1

Figures de la vertu dans Les Liaisons dangereuses de Laclos

Voilà, ma prof m'a donné un sujet de commentaire à faire: Etudier les figures de la vertu dans les liaisons dangereuses de Laclos...

J'ai un peu galéré pour trouver un plan...
J'ai trouvé en 1ère partie : Le jugement que les libertins portent sur la vertu
et en 2ème partie: le jugement que les vertueux pourtent eux-mêmes sur la vertu...


pourrais-je avoir votre avis? C'est pressant svp!

2

Figures de la vertu dans Les Liaisons dangereuses de Laclos

enlala ba ta pas beaucoup de reponse dit donc mat   
pk tu prend pas le plan que la prof nous a donné ?

(Message édité.)

Et attention à l'orthographe, aussi...

Figures de la vertu dans Les Liaisons dangereuses de Laclos

Pouvez vous poster le plan de votre professeur pour m'aider car j'ai à peu près le même devoir et j'ai peur que mon plan soit à côté de la plaque.

SVP

Figures de la vertu dans Les Liaisons dangereuses de Laclos

Si vous proposiez votre plan, ce serait plus simple pour tout le monde.

Figures de la vertu dans Les Liaisons dangereuses de Laclos

En effet

I / La vertu dans les personnages (personnification de la vertu)
II / Le détournement de la vertu (notamment par Valmont)

Je suis vraiment pas sûre d'être dans la bonne direction :s

6

Figures de la vertu dans Les Liaisons dangereuses de Laclos

Bonsoir Reveuz,

Je commencerais par définir ce qu'est la vertu.
J'identifierais d'abord les vrais personnages vertueux : la Présidente et la tante de Valmont, puis les simulacres de la vertu, depuis la sotte honorabilité jusqu'à l'hypocrisie...
Je terminerais par le paradoxe de la vertu entre rigorisme et charité puisque Mme de Tourvel renonce à sa vertu pour sauver Valmont...
Quel est finalement le point de vue implicite du moraliste Laclos sur les fautes dans la relation amoureuse notamment à partir du titre ?

Figures de la vertu dans Les Liaisons dangereuses de Laclos

Merci beaucoup

Par rapport au titre, je ne suis pas sûre d'avoir compris, liaisons=vertu et dangereuses=paradoxe ?

8

Figures de la vertu dans Les Liaisons dangereuses de Laclos

Bonjour Reveuz,

Non, le titre est justifié dans la lettre XXXII de Mme de Volanges à Mme de Tourvel

Je ne me permettrai point de scruter les motifs de l'action de M. de Valmont; je veux croire qu'ils sont louables comme elle: mais en a-t-il moins passé sa vie à porter dans les familles le trouble, le déshonneur et le scandale? Ecoutez, si vous voulez, la voix du malheureux qu'il a secouru; mais qu'elle ne vous empêche pas d'entendre les cris de cent victimes qu'il a immolées. Quand il ne serait, comme vous le dites, qu'un exemple du danger des liaisons, en serait-il moins lui-même une liaison dangereuse?

Le titre te renvoie à la vertu de prudence.

Figures de la vertu dans Les Liaisons dangereuses de Laclos

Franchement merci
J'ai fais facilement la moitié.

Mais est ce que je pourrai avoir plus d'explication sur le paradoxe de la vertu, j'ai plutôt mal cerné la chose ?

10

Figures de la vertu dans Les Liaisons dangereuses de Laclos

Bonsoir Reveuz,

La vertu peut paraître paradoxale dans cette oeuvre.
La vertu, sous la plume de Laclos, semble n'être exigée que des jeunes femmes. Ce serait un équivalent de la réserve, voire de la méfiance à l'égard des hommes. La vertueuse est la dévote ou la prude. Mais en même temps, cette vertu est un peu ridicule ou inhumaine, froide et peu épanouissante.
Laclos invente alors le personnage de Mme de Tourvel, femme sympathique et chaleureuse, qui est la seule véritablement chrétienne (hormis la tante de Valmont). Elle est dévote, mais non repoussante. Elle est vertueuse, mais imprudente. Elle fait confiance à Valmont et n'hésite plus à commettre une faute dans l'adultère pour sauver Valmont. Sa vertu intérieure lui fait choisir la charité, l'aide au prochain au détriment de sa pureté. Sa vertu repose sur l'esprit plutôt que sur la lettre, sur le sentiment plus que sur la loi. Laclos a créé un personnage dont la conduite morale est étrange aux yeux des puristes ou des moralistes : il est vrai qu'il n'a pas voulu envisager pour sa présidente la possibilité d'une simple amitié sans doute pour faire ressortir la noirceur du libertin qui abuse de la générosité de son amante et salit les sentiments nobles qu'elle éprouve pour lui. D'où la folie de Mme de Tourvel et peut-être le suicide de Valmont dans son duel avec Danceny.