Problème de phonétique en ancien français - Aucellum > oisel

Bonjour!
Je commence les exercices d'AF du Cned pour le capes, et j'ai un petit problème avec l'évolution *aucellum>oisel. Je l'ai pratiquement terminée, sauf que je ne comprends pas l'évolution de "au" en "oi"... Pour le reste, ce n'est pas tellement difficile, mais cette graphie me pose un problème... Je me trompe certainement, mais j'ai l'impression que graphiquement parlant il s'agit d'une semi-consonne [w], mais comment le prouver, et d'où cela vient-il?

Problème de phonétique en ancien français - Aucellum > oisel

Bonjour, Panno.

N'étant pas spécialiste, je ne saurais te répondre avec précision.
Mais voici ce que j'avais écrit sur ce forum à ce propos, dans une autre discussion:

J'avoue ignorer pour quelles raisons précises a été choisie la graphie oi pour noter le son [wa]. Sans doute des spécialistes d'ancien français pourraient-ils nous le dire. Mais les sons originels qui ont abouti à cette séquence [wa] sont très variés : fidem→ foi , quietum → coi, vocem→ voix, nucem → noix,  mensem → mois... Et aussi la diphtongue latine au : gaudia → joie, claustrum → cloître... Et aucellum → oiseau...

Problème de phonétique en ancien français - Aucellum > oisel

D'après la Phonétique historique du français de Pierret, le [au] > [o] au contact d'un yod devient "oi", et comme la palatalisation de [k] fournit un yod au moment de l'affrication, je me demande si ce n'est pas de cela qu'il s'agit... mais enfin, c'est un peu tiré par les cheveux, et je ne suis vraiment pas sûre de moi...

Problème de phonétique en ancien français - Aucellum > oisel

Le son oi [wa] est bien formé de la semi-consonne [w] (plus la voyelle a) ; j'ignore le pourquoi de cette graphie   

Problème de phonétique en ancien français - Aucellum > oisel

Panno parle d'un yod, mais la première prononciation de oi me semble en fait avoir été [w?]. L'apparition graphique du i reste décidément bien mystérieuse...

Problème de phonétique en ancien français - Aucellum > oisel

Le K peut donner un yod ; mais là il donne un Z (oisel a-t-il précédé oiseau ? c'est plus proche de la finale llum)
Il me semble Panno que si le K avait dérivé en yod, on aurait un mot du genre noyau (c'est ce que j'ai trouvé de plus ressemblant à oiseau comportant un yod)

Problème de phonétique en ancien français - Aucellum > oisel

non, le [k] n'a pas dérivé en yod, simplement au moment de la dépalatalisation de l'affriquée, ce qui donne [dz], un yod de passage s'est glissé, [ydz] et a disparu au moment de la simplification de l'affriquée [z]... Mais je me dis qu'au moment où ce yod de passage a fait son apparition, il a peut-être influencé la formation [au]>[o], d'où la présence du "i". 
Je ne vois pas d'autres explications, et jai cherché dans tous les livres que j'ai à ma disposition... Je trouve que ce point précisément n'est pas très bien explicité...

Problème de phonétique en ancien français - Aucellum > oisel

Désolée je ne peux t'éclairer plus ; mes cours de phonétique sont trop lointains...

9

Problème de phonétique en ancien français - Aucellum > oisel

Bonsoir,

Voici ce que j’ai trouvé sur Wikisource (chapitre 1) :

Au
[…] Au + c, au + consonne + yod aboutissent à la diphtongue oi.

Ex. : aucellum (latin classique avicellum) > oisel ; *gaudiosum > joïous, joyeux.

Rien de plus pour l’instant, à part pour gaudia > joie, dans le Précis de phonétique historique de N. Laborderie :

dans gaudia i > y, dy > yy […], la diphtongue latine au se simplifie en o ouvert au Ve siècle après la diphtongaison conditionnée par y, ce o ouvert + y > oi diphtongue de coalescence […].

(Page 114)

Jehan, pour fidem > foi, mensem > mois et gaudia > joie, ce site devrait vous intéresser.

Problème de phonétique en ancien français - Aucellum > oisel

Merci, Webmestre... Très intéressant, en effet !