Dissertation sur la portée de l'utopie

Bonjour,

Je suis en première S et je dois faire une dissertation sur cette citation :

"Les utopies sont déprimantes parce qu'elle ne laissent place au hasard, à la différence, aux "divers"... Tout y a été mis en ordre et l'ordre règne.", disait Georges Perec. Il rejoint René Char qui s'interrogait : "Comment peut-on vivre sans inconnu devant soi ?"
     Vous vous interrogerez à partir de ces propos, dans un développement argumenté, sur la portée de l'utopie.

Donc j'ai trouvé une problématique : quelle est la place de  l'inconnu, du hasard et de la diversité dans l'utopie ?  mais j'ai un peu de mal avec le plan !
donc si vous pouviez m'aider ça serait bien ! merci d'avance.

2

Dissertation sur la portée de l'utopie

Bonsoir Juliana,

Tu as bien reformulé la problématique.
Il me semble que découle alors naturellement un plan analytique : problème, causes, solution.
1 - Description de la place faite à l'inconnu...
2 - Pourquoi l'utopie n'aime-t-elle pas la déviance, le désordre, l'imprévu ?
3 - Faut-il continuer à construire des utopies au risque de produire des contre-utopies ?

Dissertation sur la portée de l'utopie

merci beaucoup jean-luc!!
je suis sauvée !! 

4

Dissertation sur la portée de l'utopie

je suis en 1iereL et j'ai une dissertation a rendre dans pas lontemps qui a pour sujet:
"l'utopie positive ou négative vous semble-t-elle être un outil littéraire pour defandre une cause"

Le probleme c'est que je n'arrive pas a trouver une problématique

est ce que quelqu'un a une idée?
Merci d'avance

5

Dissertation sur la portée de l'utopie

Bonjour Martinoou,

Tu pourrais essayer "l'utopie (ou la contre-utopie) peuvent-elles constituer une fiction efficace pour faire progresser la vie en société (ou pour permettre aux individus de trouver le bonheur dans la société) ?"

Dissertation sur la portée de l'utopie

Il y a deux manières de défendre une cause. L'une consiste à faie valoir des idées, l'autre à montrer un résultat. Décrire quelque chose qui n'existe pas encore mais qu'on voudrait faire exister donne consistance à ses propos et permet à beaucoup de gens de conprendre ce qu'on veut alors qu'ils seraient rebutés par l'abstraction des idées. Dans un pays en guerre, par exemple, on peut décrire la vie en temps de paix, montrer quel genre de relations s'établissent, imaginer des circonstances et donner un caractère vivant à son projet.
Par exemple, je m'amuse à raconter le Congrès de Shanghaï qui a réglé les affaires du monde en 2050, ou les recherches d'une équipe du XXIIème siècle sur le temps passé où il y avait encore des gens qui ne servaient pas d'internet et sur les manières de vivre de ce temps-là, les institutions et les usages d'alors....
La démarche est voisine de celle de la science-fiction.
Beaucoup de gens n'ont pas la notion du futur. Ils envisagent l'avenir de manière passive, et souvent craintive. Une manière de les réveiller de cette torpeur est de matérialiser le futur en sorte qu'ils puissent se le représenter.
Ce n'est pas strictement littéraire ni spéculatif. C'est tout à fait pratique. Dans mon métier de conseil d'entreprise, il fallait dessiner l'organisation que l'on voulait mettre en place de manière que tout le monde la voie, comme si elle était déjà en place. Ensuite, d'un seul bond, elle se mettait en place. C'est ce qu'on a appelé la furia francese. Dans d'autres pays, il falalit faire autrement, car la notion de but était moins claire; aim, target, objective n'avaient pas un contenu aussi clair ni aussi moteur.