La conscience dépend-elle entièrement du cerveau ?

J'ai à faire une dissertation en philosophie sur ce sujet-ci ..
J'ai d'abord cherché les différentes définitions qui entouraient la question.
Conscience : perception que l'etre humain a de lui-même, de sa propre existence. Intuition qu'a l'esprit de lui-même, des objets qui s'offrent à lui, ou de ses propres opérations ( j'ai d'autres éléments dans mon cours )
Cerveau : - partie antérieure de l'encéphale ; - le cerveau comprend les centres de la mémoire, de la sensibilité, de la motricité, du langage .. etc .
Dépendre de : être asujetti à, sous la domination de , relever de l'autorité de ...

Ensuite, J'ai pensé orienter la question avec : " Où situer la conscience ? " [ ... ] " Peut-on dire qu'elle est totalement asujettie à l'éactivité cérébrale ou bien qu'elle découle d'un tout autre mécanisme extérieur à celle-ci ? "
- j'ai pensé aussi parlé du dualisme cartésien, pour ensuite l'opposer au monisme qu'a démontré La Mettrie.
Si vous pourriez m'aider, afin d'orienter pour le mieux ma réponse à cette question ... Je vous en remercie d'avance.

La conscience dépend-elle entièrement du cerveau ?

Dans la série "Que sais-je" (PUF), il me semble qu'il y a un petit bouquin "Physiologie de la Conscience".

Un des problèmes philosophiques avec "Conscience" est notre incapacité de dire à un tiers avec clarté de quoi il s'agit, malgré notre propre appréhension du phénomène.

L'esprit humain, a-t-il conscience de tout ce qui le constitue ou y a-t-il pour chaque moi individuel des phénomènes psychiques?

- Conscience spontanée
- Conscience réfléchie
- Conscience morale

La conscience me porte une sorte de certitude, d'autorité; c'est pas un terme neutre.

La conscience dépend-elle entièrement du cerveau ?

Certes ... Tout ce que tu dis JSC est vrai, mais penses-tu que je doive orienter mon problème philosophique en donnant quelques définitions de la conscience ?  ( Conscience morale, réfléchie & spontanée )
Il me semble que ce pourrait être une partie de ma réfléxion, seulement je ne peux pas la cerner qu'avec la conscience elle-même puisqu'il s'agit de se demander si l'on peut réduire cette conscience à l'activité cérébrale ..

" Si mon esprit n'est pas mon corps, comment peut-il agir sur lui et commander mes mains, par exemple ? " ( Philosophie magazine )

La conscience dépend-elle entièrement du cerveau ?

Sujet gonflé, de la part de ton professeur de philo, et même un peu abusé à vrai dire, puisque même les plus grands chercheurs en neurosciences seraient bien en peine de répondre à une telle question. En gros, il s'agit de savoir si la conscience est réductible à du corporel, si la res cogitans (chose pensante) que je suis est bien d'une nature distincte que la res extensa (la chose étendue, matérielle = le corps) que je suis dans le même temps. Identité ou distinction des substances ? Classiquissime, mais qui peut se vanter d'avoir la clé d'un tel mystère ? Disons que les philosophes aiment quand même bien le dualisme... donc tu te dirigeras sans doute vers une réponse du type "meuh non ... c'est bien plus complexe que ça" !

La conscience dépend-elle entièrement du cerveau ?

Lo-raa a écrit :

- mais penses-tu que je doive orienter mon problème philosophique en donnant quelques définitions de la conscience ?  ( Conscience morale, réfléchie & spontanée )
- Il me semble que ce pourrait être une partie de ma réflexion, seulement je ne peux pas la cerner qu'avec la conscience elle-même puisqu'il s'agit de
- se demander si l'on peut réduire cette conscience à l'activité cérébrale ..

" Si mon esprit n'est pas mon corps, comment peut-il agir sur lui et commander mes mains, par exemple ? " ( Philosophie magazine )

Es-tu en Terminale ou à l'université?
- je ne pense pas grand-chose, étant plus fort en idées qu'en plan.
- mon intention est certes de stimuler la réflexion de mes correspondants.
- "réduire" semble aller à l'encontre de "entièrement'...(mais je pinaille  )

La séparation de corps, âme et esprit (et même leurs existences véritables) sont aussi des sujets de longs débats chez les philosophes depuis l'antiquité.

Ton lien n'a pas l'air de fonctionner.

En voici un autre pour une lecture supplémentaire (les citations seules hors contexte ne servent pas à grand-chose...)

La conscience dépend-elle entièrement du cerveau ?

Je suis en terminale littéraire .
( la citation introduite dans ma réponse ne découle pas d'un lien internet, ce n'est qu'une citation trouvée dans le Philosophie magazine, qui m'a semblé illustrer plus ou moins ceci . Je me suis peutêtre en effet, un peu égarée . )
J'ai dit : la conscience elle-même puisqu'il s'agit de se demander si l'on peut réduire cette conscience à l'activité cérébrale .

Je n'ai en aucun cas associé le terme " réduire " et le terme " entièremment " . La question philosophique est la suivante : La conscience dépend-elle entièremment du cerveau ? L'autre question pourrait être : Peut-on réduire la conscience à l'activité cérébrale ?

La conscience dépend-elle entièrement du cerveau ?

Le "Que sais-je" semble s'imposer.

L'homme, est-il seul d'avoir conscience de la mort pour vouloir en faire des rites?
L'animal a, lui-aussi, par contre, un cerveau ....
L'origine de ces rites, est-elle cérébrale.

D'autres choses existent avant que nous en prenions conscience.

Elle est fondament de la pensée pour Descartes. Elle fait exister des choses.

Qu'en a dit Hegel?

Quel lien entre conscience et raison?

Freud actes manqués (conscients oun inconscients?)

Husserl: intentionalité de la conscience. Elle n'est pas une chose, mais une activité. Qu'est-ce que réel et idéal?

Heidegger: Dasein.

Sartre: elle n'est pas une chose mais une action.

Bergson (voir mon lien).

Rapide et réducteur, sans doute, tout ça.

8

La conscience dépend-elle entièrement du cerveau ?

JSC a écrit :

Heidegger: Dasein.


Rapide et réducteur, sans doute, tout ça.

Eh bien j'avoue que j'ai du mal à voir le rapport avec le dasein ici...

La conscience dépend-elle entièrement du cerveau ?

Bonsoir sombrb.
En effet; mais Heidegger dans "être et Temps" dédaigne de considérer l'homme t sa conscience si ma mémoire es bonne. Le Dasein (existentiel) y apparaît, non?