Emploi du subjonctif en latin

Bonsoir,

J'ai vu qu'en latin, le subjonctif s'employait assez souvent et pour des raisons différentes.
Je sais qu'il peut s'employer
-pour exprimer une éventualité dans une complétive
-pour exprimer une relation causale, circonstancielle ou de conséquence dans une relative
- Après ut mais je crois que c'est variable

Bon, en fait, je me perds un peu dans les emplois du subjonctif.
Est-ce que quelqu'un pourrait m'expliquer ses principales utilisations ?(Je n'ai pas de grammaire chez moi et je n'arrive pas à trouver des explications claires sur internet)

Merci d'avance

Emploi du subjonctif en latin

Je n'en suis pas encore à cette leçon par contre je t'ai mis en ligne deux pages faisant référence à l'emploi du subjonctif en latin, tu peux les consulter à l'adresse suivante :
subjonctif page 1
et
subjonctif page 2

lien en texte non cliquable
http://olivier.issaurat.free.fr/latin/sub_p1.jpg
http://olivier.issaurat.free.fr/latin/sub_p2.jpg

Emploi du subjonctif en latin

Merci beaucoup !

Emploi du subjonctif en latin

Si tu cherches une bonne grammaire sur internet :
http://bcs.fltr.ucl.ac.be/GRAMM/001.tabgram.html (il existe l'équivalent sur le même site pour le grec).

Emploi du subjonctif en latin

En résumé, le subjonctif en latin :

Indépendante ou principale
- volonté (nuance d’ordre ou d’exhortation)
- souhait
- concession
- potentiel
- délibératif

Complétive objet des verbes d’effort, de volonté ou de demande.

Interrogation indirecte

Subordonnée circonstancielle
-  de but
-  de temps (si nuance de cause)
-  de conséquence   
-  de cause (si la cause est subjective)
-   hypothétiques / conditionnelles
- de concession

Relative au subjonctif

Attraction modale

6

Emploi du subjonctif en latin

Bonjour, on traduit actuellement Les Lettres à Lucilus de Sénèque.
J'ai un peu de mal à justifier certains subjonctifs et j'espérai que quelqu'un puisse éclairer ma lanterne :

D'abord, a t-on obligatoirement un subjonctif derrière si ? (hypothèse)
Et, si uolueris attendere, maxima pars uitae elabitur male agentibus, ... (subjonctif parfait)
Si uelis aliquid trahere, quod in animo fideliter sedeat.
> sedeat = relative au subjonctif qui apporte une nuance.


Ensuite :
Et tanta stultitia mortalium est ut quae minima et vilissima sunt, certe reparabilia, inputari sibi cum impetravere patiantur, nemo se judicet quicquam debere qui tempus accepit, cum interim hoc unum est quod ne gratus quidem potest reddere.
> pourquoi ce subjonctif est-il ici ? (si du moins c'est bien un subjonctif présent)


Interrogabis fortasse, quid ego faciam, qui tibi ista praecipio.
> Subjonctif parce qu' interrogation indirect ?


Non possum dicere nihil perdere, sed quid perdam et quare et quemadmodum dicam; causas paupertatis meae reddam.
> Subjonctif parce que discours indirect ?


Et cum multa percurreris, unum excerpe, quod illo die concoquas.
> C'est bien un subjonctif parfait qui va avec cum ? Comment doit-on le traduire ? comme tu auras parcouru ?



Merci d'avance.

Emploi du subjonctif en latin

suigetsu a écrit :

Bonjour, on traduit actuellement Les Lettres à Lucilus de Sénèque.
J'ai un peu de mal à justifier certains subjonctifs et j'espérai que quelqu'un puisse éclairer ma lanterne :

D'abord, a t-on obligatoirement un subjonctif derrière si ? (hypothèse)

Non. Voyez une grammaire ou procurez-vous en une si vous n'en avez pas. Dans des cas limités, vous trouverez si + indicatif pour les vérités logiques, les faits réels : si dei sunt, boni sunt : "S'il y a des dieux, [alors, nécessairement] ils sont bons."

Si uelis aliquid trahere, quod in animo fideliter sedeat.
> sedeat = relative au subjonctif qui apporte une nuance.

Non, ici vous avez une relative déterminative. L'indicatif est attendu. Pour parler simplement, le subjonctif se justifie par le fait que le sens n'est pas réel (conditionnelle au subjonctif + aliquid).

Et tanta stultitia mortalium est ut quae minima et vilissima sunt, certe reparabilia, inputari sibi cum impetravere patiantur, nemo se judicet quicquam debere qui tempus accepit, cum interim hoc unum est quod ne gratus quidem potest reddere.
> pourquoi ce subjonctif est-il ici ? (si du moins c'est bien un subjonctif présent).

Car il est le verbe de la subordonnée à sens consécutif introduite par tanta... ut...

Interrogabis fortasse, quid ego faciam, qui tibi ista praecipio.
> Subjonctif parce qu' interrogation indirecte ?

Oui.

Non possum dicere nihil perdere, sed quid perdam et quare et quemadmodum dicam; causas paupertatis meae reddam.
> Subjonctif parce que discours indirect ?

perdam est un subjonctif d'interrogation indirecte. Il faut sous-entendre ce verbe également avec quare et quemadmodum.

En revanche, dicam et reddam sont des futurs de l'indicatif (verbes principaux). Faites attention aux composés de dare : ils appartiennent à la troisième classe (type mitto). Comme l'infinitif dare est en ă et non ā (c'est le seul en latin), il a subi l'apophonie des voyelles brèves hors de la première syllabe, et est passé régulièrement à -dere ; de là, les formes du paradigme ont été refaites sur la troisième classe.

Et cum multa percurreris, unum excerpe, quod illo die concoquas.
> C'est bien un subjonctif parfait qui va avec cum ? Comment doit-on le traduire ?

La relative suivante a un sens circonstanciel (elle ne détermine pas unum, qui forme bien plutôt un couple contrastif avec multa), consécutif ou final, comme vous préférez. Elle peut aussi s'expliquer par attraction modale.

Cordialement,

Emploi du subjonctif en latin

Très rapidement...
volueris et percurreris sont des futurs antérieurs...
velis peut être analysé comme  un subjonctif d'indétermination ou comme subjontif appelé par l'attraction modale (derrière infinitive).
3° sedeat est un subjonctif d'attraction modale.
patiantur et jubet dépendent du ut consécutif.
faciam, perdam, dicam et reddam sont des verbes de propositions interrogatives indirectes.Ouïe! On n'est pas toujours d'accord, Arthur et moi!!!

Emploi du subjonctif en latin

Je crois que nous avons été tous les deux un peu trop vite

jacquesvaissier a écrit :

Très rapidement...
volueris et percurreris sont des futurs antérieurs...

Vous avez raison.


velis peut être analysé comme  un subjonctif d'indétermination ou comme subjontif appelé par l'attraction modale (derrière infinitive).

Velis est dans une conditionnelle !

3° sedeat est un subjonctif d'attraction modale.

Oui (ce qui n'annule pas d'autres raisons bien sûr).

patiantur et jubet dépendent du ut consécutif.

Non, pas pour patiantur.

faciam, perdam, dicam et reddam sont des verbes de propositions interrogatives indirectes.

Vous avez dû lire trop vite, pour dicam et reddam !

Emploi du subjonctif en latin

Pour velis, je maintiens : le sens commande si vis ou si voles
Pour dicam et reddam, vous avez raison, ce sont des futurs.