1

Sartre se serait-il contredit dans Les Mots ?

Bonjour,

J'achève tout juste ma lecture du livre "Les Mots" de Sartre, et voilà, en refermant ce dit livre je me pose une question : Sartre serait-il en totale contradiction avec sa thèse tant prônée de l'existentialisme tout au long de ce livre ?    Car, en effet, son sentiment d'être déterminé qu'il a depuis l'enfance est redondant tout au long de l'autobiographie, il se sent capable de devenir un Grand à son tour, à l'instar de tous ces Grands qu'il admirent et qu'il ne cesse de lire. Son grand-père et sa maman, avec leur amour infini et leur admiration certaine pour cet enfant qu'est alors Jean Paul Sartre, ne font que conforter l'enfant sur son sentiment de prédestination. Il en arrive même à parler, et ce sans détour aucun, du "Saint-Esprit" et du rôle que celui-ci lui a donné dès sa naissance (pour reprendre ses propos). De ce fait, j'en arrive à cette question : ainsi Sartre croit, d'une certaine manière, à la prédestination ? Ce Destin tout tracé qu'il croit être le sien, et qui revient sans arrêt tout au long du livre me parait totalement contredire sa fameuse thèse sur l'existentialisme, "l'existence précède l'essence" (le petit Jean Paul pourrait pourtant tout à fait dire, en se fiant à son sincère sentiment "mon essence précède mon existence" et "j'ai une mission à accomplir ici, je suis naît pour être un Grand")

Pouvez-vous m'éclairer, et me donner votre avis. Merci d'avance

2

Sartre se serait-il contredit dans Les Mots ?

Bonjour rlyop38381
Je n'ai malheureusement j'avais lu son livre, mais ton post m'a intéressé.
Je peux cependant te donner un conseil : A moins que ce problème ne soit universellement connu, il vaudrait peut-être mieux que ce topic soit déplacé dans une autre grande partie.
Dans  "Entraide scolaire et méthode", les utilisateurs du forum sont habitués à traiter des cas assez typiques où les nuances ont déjà été bien déterminés par des spécialistes et qui sont répétées par l'ensemble des professeurs comme "l'évidence".
(après, je dis peut-être une bêtise et tu m'en vois désolé  ).

Sartre se serait-il contredit dans Les Mots ?

Bonjour Lyop,

je ne pense pas que Sartre mette en scène son "destin de Grand Homme"... mais plutôt, justement, qu'il parodie la croyance en une prédestination. L'humour, présent à chaque page, tend à démythifier ce fameux "Saint Esprit" que ses parents révèrent. Si l'existence précède l'essence, cela ne veut pas dire pour autant que la famille ne joue pas une influence déterminante sur l"enfant, et le petit Sartre ne fait pas exception. Le goût de la lecture (l'exploration de la bibliothèque du grand-père), le sentiment de sa laideur (une fois que sa mère lui a coupé ses boucles), de sa différence (scène où il ne parvient pas à s'intégrer aux jeux des autres enfants au jardin public) contribuent à forger sa personnalité, à faire de lui l'homme qu'il sera. Dans l'Idiot de la famille, Sartre s'intéresse à l'enfance de Flaubert, à la place qui lui était échue dans la famille, au mépris paternel... Oui, l'enfance "pèse" sur l'adulte et sur l'écrivain, mais il n'empêche, l'homme est ce qu'il se fait, responsable de ses actes, libre de son devenir. L'Existentialisme ne  vise pas à renier l'influence du milieu social, familial... (Sartre était communiste, et savait l'importance de ce déterminisme), mais à proposer une éthique de la responsabilité, de la liberté. Si tu lis L'Enfance d'un chef, cela t'apparaîtra peut-être plus clairement: dans ce récit plein d'ironie, Sartre raconte l'itinéraire d'un "futur grand homme", un chef, depuis l'enfance (la découverte de la contigence, notamment, comme Roquentin en fait l'expérience dans La Nausée) jusqu'à l'âge des choix, des prises de positions qui elles, sont entièrement libres, et dont l'individu doit assumer l'entière responsabilité.
Pour conclure, je dirai qu'il ne faut surtout jamais oublier la part d'humour qui imprègne les textes de Sartre (lui qui détestait tellement l'esprit de sérieux, apanage de la classe bourgeoise...); cela permet de résoudre d'apparentes contradictions.
J'espère avoir été claire et avoir réussi à t'aider!
Bonne journée,

Alma