection semble la meilleure façon de se connaître.

Explication de ton argument : Tu expliques en quoi l’introspection semble être (apparaît comme) la meilleure façon de se connaître.

Illustration : tu illustres cet argument par le biais d’une référence ici à DESCARTES.

Explication de ton illustration : elle doit se faire en lien avec la problématique que tu auras proposé en introduction (et à laquelle tu devras apporter une réponse en conclusion)

Synthèse de ton argument : Elle doit permettre de montrer les apports de ton argument pour ta problématique et d’en montrer également les limites. C’est ainsi que tu obtiens ta transition vers un second argument.

A-t-on besoin des autres pour se connaître soi-même ?

Je sens qu'à vous deux on va avoir une dissert exemplaire !

6

A-t-on besoin des autres pour se connaître soi-même ?

Thomas Hobbes (le faux), je te remerci beaucoup. Oui c'était qu'une ébauche de plan et a vrai dire celui que tu me propose est beaucoup plus astucieux. En fait pour tout te dire, vu que c'est une matière que je n'apprécie pas, j'ai du mal à partir d'une explication de moi-même, a construire quelle chose de moi-même. Souvent l'utilisation excessive des auteurs est la seule solution pour pallier a cela.

7

A-t-on besoin des autres pour se connaître soi-même ?

Pas de souci ! Tout n'est pas perdu. Partir des auteurs n'est pas un drame. C'est le meilleur moyen d'avoir des idées au départ.

Ce que tu peux faire c'est en tirer un argument. Là je suis un peu pressé. Mais En réfléchissant à la position de Descartes sur le cogito tu en tires justement cette idée de l'introspection personnelle.

J'ai pensé à toi cette après midi car j'ai trouvé une référence qui te serait utile. Certains parlent de l'enigme socratique et s'interroge sur la question de savoir "pourquoi Socrate a-t-il souci d’autrui ?" Et finalement ne peut on pas chercher une réponse du côté de sa maieutique. Il me faut relire ton sujet en fait.

J'y go je reviens plus tard.

8

A-t-on besoin des autres pour se connaître soi-même ?

moi a travers ton sujet je pense a j j satre ; directement ou il dit , ; autrui est l'etre pur qui je suis l'objet

A-t-on besoin des autres pour se connaître soi-même ?

Bonjour.

"JJ Satre" ? "l'etre pur" ? As-tu pensé à te relire ?
Et c'est une drôle d'idée de répondre à un sujet vieux de sept ans et demi...