21

À quoi sert la littérature ?

Moi aussi je le croyais, mais je viens de trouver cette phrase sur http://www.fabula.org/compagnon/auteur7.php :

Malherbe, suivant Racan, jugeait ainsi que « c'était sottise de faire des vers pour en espérer autre chose que son divertissement, et qu'un bon poète n'était pas plus utile à l'État qu'un bon joueur de quilles ». La poésie se réduisant à la versification, à une technique, lui reste seule associée l'idée de l'utilité morale des lettres, leur dignité consistant dans leur action sur les moeurs et sur la civilité, seul domaine social qui leur reste concédé.

22

À quoi sert la littérature ?

Il va falloir gloser sur ce "suivant".
En effet les propos cités sont bien ceux de Malherbe.
Mais reprend-il une précédente affirmation de Racan ou s'inscrit-il dans un courant de pensée à la suite de Racan ?
Ce qui me surprend, c'est que l'on considère habituellement que Racan a été l'élève de  Malherbe auquel il a voué une adoration filiale. Sa poésie a déployé un sentiment rustique, et plus généralement une subjectivité lyrique particulièrement dans la célébration de La Retraite. Contrairement à son maître, il n'a pas été un poète de cour.
Alors ?
Malherbe s'est-il inspiré des propos ou de l'allure générale de la vie de son disciple ?

À quoi sert la littérature ?

cher Jérémy je te propose quelques réponses:

" à faire râler les banquiers"
" à prévenir le chômage des universitaires"
"à retrancrire et étudier la mémoire des anciens, banquiers ou pas"
"à faire vivre l'industrie du livre et donc les banques"
"à me donner un métier qui paiera ta retraite"
" à gaspiller les impôts que tu paies"
"à te faire causer"
"à m'occuper, sinon je m'ennuierais"
"à participer de la gloire des écrivains passés et à venir"
" à te désennuyer quand tu m'en parles"
etc...
peut-être un peu insolent, mais parfois efficace.

À quoi sert la littérature ?

Cher Jérémy, plus sérieusement la littérature, dont je ne suis pas spécialement un fin connaisseur, relève pour moi:

d'un devoir de mémoire qui permet aussi à tout un chacun d'assumer sa culture et ses origines;

d'un besoin de savoir ce qu'est l'ailleurs et qui est l'autre, sans quoi l'on risque de s'enfermer sur son petit microcosme et de devenir intolérant;

d'une envie d'apprendre, ce que j'ai lu m'ayant parfois permis d'éviter de grosses erreurs dans ma vie;

du simple plaisir de lire

entre autres....

25

À quoi sert la littérature ?

réponse a jean-luc...
pour ainsi dire je n'ai jamais lu cette phrase ou que ce soit si ce n'est que mon professeur de lettres modernes l'a cité dans son cour, en donnant pour auteur a la citation Racan! Je pense que venant d'un professeur, il serait peu probable qu'il se soit trompé, mais l'erreur est humaine...
cependant venant de Malherbe ou Racan,si l'un été le maitre de l'autre ou l'autre l'eleve de l'un,et qu'il aient prononcé cette meme citation, reprise par l'un ou écrite par l'autre je trouve la phrase belle et tres sensée!

26

À quoi sert la littérature ?

"La litterature nous fait connaïtre les aspects de la condition humaine qu'on ne peut atteindre par les sciences et la technique. Elle enrichit non seulement le lecteur, mais la relation humaine."
(Mario Vargas Llosa, écrivian péruvien.)

À quoi sert la littérature ?

" A quoi sert la littérature? "

Je n'ai pas de réponse....mais

je suis en train de lire le goncourt de cette année.....

C'est à la fois épouvantable et ....passionnant et.... peut-être prémonitoire...je comprends mieux l'éducation que j'ai subie après cette lecture..hélas!...

mais ce que je savais de l'histoire qui a immédiatement précédé ma naissance m'a fait commander ce livre...


Ce retour sur l'histoire douloureuse et...culpabilisante de l'Europe de l'époque..

Nous, Européens, qui devons assumer notre histoire pour aller vers l'ailleurs...

Notre passé guerrier et éliminatoire....

Notre histoire hontoglorieuse....

La base de notre avenir?

La littérature...le point du passé vers maintenant, du maintenant vers demain?

Autrement dit, la littérature est-elle le filtre qui permet de dire ce que la réalité politique du moment refuse de faire savoir...ou de laisser savoir?

À quoi sert la littérature ?

