1

Problème de phonétique en ancien francais

Bonjour


Bonjour, je suis nouveau sur le forum. Je prépare le Capes et je bloque (déjà!) sur une question de phonétique. Voici le problème:

Comparer les formes fourment/fromentum et froumage/formaticum.
Quelqu'un peut-il me mettre sur une piste? Que faut-il faire?
Merci

2

Problème de phonétique en ancien francais

Bonjour,

Ta question porte probablement sur l'évolution phonétique de ces deux mots. A chaque fois, tu as l'étymon latin et la forme en ancien français. Fromentum donne fourment et formaticum donne froumage. Tu dois probablement faire évoluer tes deux étymons latins pour comprendre comment ils donnent le mot en ancien français, et comparer les différences entre les deux évolutions phonétiques. Les deux mots se ressemblent, mais n'ont pas la même évolution: c'est probablement ce que tu dois expliquer. (Attention, tu dois aller jusqu'au français moderne).

Commence par placer l'accent tonique en t'aidant de l'ancien français, où il est toujours sur la dernière voyelle prononcée. En latin, il sera sur la voyelle correspondante. Par exemple, comme il est sur le a de froumage, il sera sur le a de formaticum. Vérifie si cette voyelle tonique est libre (suivie d'une seule consonne ou de p, t; k, b, d, g + r ou l) ou entravée (suivie de deux consonnes, sauf les doublons p, t, k, b, d, g + r ou l). Ensuite, utilise des fiches de phonétique pour retracer les évolutions.

3

Problème de phonétique en ancien francais

C'est une question de phonétique.
On se demande simplement de faire évoluer ses deux mots du latin classique au français moderne.
Ce doit être un sujet de CAPES d'avant la réforme, car désormais, on ne te demande plus de faire toute l'évolution phonétique d'un mot, mais d'analyser des phénomènes bien particuliers comme par exemple la nasalisation dans 5 mots par exemple. Dans ce cas, il va falloir faire un plan pour mettre en lumière les différences d'évolutions dans les mots en question.

Cordialement,

CG

Problème de phonétique en ancien francais

A mon avis, le point intéressant à observer est les deux métathèses consonantiques qui touchent le -r et le -m quand on compare chaque mot à son étymon latin...