1

Forme pleine et forme réduite de l'article (indéfini ou partitif)

Bonsoir à tous!
  Pourriez-vous m' élucider sur l' opposition article plein vs. article réduit?Quand est imposée la forme réduite"de" ?Pourquoi la réduction de l' article "des" ne pas avoir lieu devant les adjectifs très usuels comme: grand, gros ,petit, etc.?
Quand la forme pleine de l' article est obligatoire?
Merci d' avant.Amitié,
Aura

Forme pleine et forme réduite de l'article (indéfini ou partitif)

Bonsoir, Aura.

L'article indéfini pluriel à forme pleine est des, valable dans tous les cas.
L'article indéfini pluriel à forme réduite est de.

La forme réduite ne peut s'employer que lorsque le nom est précédé d'un adjectif :
de grands arbres    de très beaux livres

Cette forme réduite n'est cependant pas obligatoire, et l'on peut dire aussi bien :
des grands arbres   des très beaux livres.

La forme réduite s'emploie de préférence en langue écrite, et oralement quand on surveille un peu son langage.

Forme pleine et forme réduite de l'article (indéfini ou partitif)

La forme réduite de l'article indéfini pluriel s'emploie aussi dans une phrase négative : Il n'a pas d'ennemis.

Forme pleine et forme réduite de l'article (indéfini ou partitif)

Comment aider Aura à savoir que l'on écrit
ce monsieur est plein de hargne
et non
ce monsieur est plein des hargnes ?

Ou bien
il a fait beaucoup de fautes
et non
il a fait beaucoup des fautes ?



Voir aussi ce fil.
Grand merci à Edy.

5

Forme pleine et forme réduite de l'article (indéfini ou partitif)

Bonjour,JSC!
La présence devant l' article d' un quantitatif impose la forme réduite" de", no?
Par exemple:Elle mange peu de pain.Il a fait beaucoup de faute.
mais comme il est correct quand le quantitatif est" la plupart de", la foule "?
La plupart des enfants voulaient aller au cirque .
ou
La plupar d' enfants voulaient aller au cirque.
Merci.
AuraMerci, JSC! et un grand merci à Edy.
Aura

Forme pleine et forme réduite de l'article (indéfini ou partitif)

Bonjour, Aura.
Je dois être toujours à moitié endormi!
Dans mon enthousiasme pour trouver un tour de la question globale, je n'ai pas fait attention au mot 'adjectif' dans ta demande.
Mille excuses.
Bonne continuation.

Forme pleine et forme réduite de l'article (indéfini ou partitif)

Bonjour, Aura.

Note bien que  dans le  "plein de hargne" proposé par JSC,  de n'est pas un article réduit, c'est une préposition servant à introduire le nom complément de l'adjectif.

Pour répondre à ta question : on écrit "la plupart des enfants" ( = la plus grande partie des enfants). Et ici, des n'est pas un article indéfini pluriel, c'est un article défini pluriel et contracté : des est mis ici pour "de les" (forme qui ne serait pas correcte).

Je crois qu'en roumain l'article se colle à la fin du nom, et qu'en plus il se décline...  Si nos articles français te semblent parfois étranges, pour un français, les articles roumains sont sûrement difficiles à apprendre aussi !

Forme pleine et forme réduite de l'article (indéfini ou partitif)

Elle mange peu de pain, il a fait beaucoup de fautes : ces exemples ne contiennent pas d'article, "peu de" et "beaucoup de" sont des déterminants indéfinis composés qui remplacent donc un article indéfini ou partitif : Elle mange du pain, il a fait des fautes. La base de ces déterminants est un adverbe.

Alors que dans "la plupart de" la base est un nom, le nom qui suit est construit comme le serait un complément de nom, c'est à dire avec (en général) un article défini. "la foule de" n'est d'ailleurs pas considéré comme un déterminant (mais la frontière entre les deux notions est floue !), la suite est un complément de nom.

9

Forme pleine et forme réduite de l'article (indéfini ou partitif)

Merci à vous tous.
Aura

Forme pleine et forme réduite de l'article (indéfini ou partitif)

Bonsoir Aura,

Curieuse comme vous l'êtes, et amoureuse de notre langue comme vous semblez l'être, et enseignante de surcroît ; je pense que vous auriez tout intérêt à vous procurer (d'occasion) au minimum cet ouvrage : Précis de grammaire française (Grevisse). Si vous n'êtes pas à quelques deniers près, d'autres ouvrages de cet auteur développent encore plus les questions de langue : Nouvelle grammaire française ; et surtout :  Le Bon Usage.

Parce qu'en fait, il y a des tas d'exceptions, des tas d'usages...
On peut dire : la foule des artistes ; une foule d'artistes...
On peut dire aussi : elle mange peu du pain que j'ai mis sur la table... (parce que j'ai déterminé le pain).

Pour les adverbes, bien fait exception : on dit : « J'ai bien des problèmes... », mais « J'ai peu de problèmes ».

Vous verrez aussi dans ces liens qu'on ne transforme pas des en de devant des noms composés (ou des expressions) commençant par un adjectif :  Grands-pères, jeunes gens...

Les deux premiers liens sont positionnés pour les sujets qui vous intéressent : baissez ou remontez le curseur. Le troisième est informatif.

De toute façon, avec un peu de courage, vous pouvez en consulter beaucoup de pages (bien des pages  ) en ligne.

Muriel