1

Après la licence de lettres modernes

Bonjour à tout le monde.

Comme bon nombre de littéraires, j'ai commencé une licence en Lettres sans vraiment me poser de questions. Je m'imaginais préparer les concours des écoles de journalisme ou m'orienter vers l'enseignement. Puis les choses ont passé, elles ont perdu de leur saveur. Je n'ai plus le goût du latin, de la grammaire, des commentaires et des dissertations, et n'ai pas non plus de projet particulier, même si le journalisme me semble toujours très attrayant, en dépit d'une forte concurrence.

Je voudrais donc savoir s'il est préférable d'aller le plus loin possible (M1 puis M2) en Lettres avant de tenter les concours des écoles de journalisme, et s'il existe d'autres débouchés intéressants dans cette voie (hors enseignement et bibliothécaire d'Etat). Sinon, quels sont les critères de sélection pour être auditeur libre à l'ENS ? Un Master décroché à l'ENS a-t-il, lui, une valeur sur le marché du travail ?
Enfin, intégrer un IEP de province sans avoir fait de droit, d'histoire ou de science politique, c'est possible ?

J'aurais besoin de témoignages et de conseils venant, dans la mesure du possible, de membres ayant réussi après une formation en Lettres modernes.

Merci d'avance.

Après la licence de lettres modernes

Bonjour ! Je ne suis pas exactement "quelqu'un qui a réussi après une formation en lettres modernes" puisque je ne travaille pas encore, mai je peux répondre à l'une de tes questions :

quels sont les critères de sélection pour être auditeur libre à l'ENS ?

Comme tu parles de lettres modernes, il est probable que l'ENS qui t'intéresse le plus soit l'ENS LSH de Lyon. La plupart des auditeurs libres entrent sur dossier après avoir été admissibles au concours d'entrée, c'est-à-dire en ayant réussi les épreuves écrites mais pas les épreuves orales. Les bons dossiers sont retenus, sans qu'on puisse pour autant donner une moyenne précise. Par contre, j'ignore s'il est possible d'entrer sans passer le concours d'entrée (à Ulm oui, mais à Lyon je ne sais pas). Renseigne-toi sur leur site web...
Bon courage !

3

Après la licence de lettres modernes

A noter que l'ENS de Lyon prend plus d'auditeurs libres qu'Ulm (où la sélection est plus aléatoire, et où une admissibilité ne te garantit pas une acceptation): une cinquantaine de places pour Lyon, 30 pour Ulm.

Après la licence de lettres modernes

Je n'ai plus le goût du latin, de la grammaire, des commentaires et des dissertations,

Est-ce un dégoût passager ou fondamental? As-tu arrêté de lire? Que fais-tu de tes journées? sont-elles trop remplies pour te laisser le temps de mener tes études?
Si c'est un stress passager, continue, mais à l'université.
Si c'est une vraie lassitude, alors arrête: les concours d'enseignement ne la feront pas passer, et tu vas passer ta vie ensuite là-dedans.

Tu n'as pas fait de droit: cela n'est pas un problème pour passer le concours IEP. Cela le sera en revanche si tu découvres le droit lors du concours, et que cela te lasse autant que le commentaire ou la grammaire.

Si tu as acquis ta licence, entièrement, et que vraiment tout te lasse, prends-toi un an de liberté, bosse à McDo, pars travailler ailleurs, et reviens: tu seras plus sûr de ce qui te plaît, et tu n'auras rien manqué.

5

Après la licence de lettres modernes

et s'il existe d'autres débouchés intéressants dans cette voie (hors enseignement et bibliothécaire d'Etat).

Les métiers de la librairie ?
Les BP libraires sont les formations les plus prisées et préfèrent voire exigent des bac + 2 minimum. Il faut avoir une culture littéraire importante, aimer vendre, et ne pas avoir peur de l'effort physique.

6

Après la licence de lettres modernes

Merci pour vos précieuses réponses. Après rapide réflexion, je pense poursuivre en Master sans trop me mettre de pression, et surtout, préparer les concours des différents IEP lors de la première année.
Les exigences des écoles de journalisme et des IEP étant très proches, cela me permettrait de joindre les deux voies. Quant à la  licence, elle ne devrait pas poser de problème... Espérons !

Le Sphinx a écrit :

et s'il existe d'autres débouchés intéressants dans cette voie (hors enseignement et bibliothécaire d'Etat).

Les métiers de la librairie ?
Les BP libraires sont les formations les plus prisées et préfèrent voire exigent des bac + 2 minimum. Il faut avoir une culture littéraire importante, aimer vendre, et ne pas avoir peur de l'effort physique.

La vente, même en librairie, ne m'attire pas du tout...

Après la licence de lettres modernes

Comme tu parles de lettres modernes, il est probable que l'ENS qui t'intéresse le plus soit l'ENS LSH de Lyon.

Je crois que tu confonds la distinction ENS LSH : ENS Ulm avec la distinction Lettres modernes : Lettres classiques. Il est possible de faire de toutes les disciplines dans l'une ou l'autre ENS : des lettres modernes à Ulm, des lettres classiques à Lyon, donc.
Pour les admissions en auditeur libre (qui ne sont pas sur concours, mais sur dossier) :
ENS LSH : http://www.ens-lyon.eu/
ENS : http://www.ens.fr/

Et l'adresse du département de littérature de l'ENS (pas de site à ma connaissance pour celui de l'ENS LSH) : http://www.lila.ens.fr/

8

Après la licence de lettres modernes

Merci !

Après la licence de lettres modernes

Je crois que tu confonds la distinction ENS LSH : ENS Ulm avec la distinction Lettres modernes : Lettres classiques. Il est possible de faire de toutes les disciplines dans l'une ou l'autre ENS : des lettres modernes à Ulm, des lettres classiques à Lyon, donc.

Si si, je suis au courant c'est pour ça que j'ai juste dit "probable" (et c'est aussi parce que je connais moins bien Ulm). Simplement, dans mon orientation, on m'a toujours recommandé LSH pour les lettres modernes, même si je savais que ça se faisait aussi à Ulm. A vrai dire j'ignore les différences d'enseignement de chacune des séries dans les deux ENS, et si tu as des infos je serais curieuse d'en savoir plus.

10

Après la licence de lettres modernes

Bonjour à tous...
Petite nouvelle sur le forum, j'ai quelques questions au sujet des prépas et des écoles supérieures.
Actuellement je suis en première L et je me soucie de savoir que faire plus tard : une classe préparatoire littéraire, ça me plairait, et malgré toutes les informations que j'ai pu chercher j'hésite encore : quelles est le niveau de difficulté ? Comment travaillez-vous ? Avez-vous encore des loisirs ? Certains d'entre vous vivent-ils avec leur petit copain/copine?
Ma deuxième préoccupation concerne Lyon LSH : le nombre de place est limité, encore une fois, quel sont les critères pour être "recruté" ?

Merci pour vos réponses