D'où nous viennent nos idées ?

Bonjour à tous,

Je suis actuellement lancé sur un sujet de philo qui me préoccupe, en effet, après de longues recherches sur internet, dans mon bouquin et dans mon petit cerveau, j'ai bien du mal à construire un plan, ne serait-ce qu'une ébauche.

J'ai d'abord pensé à développé un plan de type I.origine / II.fondement mais d'après un administrateur du site philagora répondant à un sujet similaire, il faut voir dans le "où" l'origine de l'idée.

Donc ceci remet complètement en cause mon développement. De plus je n'ai que la première méditation de Descartes sur laquelle m'appuyer de manière sûre et étudiée.

J'ai pu comprendre que, selon Descartes, il existe trois types d'idées :
-les idées adventices, nées de l'expérience (je résume)
-les idées factices "produites par l'esprit et l'imagination"
-les idées inées que l'on a dès la naissance.

Je ne pense pas que ce soit un plan judicieux (à moins d'un miracle) mais je reste ouvert à toute proposition, que ce soient des pistes, un éclaircissement du sujet voire un plan.

Edition :

J'ai commencé à construire un plan, sans pouvoir toutefois dégagé de problématique viable.

I. Les idées qui viennent de notre intérieur (l'innée en quelque sorte)
A) Des idées qui naissent avec l'esprit (théorie de Descartes sur l'innée)
B) En quoi cela est-il discutable (la critique de l'innée par Locke)

II. Les idées construites par l'esprit à l'aide du Monde extérieur
A) L'expérience, source des Idées (théorie de Locke)
B) L'ardoise blanche de Hume, l'Idée est dérivé de l'impression

III. L'idée générale

et là c'est le drame..

A la vue de mon plan, je pense que ma problématique est du type : les idées viennent-elles de notre fait ou du monde qui nous entoure ?

La synthèse est quand même floue :s

Merci d'avance 

D'où nous viennent nos idées ?

Votre aide est toujours la bienvenue, je suis encore sur le sujet

Cette fois, après demande à mon prof' il semblerait que je doive traiter le fondement de nos idées aussi

Alors j'ai pensé à un plan du type :

I. Origines des idées

II. Fondement des idées.

mais je ne sais pas quoi mettre en III.

On a étudier de plus ample manière la manière de Descartes de voir le monde, et il semblerait que le fondement soit plus simple à traiter que je ne le pensais grâce à la première et à la seconde méditation.

Merci d'avance.Clairement, après demandes auprès d'autres élèves ayant ce sujet, les plans Origine/fondement et Idées intérieures/extérieures sont tous les deux faux et ne permettent pas de traiter l'entière partie du sujet.

Il faut toutefois inclure l'origine et le fondement dans mon raisonnement. Il est clair que les idées sont les filles de la raison et ont donc des liens de "parentés" entre elles.

Malheureusement je ne trouve pas de plan combinant astucieusement toutes ces facette du sujet (ou alors de problématique associée).

Ayant vu Descartes uniquement je pense qu'il est plutôt bon de se limiter (plus ou moins évidemment) à la première/seconde méditation pour raisonner.

Le prof a semble-t-il précisé la nature de la jonction entre le MONDE et le MOI par l'intermédiaire de la raison et donc, les idées seraient les représentations que le MOI se fait du MONDE.

vraiment s'il vous plaît, je pense avoir été clair sur le travail effectué jusqu'à maintenant, ainsi que sur les éclaircissements faits par le prof'.

Une réponse   

D'où nous viennent nos idées ?

Ma lecture de Philosophie pour les Nuls me donne:

Platon caverne (La République livre VII). Soleil = la toute première idée: celle du Bien.

Idée = essence.
On a l'idée LIT et on a l'objet = image de l'idée, le lit dans lequel je dors.
L'idée est éternelle, objective, transcendante,

Aristote démontre que les idées ne sont pas indépendantes . Troisième homme.

Quel est le lien entre le sensible et l'intelligible?

Dieu, crée-t-il les idées?

Pour les empiristes, les idées sont issues des impressions sensibles, donc forcément acquises.
Cudworth et H More (Platoniciens de Cambridge) déplorent que le mécanisme cartesien  transforme la nature en chose inerte. Dieu conçois le modèle pour toute chose (et donc pour les idées?)

Malebranche

La preuve de l'existence de Dieu la plus belle, la plus relevée, la plus solide et la première, c'est l'idée que nous avons de l'infini.

Et tout ça avant Descartes....

D'où nous viennent nos idées ?

Oui je sais bien que tout cela est avant Descartes, je lui ai proposé de citer Hume, Locke ou encore Platon (notamment avec la caverne) mais il m'a répondu que de part l'éparpillement que cela représenterait je perdrais en précision et la copie sera d'autant plus "intraitable".

J'imagine que c'est mauvais signe, et il m'a préciser de manière assez explicite que tout ce dont j'avais besoin était contenu dans les deux première méditations (enfin seulement le début de la seconde).

je ne suis jamais qu'en T°S alors nous n'avons pas beaucoup approfondi les études plus que ça (même si ça aurait mérité bien plus).

Donc en partant de Descartes, bien sur je compte inclure un minimum d'éléments extérieurs quand même, que puis-je faire ?

