1

Le travail n'est-il qu'une contrainte ?

Bonjour,
Voilà, simplement, j'ai à traiter ce sujet de dissertation "Le travail n'est-il qu'une contrainte?"
Je pensais que j'allais vite répondre à cette problématique, mais en fait je me suis rendue compte que j'étais complètement bloquée.

Je pensais à l'origine faire ce plan :

1 - définir les différentes contraintes du travail + parler du mythe de l'age d'or Hesiode

transition - cette décadence de l'homme le pousse à s'organiser une société, qui conditionne son travail, qui alors prend une nouvelle forme sociale

2 - travail qui devient une activité qui annihile notre individualité (cf Nietzsche : "Les apologistes du travail" aphorisme 173 de Aurore)

transition - or, même si sous ces aspects le travail semble être un des plus grands maux, il n'en demeure pas moins que quand l'homme ne travaille pas, il s'ennuie

3- ensuite je pensais finir sur la Dialectique du Maitre et de l'Esclave, de Hegel, comme quoi travailler nous rend humains

Je n'y arrive pas, devrais-je zapper cette deuxième partie sur Nietesche et aller droit au but? Dans ce cas paradoxalement je ne trouve pas de bonne transition

Aidez moi s'il vous plait, merci. :'(

Le travail n'est-il qu'une contrainte ?

le problème si tu supprimes la 2e partie, c'est qu'un plan en 2 parties, c un peu léger en général...
j'ai pas de grandes connaissances en philo (je suis en terminale ), mais tu devrais peut-être aussi parler de Marx, autant pour l'aspect "aliénant" que libérateur du travail... (pourquoi pas en parallèle avec Hegel, puisque l'un a un point de vue idéaliste et l'autre matérialiste)
et choisis clairement un plan thématique ou dialectique, si tu fais un mix des 2, ça risque de pas bien passer...

(en tous cas, c'est clair que tu ne peux pas répondre "non" à la fin...)

bon courage !

3

Le travail n'est-il qu'une contrainte ?

Bah en fait, Nietzsche parle aussi de l'aliénation du travail, mais, en réalité, j'ai l'impression que mes deux premières parties sont les mêmes, ou alors je me trompe?

Le travail n'est-il qu'une contrainte ?

Ravenloth a écrit :

Bah en fait, Nietzsche parle aussi de l'aliénation du travail, mais, en réalité, j'ai l'impression que mes deux premières parties sont les mêmes, ou alors je me trompe?

oui et il y a aussi Paul lafargue et Marx. Nietzsche lui critiquait les travaux à la chaîne, et mettait à l'avant des postes comme ceux d'aventurier, chercheurs, professeurs et artistes.

Le travail n'est-il qu'une contrainte ?

moralistesParis a écrit :

Nietzsche lui critiquait les travaux à la chaîne, et mettait à l'avant des postes comme ceux d'aventurier, chercheurs, professeurs et artistes.

Cependant il convient vraiment de distinguer le statut de chercheur (et de "professeur") perçu à l'époque par Nietzsche et son statut aujourd'hui ! Ce n'est pas le même métier (ou plutôt "risque" ou "engagement"), non ?

Le travail n'est-il qu'une contrainte ?

oui tout à fait vous faites bien de le préciser, ils sont tous dénaturés et voire codifiés, imprégnés d'impératifs et de contraires externes. les chercheurs ne sont plus aussi libre que naguère, je vous le concède, ils sont parfois même dans les même conditions qu'un ouvrier à la chaîne (contraintes physiques, heures non payées, travaux impersonnels, privatisation et donc dipendances financières) ça ne donne plus envie comme à l'époque de F.Nietzsche.