Oui... Et la littérature, le texte littéraire , substitue, le temps de sa lecture, son monde au nôtre; c'est un complément d'expérience, une expérience en marge, mais qui ne peut que laisser sa marque dans notre expérience; tel un sceau; c'est qqch qui nous façonne, qui modifie notre identité; la littérature, ça agit; on ne peut jamais tout à fait dé-poser un livre, et dire : "bon, maintenant, j'oublie tout ça parce que ce n'est que de la fiction". Le (bon) livre pousse la littérarité à ses plus hauts degrés, où elle rejoint quasi consubstanciellement l'étrange "matière" dont notre esprit est fait, un peu comme les virus qui réussissent à inclure des fragments de leur adn dans les cellules hôtes; ce qui a été lu est devenu une partie de notre expérience vécue : je suis venu, j'ai lu, j'ai vécu. C'est comme une drogue, finalement : ça modifie la perception du monde; et il y a rémanence, effets secondaires.  Le livre fort, c'est celui qui trouve en fait un maximum des codes d'accès à notre inconscient, par le jeu des thèmes, des mots, des situations...  - on est alors livré au livre; une dépossession qui se rapproche du rêve - de l'évasion à la révélation. A l'auteur de qualité de créer cette toile où prendre notre esprit (cela me rappelle l'une de mes séries préférées de "Livres dont vous êtes le héros" de mon adolescence : Merlin s'y adressait au lecteur en expliquant que ce livre était un sortilège écrit par lui permettant de téléporter l'esprit du lecteur dans le corps inanimé d'un jeune héros  de l'aventure... ).
Ecrire un livre, c'est faire faire des choses aux gens, positivement  -- ce qui pose, on s'en doute, des problèmes de politique - au sens premier de gestion de la cité. Je ne crois pas qu'il y ait eu un seul gouvernement pour sous-estimer la puissance des écrits. Tels des gens dangereux, on les brûle ou on les honore pour mieux les contrôler.

29

À quoi sert la littérature ?

yohann22 a écrit :

réponse a jean-luc...
Je pense que venant d'un professeur, il serait peu probable qu'il se soit trompé, mais l'erreur est humaine...

même les profs se trompent, (et comme finalement ils abordent dans une journée plus de thèmes que n'importe quel quidam ils ont probablement plus de chances de se tromper, mais c'est proportionnel), et, on l'apprend à ses dépends, si on a un doute sur quelque chose, il vaut mieux poser la question ou mieux, aller vérifier par soi même, parce qu'il arrive régulièrement aux profs de se tromper, entre deux dates, deux auteurs (ce qui me parait un peu normal ils en abordent tellment); et comme l'ont montré les modérateurs, certaines sources ne sont pas forcément fiables à 100% ou les théories varient, ce qui fait que parfois on est sûr de quelque chose qui finalement est faux. il vaut mieux toujours se remettre en question plutôt que considérer les choses comme acquises, "la seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien" comme l'a si bien dit un célèbre philosophe, sauf qu'il ne l'avait pas tout à fait formulé ainsi puisqu'on parlait grec à l'époque...

30

À quoi sert la littérature ?

Yohann22 a écrit :

Ce qui est le plus triste c'est que la litterature a notre époque est en train de mourir, de disparaitre! plus de mouvement litteraire en cour... on peut preserver la litterature du passé, mais il faudrait relancer carement la litterature!... _ j'ai l'espoir qu'un nouveau mouvement naisse.. si d'autre partage mon ressentiment...?

trouves tu  (je me permets de te tutoyer) vraiment que la littérature de notre époque n'a aucune personnalité? que fais tu d'auteurs tels qu'Amélie Nothomb, Werber, stephen king, ou tout le domaine de la fantasy et du fantastique qui sont vraiment remis au goût du jour notamment avec l'oeuvre d'harry potter?
seulement voilà, on a l'habitude de n'étudier que les auteurs morts, et toujours avec quelques années de décalage peut être pour avoir un meilleur recul ou parce qu'on ne se rend pas compte du caractère nouveau qui la compose. pour moi aujourd'hui il y a vraiment des auteurs inclassables qui sont en train de créer ou du moins remodeler certains genres!si chaque année le nombre de livres mais surtout d'auteurs publiés augmente, c'est bien parce parque la littérature est toujours en mouvement.
évidemment aujourd'hui on n'écrira plus du Balzac parce qu'il faut s'adapter à l'époque, et combien d'auteurs n'ont été reconnu de manière posthume? nootre société a toujours eu ce trait de caractère de considérer les anciens comme des modèles et les nouveaux ou contemporains comme inférieurs: on a retrouvé des écris où Platon disait justement que le niveau et la culture de ses élèves diminuaient au fil des générations. j'ai déjà entendu ça quelque part non? on ne peut pas comparer les auteurs d'aujourd'hui à ceux d'hier comme on ne peut pas comparer La Fontaine et Balzac ou Voltaire et Jules Vernes.
Personnellement (je pense qu'on l'a bien compris  ) je trouve qu'il y a beaucoup d'auteurs contemporains qui ont beaucoup de talent, mais bien évidemment c'est différent de ce qui se faisait hier et de ce qui se fera demain...