La réécriture d'un mythe implique-t-elle sa modernisation et une réinterprétation de son sens original ?

Bonjour à tous je suis nouvelle ici
Je suis en 1ère L et j'ai une dissertation à rédiger :
" Pensez vous que la réécriture d'un mythe implique sa modernisation et éventuellement une reinterpretation de son sens original ? "

J'ai une idée pour le plan , mais je n'arrive pas à trouver des exemples !


I . Oui , cela implique une modernisation ... etc

1 : Cela donne un sens nouveau
2 : Au cours des années beaucoup de choses changent et la morale de certains mythes n'a plus la même valeur et importance ... ( C'est une idée je n'arrive pas à le formuler autrement , en même temps je ne parle pas couramment français ! )

II . Non ...

1 : C'est une déformation du mythe et un risque de perte de sa valeur originale .
2 : C'est une désacralisation .

III . Non seulement une modernisation ...

1 : L'auteur peut ainsi mettre en valeur son originalité .
2 :    ? Je ne trouve pas ...


Pouvez vous m'aider pour le III 2)  ?
Me dire si mon plan est correct ?
Et ce qui me pose le plus grand problème ce sont les exemples ....
Aidez moi svp c'est vraiment urgent .


Merci d'avance , A bientôt .

La réécriture d'un mythe implique-t-elle sa modernisation et une réinterprétation de son sens original ?

Il faut, effectivement, s'appuyer sur des exemples. Il y en a énormément. Une bonne source est l'ouvrage dirigé par Brunel sur les mythes littéraires.
Pour ne pas se noyer dans la profusion des mythes, je conseillerais de choisir le mythe d'Orphée, maintes fois réécrit.

Pour le III 2, je pense à la réécriture du mythe d'Orphée par Virgile qui introduit l'épisode d'Euridice.

Mais on peut aussi choisir un autre mythe, par exemple le mythe d'Œdipe réécrit par Freud qui soustrait l'histoire du Minotaure.

La réécriture d'un mythe implique-t-elle sa modernisation et une réinterprétation de son sens original ?

Merci beaucoup !
Ert pour le II 2 , que vous m'aviez donné , ce serait quoi comme argument ?

Encore merci    Bonjour à tous . J'ai déjà posté un message pour ma dissertation sur les mythes , j'ai trouvé le plan sauf qu'il me manque deux exemples .
Ce serait pour dire que la réécriture des mythes permet aux auteurs de mettre en valeur leur originalité et d'exprimer leur point de vue .
Il me faudrait deux exemples de mythes que je ne trouve pas .
Aidez moi svp.
Merci d'avance !


SheaBonjour , pour ma dissertation sur la réécriture des mythes il me manque deux exemples .
Pour dire que :
- la réécriture des mythes permet aux auteurs de mettre en valeur leur originalité .
- Et également exprimer leur point de vue .

Avez vous des exemples de mythes pour cela ?
Aidez moi svp .
Merci d'avance !

La réécriture d'un mythe implique-t-elle sa modernisation et une réinterprétation de son sens original ?

Shea a dit, redit et répété

pour ma dissertation sur la réécriture des mythes il me manque deux exemples

Hé bien non, et non, et encore non !
Si les exemples manquent, c'est que la pensée n'est pas solide. Elle n'est établie sur rien.
C'est à partir des exemples que l'on regroupe que l'on ordonne son explication et non l'inverse.

La réécriture d'un mythe implique-t-elle sa modernisation et une réinterprétation de son sens original ?

Et bien ne vous énérvez pas ! 
Merci quand même

La réécriture d'un mythe implique-t-elle sa modernisation et une réinterprétation de son sens original ?

j'ai la même dissertation, aidez moi... D'habitude la réponse d'une dissert viens toute seule mais là, c'est le trou noir. HELP ME!

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

La réécriture d'un mythe implique-t-elle sa modernisation et une réinterprétation de son sens original ?

Je me méfie un peu de la réponse qui "vient toute seule" parce que ce qui vient tout seul n'est généralement pas une réponse, et justement ce sujet pemet de découvrir pourquoi.
1 - A première vue, une question est posée. Et, si on s'en tient là, c'est forcément le trou noir parce qu'on ne sait pas quoi répondre.
2 - Il faut donc s'aviser qu'on ne sait pas ce que c'est que de réécrire un mythe. Pour le savoir, il faut l'avoir fait. Et pour le faire, il suffit de raconter un mythe qu'on connaît. Faites le donc.
3 - Après l'avoir fait, il reste à vous demander si vous avez modernisé et réinterprété le mythe originel.

A partir de là, çà devrait démarrer.

La réécriture d'un mythe implique-t-elle sa modernisation et une réinterprétation de son sens original ?

Selon moi, la question est à double tranchant pour la modernisation : certains le font mieux que d'autres, certaines sont réussie, mais j'ai peur que si les mythes deviennent très moderne, la futur génération se retrouve avec un vocabulaire et une culture appauvris. pour ce qui est de la perte du sens originel, je pense que c'est une mauvaise idée, car ce serait comme si l'auteur d'origine ne comptait pas, et que le message de son oeuvre est secondaire.
Mais en même temps, la perte du sens originel peut être très utile, notamment lorsque Anouilh écrit une nouvelle version d'Antigone faisant une sorte d'appel à la résistance.

J'ai des idées mais n'arrive pas à les mettre en place, ni à faire de plan qui tienne la route.

9

La réécriture d'un mythe implique-t-elle sa modernisation et une réinterprétation de son sens original ?

Moderniser implique une idée de temporalité : le passage des années, des siècles, nécessiterait une réécriture moderne du mythe pour l'adapter à une époque et à une plume.
On peut se demander si cela n'est pas contraire à la définition du mythe, qui -mais il faut ici peser ses mots- a une dimension universelle et anhistorique.

10

La réécriture d'un mythe implique-t-elle sa modernisation et une réinterprétation de son sens original ?

Puisque le blocage reste, je vous conseille de changer de mythe car le mythe d'Antigone se prête par trop à la posture de ne rien vouloir entendre de ce qu'on vous dit et de s'en tenir à  "Selon moi".
La posture que vous adoptez pour vous exprimer n'est ni celle de Créon, ni celle d'Antigone, mais une posture si hautaine qu'elle empêche de voir le sujet et de discerner ce qu'est un mythe. Elle est si universelle qu'elle est insotuenable comme si le sujet était : "Que veut Dieu ?" Sur un seul point elle n'est pas universelle. C'est précisément celui des mythes. Si vous vous détachiez du mythe d'Antigone pour en choisir un autre, vous comprendriez mieux ce qu'on appelle un mythe.
Cela pourrait débloquer.

Mais je vous déconseille d'essayer de mettre en place les idées qui vous tournent dans la tête  car vous n'y arriverez jamais.