Citation de Maurice Blanchot sur le tragique - Mais comment l'homme devient-il tragique ?...

Salut à tous!
JE suis nouvelle ici je ne sais pas trop comment ca marche mais je me suis dit que vous pourriez peut etre m'aider.
Je doit faire une dissertation sur le tragique à partir de cette citation et d'autres œuvres théâtrale.
Mais pourriez vous juste m'éclairer sur quelque partie de la citation:
(les 2 parties colorés) j'ai peur de ne pas avoir bien compris et de faire du hors sujet.

« Mais comment l’homme devient-il tragique ? Et qu’y gagne t-il ? On voit bien ce qu’il y perd : l’aisance, l’oubli, de doux malaises, de fades plaisirs, une tendre inconstance, une nausée presque heureuse, pas de vérité et pas de mensonge mais l’illusion de l’une et de l’autre, une vie mystifiée qui n’est pas une vie ? Tout de même une vie d’apparences qu’on fait tout pour ne pas perdre. Mais l’homme tragique est celui pour qui l’existence s’est soudain transformé : de clair obscur elle est devenue à la fois exigence d’absolue clarté et rencontre d’épaisses ténèbres, appel à une parole vraie et épreuve d’un espace infiniment silencieux, enfin présence d’un monde incapable de justice et n’offrant que la décision  de compromis,  quand c’est l’absolue – et l’absolue seul – qu’il faut, monde inhabitable où il est nécessaire de demeurer. Pour l’homme tragique, tout s’est en un instant durci, tout est affrontement d’incompatibilité. »
Maurice Blanchot, l'entretien infini.


Merci.

2

Citation de Maurice Blanchot sur le tragique - Mais comment l'homme devient-il tragique ?...

Bonsoir Mimi,

Le tragique est à l'opposé d'une vie ordinaire médiocre, toute en demi-teintes, toute en apparences trompeuses de demi-vérité, de demi-bonheur. La vie ordinaire est fausse, elle n'est ni satisfaisante, ni exaltante, ni heureuse. L'homme préfère cependant ses illusions sécurisantes et étouffantes à un destin dérangeant, inconfortable, mais digne, vrai et héroïque.

Citation de Maurice Blanchot sur le tragique - Mais comment l'homme devient-il tragique ?...

Merci!