11

Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien ; tout ce qui est utile est laid...

Je pense que je vais loin, je disais, en exemple, duchamp, c'est réaliste (je ne suis pas une grande fan de ce genre d'art) mais qui est là pour dire ce que c'est l'art en même temps, je dis tout simplement, que c'est réaliste dans le sens ou ce n'est pas idéaliste, les toilettes de duchamp n'ont pour moi rien de tragique, d'idéaliste ou de romantique, c'est justece que c'est.

Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien ; tout ce qui est utile est laid...

L'art n'est jamais explicite. Les toilettes de Duchamp ont une grande signification, une source sémantique, un but. Les toilettes de Duchamp ne sont pas simplement des toilettes, sinon nous ne parlerions pas d'art. Dans la Belle noiseuse de Rivette, Frenhofer dit à son modèle : "C'est vous que je veux représenter. Vous mais en même temps plus que vous. Tout ce que vous n'avez jamais imaginé sur vous." C'est ça l'art. L'exemple des peintures monochromatiques en sont la parfaite représentation. Non ce n'est pas une toile peinte en bleue, c'est bien plus que cela.

13

Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien ; tout ce qui est utile est laid...

Je pense que celà dépends toujours des ressent de chacun. Que l'art c'est ce que l'oeuvre d'art provoque en nous. Ca a toujours un effet. Forcément. C'est l'effet qu'il a sur moi. Mais je ne m'y connais pas assez, mais ej ne pense pas que ce soit une question de connaître mais plus un sensibilité. C'est très personnel en mon sens.

Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien ; tout ce qui est utile est laid...

En effet, l'art est très personnel. Mais on ne peut pas comprendre une toile sans un minimum de connaissances picturales. Sinon comment voir les lignes, les mouvements du tableau, ses réminiscences d'autres artistes, ses dénotations et connotations...

15

Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien ; tout ce qui est utile est laid...

Celà dépends encore une fois si on a envie de comprendre l'eouvre ou alors juste de la ressentir dans ce quelle est et pas comment...

Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien ; tout ce qui est utile est laid...

L'art est forcément à la base technique, donc sa symbolique passe par la forme, c'est évident. J'ai eu un cours hier sur la Descente de croix de Rubens, et je peux vous dire que la dimension technique est la source de la dimension poétique et sensuelle.

17

Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien ; tout ce qui est utile est laid...

Mais c'est sand doute parce que vous avez des connaissances et que beaucoup n'en n'ont pas. Les points divergeront toujours sur l'art. En discuter ne peut être qu'un enrichissement.

Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien ; tout ce qui est utile est laid...

Je suis tout à fait d'accord avec vous, et mes connaissances sont celles d'un néophyte. Cependant, il faut aussi apprécier la technique. C'est comme si l'on disait d'un livre que c'est un chef-d'œuvre sans se préoccuper du style. La technique picturale est au peintre ce que le style est à l'écrivain. La base de la poésie.

19

Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien ; tout ce qui est utile est laid...

C'est aussi vrai.
Je ne suis pas experte mais c'est l'apprécier et ne demande qu'à apprendre. Je suis curieuse, du moment que l'on est curieux, on apprend toujours.

20

Il n'y a de vraiment beau que ce qui ne peut servir à rien ; tout ce qui est utile est laid...

super sa m'a rien apporté du tout