Corneille, Cinna, acte I, scène 4

Bonsoir, je vais avoir à expliquer un extrait de Cinna, pièce de Corneille, seulement voilà je suis un peu à court de blabla et j'aimerais bien avoir un peu d'aide car cela me préoccupe vraiment..
Je vous situe un peu le contexte : Cinna vient de faire le serment à Emilie qu'il tuera Auguste, l'empereur, car celui ci a tué son père.
Si Cinna y parvient, Emilie lui donnera sa main...
Avant l'extrait qui va suivre Cinna a déjà fait son serment, il a même monté une conjuration prête à en finir avec l'empereur. Cet à ce moment là qu'on le prévient que l'empereur le fait mander lui et Maxime (autre chef de la conjuration).
On saura par la suite que l'empereur les mandait pour autre chose, il n'est pas au courant de la conjuration.
Dans la scène que j'ai à expliquer Emilie veut détourner Cinna de son serment car si Auguste (l'empereur) est au courant alors il ne sert à rien de risquer sa vie , mais ce n'est pas l'avis de Cinna

CINNA
Quoi! sur l'illusion d'une terreur Panique ,
Trahir vos intérêts, et la cause publique!
Par cette lâcheté moi-même m'accuser,
Et tout abandonner quand il faut tout oser!
Que feront nos amis, si vous êtes déçue?

EMILIE
Mais que deviendras-tu, si l'entreprise est sue?

CINNA
S'il est pour me trahir des esprits assez bas,
Ma vertu pour le moins ne me trahira pas.
Vous la verrez brillante au bord des précipices
Se couronner de gloire en bravant les supplices,
Rendre Auguste jaloux du sang qu'il répandra,
Et le faire trembler, alors qu'il me perdra.
Je deviendrais suspect à tarder d'avantage.
Adieu, raffermissez ce généreux courage.
S'il faut subir le coup d'un Destin rigoureux,
Je mourrai tout ensemble heureux et malheureux,
Heureux, pour vous servir de perdre ainsi la vie,
Malheureux, de mourir sans vous avoir servie.

Voilà je n'ai pas trouvé grand chose à dire...

"Quoi!" fait écho à "Panique" avec l'allitération en [qu], de plus l'accent tonique se fait sur l'avant dernière syllabe du vers..

"Trahir vos intérêts, et la cause publique"
Césure doublement marquée par la virgule et le "et".
Cinna place d'abord le serment qu'il a fait à Emilie, ensuite vient l'utilité de tuer Auguste pour le peuple

Vers 2 et 4 terminés par des points d'exclamation alors qu'o aurait pu en faire des questions, ce qui montre la détermination de Cinna.

Cinna place l'honneur au dessus de sa vie
Sentiment de culpabilité à l'idée d'abandonner :
"moi même m'accuser" utilisation d'un pléonasme

Toujours sentiment de résolution avec anaphore de "tout" ce qui montre que Cinna ne fait pas dans la demie mesure....

Ensuite je patauge ...

"esprits" métonymie, désigne les conjurés, qui sont vus par leurs qualités morales...

"bas" et "précipices" idée de hauteur, Cinna doit surplomber par ses qualités morales et son honneur

"précipices" en bout de vers et sans marque de ponctuation contrairement à tout le reste de l'extrait...

Emploi du futur "trahira" "verrez" "répandra" , Cinna est sûr de sa décision, il se projette déjà...



C'est tout ce que j'ai à dire sur le texte, est ce que vous pourriez m'aider ?
Pourquoi un P majuscule à "Panique" ?
Que puis-je dire sur le vers d'Emilie?
Est ce qu'il y a d'autres figures de style ou particularités ?
Du genre, y a-t-il des allitérations et assonances qui valent la peine d'être relevées?
Pour une majuscule à Destin ?
Quand puis je bien exprimer l'opposition entre "Heureux" et "Malheureux" ?
Vous arrivez à distinguer plusieurs parties dans l'extrait ?

Toute remarque me serait utile, merci d'avance

Corneille, Cinna, acte I, scène 4

Heureux, pour vous servir de perdre ainsi la vie,
Malheureux, de mourir sans vous avoir servie.

Panique et Destin sont personnifiés par l'initiale majuscule. Les concepts deviennent ainsi capables d'agir.

Le vers d'Emilie semble changer la direction de Cinna: avant, il parle d'elle, après il parle de la noblesse de son acte.


Vertu, vous verrez
S'il faut subir le coup d'un Destin rigoureux,
(entre beaucoup de sybillines dans la deuxième partie).

tout abandonner quand il faut tout oser

Corneille, Cinna, acte I, scène 4

Merci bien pour ces indications.
Mais comment puis-je interpréter les allitérations en s ?


D'autres remarques de chirurgiens du Verbe ?

Corneille, Cinna, acte I, scène 4

Lire l'extrait à haute voix, donne-lui une intention dramatique, enregistre-le et écoute le texte. Quel effet font les allitérations sur toi?

Corneille, Cinna, acte I, scène 4

Eh bien je ne sais pas vraiment, je n'ai pas une sensibilité littéraire ultra développée...
Mais je dirais que cela accentue l'emphase du discours, lui donne peut être un côté sublime..