La psychanalyse

Quel est votre rapport à la psychanalyse ? L'apport freudien vous paraît-il intéressant, consistant, fondé ? Ou bien pensez-vous que tout cela manque de rigueur scientifique, que ce n'est qu'un délire interprétatif, comme on l'entend aussi parfois ?

La psychanalyse

Cette critique d'un "livre récent" semble ne pas infonder les théories, mais veulent les réassocier.

Il est vain de vouloir raccommoder ici et là le tissu des théories freudiennes», écrit A. Vergote dans La psychanalyse à l'épreuve de la sublimation en 1997 ; il faut en proposer une nouvelle synthèse, ajoute l'A., et il en propose les linéaments que Vergote cite dans son ouvrage. Il montre comment Vergote «corrige» Freud tout en restant un grand admirateur de ce dernier : il ne remet pas en question tel ou tel détail d'une théorie puissante, il en propose une nouvelle vision.

Ce qui me trouble dans son fondement sont
- si un analyste pour fonctionner 'bien' devrait se faire analyser avant, comment est-il possible que Siegmund Freux a fonctionné "bien". Et sinon, comment ses successeurs, peuvent-ils le prendre en modèle?
-  Puis il y a sa relation avec Anna, sa fille, prophète sacrée pour les 40 ans suivant la mort de SF.

Il y a des gens qui consultent un prêtre, d'autres un méduim; un psychanalyste est, naturellement (?), beaucouup plus cher.

La psychanalyse

JSC a écrit :

- si un analyste pour fonctionner 'bien' devrait se faire analyser avant, comment est-il possible que Siegmund Freux a fonctionné "bien".

Les freudiens répondent à cela que Freud a entamé son propre parcours par une auto-analyse, dont le support a été sa correspondance (datée surtout de 1897, si ma mémoire est bonne) avec son ami Wilhelm Fliess, médecin O.R.L. berlinois que Freud admire beaucoup (jusqu'à le suivre, pendant un temps, dans sa fumeuse théorie "génito-nasale" !), et à qui il fait lire en "avant-première" toutes ses hypothèses théoriques.

La psychanalyse

Bonsoir ENS,
 
L'apport freudien me paraît très essentiel et surtout très intelligent. La seule chose qui me dérange, c'est que tout ce qui est pic, dressé, promontoire...  est pénis ; que tout ce qui est caverne, grotte, trou... est vagin... C'est la seule chose qui me dérange dans ses théories : je trouve cela un peu simpliste. Et surtout, je trouve que cela fait de nous des êtres dépendants à outrance de leur sexualité... C'est quelque chose qui me dérange, parce qu'en contradiction avec des êtres pensants, des êtres humains, qui devraient (normalement) dominer leurs instincts. Et Freud nous renvoie toujours à nos instincts...

Muriel

La psychanalyse

Bonsoir Muriel,
Là encore il s'agit d'un reproche assez classique (une forme d'hyper-libidinisme) qui, par exemple, est l'un des éléments à l'origine de la rupture entre Freud et Joseph Breuer. On a tous en tête cette caricature de Freud qui présente un Freud en pornographe.

La psychanalyse

Les plus grands chefs d'orchestre (par exemple) ne sont pas des autodidactes!

As-tu lu La Vie Sexuelle (PUF1969) ou les Trois Essais sur la Théorie de sexualité de S. Freud, Muriel? Dans le premier (ce que j'ai sous la main), la symbolique que tu suggères n'est pas très présente.
Surtout, nous voyons le refoulement du naturel à cause des pressions morales de la société, et l'immense énergie d'un libido que peut-être il est mal à vouloir réprimer.

En ce qui concerne les instincts, ce sont eux avec les réflexes qui nous protègent, alimentent, chauffent, assurent la reproduction.....

Par contre l'interprétation des (symboles des) rêves était une grande spécialité de Jung.

Il y a vingt ans, j'ai lu André Barbault De la Psychologie à l'Astrologie (Seuil 1961), mais je n'en ai pas beaucoup retenu.
Que les

Vierges (anal retenus =contrôle, rationalité, ordre, discipline, civisme, soumission, économie, sobriété, chasteté, doute, critique) et les Scorpions (anal relaché = laisser-aller, instinctivité, désordre, fantasie, anarchie, révolte, dépense, intempérance,passion, superstition, création)

nous témoignent le bien-fondé de cette approche. (Non, je ne suis pas scorpion, ni ascendant scorpion ).

La psychanalyse était très à la mode aux États-Unis dans les années 60-80. Est-ce 'à la mode' est sain?

Heine a écrit (Neue Gedichte, Scöpfungslieder VII)

C'est bien la maladie qui fut l'ultime fond
de toute la poussée créatrice;
en créant je pouvais guérir,
en créant je trouvai la santé.

Ce que je trouve tout-à-fait sain!

La psychanalyse

Bonjour ENS

Freud a crée un nouveau champ d'exploration et en cela il est unique.  Néanmoins le choc de ses intuitions a été tel que l'on n'ose pas après un siècle remettre  ses théories en question.     C'est tout juste si actuellement on ose suggérer que certaines histoires  racontées par ses patientes, et qui lui ont servi pour imaginer la notion de fantasmes ne faisaient peut-être que dévoiler des réalités sordides et bien réelles quoique inconcevables à son époque.  C'est tout juste aussi si on rappelle que sa conception du féminin est marquée par les idées de son siècle. 
Dans d'autres pays il y a eu d'autres théoriciens mais la statue de Freud ressemble à celle du commandeur, indéboulonnable. Il y a eu d'autres méthodes expérimentées.


La seule critique que je ferai est que la psychanalyse refuse l'épreuve de l'efficacité.   Elle ne propose pas de guérir, et par cela même échappe à  l'évaluation.   
La folie ordinaire doit sans doute beaucoup plus à la chimie qu'à Freud pour une amélioration des patients.

La psychanalyse

Je ne trouve pas que Freud apparaisse comme une "statue du commandeur" intouchable. Au contraire, il me semble que ses théories ont toujours été critiquées, dès leur première réception, et qu'il y a depuis peu une véritable entreprise universitaire de démolition du freudisme. Cf. Le Livre noir de la psychanalyse, cf. les travaux de Mikkel Borsch-Jacobsen. Beaucoup d'historiens montrent maintenant, preuves à l'appui, que Freud a eu recours à la falsification (les données cliniques des Etudes sur l'hystérie, par exemple, sont suspectes). Malgré tout, ces faits n'empêchent pas que Freud puisse être par ailleurs un grand penseur.

La psychanalyse

Jusqu'à présent, ES, tu ne nous avais pas donné tes réponses à tes questions......

La psychanalyse

JSC a écrit :

Jusqu'à présent, ES, tu ne nous avais pas donné tes réponses à tes questions......

En fait, je me suis constitué un dossier d'information sur la question, mais je n'arrive pas à me forger un avis bien précis sur Freud et la psychanalyse : grande pensée ou imposture intellectuelle ? D'où la question soumise à votre sagacité.