Merci de ta réponse, qui me donne tout de même plusieurs pistes à explorer 

edit : d'ailleurs peux-tu plus précisément définir ce que tu entends pas intelligible et sensible, je comprends le MONDE et le MOI mais je ne suis pas sûr d'avoir bien interprété.

D'où nous viennent nos idées ?

Origine des idées.

Une fausse idée, c'est quoi?

D'où nous viennent nos idées ?

Je ne savais pas qu'il pouvait y avoir de fausses idées   mais en y pensant c'est probable et même sans doute nécessaire.

remarque éditée : je pense qu'une idée fausse est une mauvaise représentation du vrai objet ou du vrai concept.

J'ai vu dans ce texte (que j'avais déjà repéré il me semble) que la vérité est absolu comme de nombreux concepts (totalité effectivement) et donc qu'elle ne résulte pas d'expérience.

Mais je ne comprends pas où tu veux en venir.

Il existe (enfin à ce que j'ai pu comprendre) qu'il y a des idées obtenues par l'expérience (c'est ce que les empiristes comme Locke pensaient si je ne me trompe pas), dans la même catégories que celle provenant des sens, elles sont déduites mais il y a des idées que nous n'avons pas pu obtenir du monde extérieur puisqu'il n'existe aucun objet les définissant (infini..)

Descartes traite très brièvement ces idées dans la 1ere méditation. Je crois qu'il appelle cela les idées innées, construites avec l'esprit

J'ai bon ?

D'où nous viennent nos idées ?

INTELLIGIBLE
- (opposé à sensible).
Qui ne peut être connu que  par l'intelligence, non par les sens.
Aussi
Qui peut être compris du mot compréhensible!

SENSIBLE.
- Qui peut être percu par les sens
- Qui peut être intuitivement senti
- Qui emeut les sentiments
- Qui peut éprouver des sensations

Où veux-j'en venir? Stimuler tes réflexions.

Première méditation? L'idée de Dieu, je crois.

D'où nous viennent nos idées ?

j'avais donc plus ou moins compris ces mots dans ce sens, merci

Et donc, pourrais-t-on construire un plan traitant d'abord les idées sensibles puis les idées intelligibles pour finir par dire que les idées sont universelles, qu'elles résultent de la raison ("elles sont filles de la raison") en dépassant le sujet.

Cela correspond selon moi à un plan du type Thèse-Antithèse-Synthèse mais je ne suis pas assez sûr de moi pour dire qu'il est bon. De plus il ressemble assez au plan Idées Intérieures/Extérieures/Générales

edit :
la première méditation ne traite pas spécifiquement de Dieu, il met un doute sur TOUT (le doute cartésien) pour trouver dès le début de la seconde méditation la vérité unique qui lui permettra de construire les sciences sur un principe fondé et assuré je suis, j'existe.
En fait il remet en cause les opinions puis les perceptions, s'aide de Dieu pour douter de tout en l'imaginant comme un "mauvais génie"

D'où nous viennent nos idées ?

Faire un tour 3 ème Médiatation #5.

Suis mieux en idées qu'en plan!

Acheter un dico de philo.
Lalande Vocabulaire technique et Critique en deux volumes poche chez Quadrige/PUF est très bien.

10

D'où nous viennent nos idées ?

J'ai pu trouver un rapide résumé de sa 3e méditation (elle n'est pas dans mon bouquin de philosophie).

Il parle des idées adventices, factices, et innées, je comprends bien leur sens, et elles étaient à la base d'un des mes plans possible, cependant elles ne suffisent surement pas.

En fait, je n'arrive pas à organiser correctement ma pensé, j'ai pu étudier assez de connaissances sur les idées pour remplir 3 dissertations mais je n'arrive pas à tout ranger 

Pour qu'une idée soit vraie, il faut qu'elle soit claire et distincte donc avec je suis, j'existe, ça marche mais dès que j'essaye de relier autre chose dont je ne suis pas sûr par dessus, ou alors dont le lien n'est pas sûr, il y a possibilité que je me trompe.

edit : mais en quoi la véracité de mes idées à rapport avec leur origine ou leur fondement ?Je n'arrive pas à créer mon plan

pour l'instant j'ai un I. Les Idées et la Vérité et c'est tout.

Je ne trouve pas de II. ni de III. mais je me doute qu'il faut traiter l'origine, et le fondement de l'idée je pense que les conditions de véracité d'une idée peuvent amener le fondement de cette idée... mais je dis peut-être une bétise. En clair "les idées sont vraies si elles sont fondées" ...

je ne trouve rien j'aimerais vraiment rédiger ne serait-ce qu'une partie ce soir.

Finalement je vais faire comme ceci :

Pbiq : Les idées nous sont-elle déjà acquises ou résultent-elles d'une construction ? Les idées sont elles liées à l'exercice de la raison ?

(Ce qui semble immédiatement acceptable pour la raison) :I. Les idées viennent à nous

On pourra traiter le sensible j'imagine

(On s'oppose à la thèse énoncée en I.) : II. Toutefois certaines idées sont imbriquées dans l'esprit et ne sont pas la résultantes de phénomènes extérieures.

On pourra traiter le domaine de l'intelligible et les idées absolues, Dieu, l'infini, la vérité

(Synthétiser) III. Ce qui concerne la véracité, le lien raison-idée


J'espère que ça s'avère bon