Fonction du complément circonstanciel

Donnez la classe grammaticale et la  fonction de la subordonnée dans la phrase suivante :

Quand j’étais malade, elle demandait de mes nouvelles.

Quelle est la réponse exacte ?

1) Classe grammaticale : proposition subordonnée conjonctive. Fonction : complément circonstanciel de temps.

2) Classe grammaticale : proposition subordonnée conjonctive. Fonction : complément circonstanciel de temps du verbe « demander »

Lorsqu’on donne la fonction d’une subordonnée circonstancielle est-il correct, toléré ou faux de se référer au verbe de la principale ?

Fonction du complément circonstanciel

Les deux réponses conviennent, la seconde étant plus complète.

La fonction complète de la subordonnée renvoie bien au verbe de la principale ou d'une autre subordonnée sauf lorsque la subordonnée  à analyser est une relative, alors complément de l'antécédent.

Fonction du complément circonstanciel

Il me semble que cette subordonnée n'est pas un complément de verbe mais un complément de phrase.

Elle en possède les caractéristiques :
1 Possibilité d'être déplacée.
→ Elle demandait de mes nouvelles quand j'étais malade.
2 Possibilité d'être disloquée.
→ Elle demandait de mes nouvelles, et cela quand j'étais malade.
3 Possibilité de voir sa préposition commutée.
→ Chaque fois que j'étais malade,...
4 Possibilité d'être effacée.
→ Elle demandait de mes nouvelles.

D'ailleurs, la vraie question sous-jacente est : "Quand demandait-elle de mes nouvelles ?"

J'admets que la distinction se fait surtout à propos des CC.

A l'inverse, la relative est un complément de nom ou de pronom (antécédents) ; et la complétive est généralement un complément de verbe.