41

EAF 2008 séries S et ES - Commentaire du texte de Balzac : le Chef-d'œuvre inconnu

cec33 a écrit :

J ai pris le commentaire    je suis pas sur de la deuxieme partie ...

I) description du personnage
-nombreuses hyperboles, lexique de la vieillesse et du fantastique ainsi que la ligne 13-14 font de lui un monstre  "diabolique"
- différence entre ce que attend le narrateur et ce qu il voit
- insistance (utilisation d impératif) volonté de faire un personnage monstrueux
-« il se recula » « examina curieusement » comme si le vieil homme était un animal
- les comparaisons ac socrate et rabelais rapprochent le personnage du réel mais on peut aussi y voir une moquerie de Balzac …

II) moquerie de Balzac et critique
-« je na sais quoi « : intervention de Balzac expression assez péjorative ? véritable envie de rendre ce personnage hideux
- différence entre ce que attend le narrateur et ce qu il voit (reprise du 1er) c est une antithèse c est une critique renforcé par « affriande » : opposition ac ce personnage décrit par B.
- comparaison : il met le personnage au même plan que Rabelais et Socrate
- toile de rembrandt ? personnification
- « que s est approprié la grand peintre »   «  approprié « ? malhonnêté  ce grand peintre ? antiphrase ? moquerie
- recette de cuisine «  mettez entourez la jetez la «  simplicité

après j ai dit  que le vieillard représenté le mouvement  (lexique de la vieillesse ? mouvement depassé , lexique de l arogance ) mais la je suis vraiment pas sur

Pas compris pourquoi il se moquait avec la comparaison de Rabelais et Socrate
Au contraire c'est mélioratif sinon ton I est bon

42

EAF 2008 séries S et ES - Commentaire du texte de Balzac : le Chef-d'œuvre inconnu

yasu_o a écrit :
1991 a écrit :

critique de la société d'aujourd'hui

Eux je dirais qu'il y a un léger vide entre Balzac [XIXe] et nous [XXI] 

Mais j'étais bien tenté de dire ca aussi, seulement, non. La société du XIX fut essentiellement marquée par des progrès sociaux et des révolutions artistiques.

Encore une petite question, dans cette description du vieillard, quelqu'un à t-il  trouvé un lien avec le classicisme, par exemple avec la conception de l'art? [Très puriste je dirais, organisée, précise dans les couleurs aussi]

Organisée je suis d'accord, il s'agit d'une analyse du visage vers le corps entier ...

Les couleurs représentent plus je pense ce contraste clair / obscur, vieillesse / authentique de l'oeuvre d'art et donc du personne décrit

EAF 2008 séries S et ES - Commentaire du texte de Balzac : le Chef-d'œuvre inconnu

Aidez moi s'il vous plaît car je crois réellement avoir foiré mon commentaire, voici mon plan :

I - Un portrait dépréciatif...
1)Un physique désagréable

-Lexique dépreciatif, rythme binaire, enumeration.
2)Un homme vieux

-Pas de nom explicite, caractérisé par "vieillard", sorte de surnom.

II - ...Qui inspire les artistes

1)Evoque l'art

Evoque la curiosité, l'art, le respect et l'admiration

2)Un portrait pittoresque ( qui peut-etre peint)

Peut-etre peint grace au couleur, forme, details de la description

III - Un vision de l'art

1) Une vision absurde

Pourquoi peindre un portrait aussi moche? Balzac donne sont avis "je ne sais quoi" et montre le ridicule des artiste en ironisant avec une recette et en invitant le lecteur a la faire ( a la porté de tous).

2)Critique de rembrandt.

Au début, couleur (vert, blanc) et envahissement du noir lors de la description de rembrant, negation (sans cadre) et presence du noir critique le clair-obscur.

S'il vous plaît, votre avis.

EAF 2008 séries S et ES - Commentaire du texte de Balzac : le Chef-d'œuvre inconnu

voila mon plan :
I. Un portrait réaliste
1. Cadre spatio-temporel
2.Un désir de précision ( abondance d'adjectifs qualificatifs , temps , verbes d'état, ...)

II. Un registre épidictique
1. Blâme du vieillard
2.Caricature

Dans II)2. j'ai montré que Balzac critiquait la société actuelle : elle juge trop les apparences !

45

EAF 2008 séries S et ES - Commentaire du texte de Balzac : le Chef-d'œuvre inconnu

J'ai pris le commentaire est je pense avoir bien réussi :

I]Un personnage original
A] Un vieillard d'apparence sombre et dévalorisé par l'auteur
    ~~> comparaison a une recette de cuisine avec les impératifs ...
    ~~> "diabolique" ►  personnage méphistophélique
    ~~> l'auteur insiste sur la vieillesse du personnage

  B] Un homme qui garde du prestige
    ~~> comparaison élogieuse a de grands personnages (Socrate ...)
    ~~> attitude respectueuse du jeune homme + vision épidictique dans le sens ici d'éloge
    ~~> le vieillard garde une certaine stature

II] Un personnage original certes mais une volonté de l'auteur de conserver un portrait réaliste
  A] L'appui sur le réel
    ~~> beaucoup d'arguments ...

  B] L'auteur peint la décripitude physique et morale du vieillard avec objectivité
     ~~> déchéance physique
     ~~> déchéance morale
     ~~> un homme en fin de vie ►  un cadre sombre avec la récurrence de "noir" et des termes rappelant la faiblesse du vieillard

Personnellement je pense avoir très bien réussi (hormis la question)
Le dévelopement fait 6 pages.
Que pensez vous de mon plan ?

46

EAF 2008 séries S et ES - Commentaire du texte de Balzac : le Chef-d'œuvre inconnu

nnrs95 a écrit :

Aidez moi s'il vous plaît car je crois réellement avoir foiré mon commentaire, voici mon plan :

I - Un portrait dépréciatif...
1)Un physique désagréable

-Lexique dépreciatif, rythme binaire, enumeration.
2)Un homme vieux

-Pas de nom explicite, caractérisé par "vieillard", sorte de surnom.

II - ...Qui inspire les artistes

1)Evoque l'art

Evoque la curiosité, l'art, le respect et l'admiration

2)Un portrait pittoresque ( qui peut-etre peint)

Peut-etre peint grace au couleur, forme, details de la description

III - Un vision de l'art

1) Une vision absurde

Pourquoi peindre un portrait aussi moche? Balzac donne sont avis "je ne sais quoi" et montre le ridicule des artiste en ironisant avec une recette et en invitant le lecteur a la faire ( a la porté de tous).

2)Critique de rembrandt.

Au début, couleur (vert, blanc) et envahissement du noir lors de la description de rembrant, negation (sans cadre) et presence du noir critique le clair-obscur.

S'il vous plaît, votre avis.

Franchement, j'vois pas pourquoi tu stresses, il est impec' ce plan, sur tous les plans   

47

EAF 2008 séries S et ES - Commentaire du texte de Balzac : le Chef-d'œuvre inconnu

Bonjour j'ai pris le commentaire.
Mes axes :
I)Un portrait inscrit dans le réel puis transposé dans l'imaginaire:
   1)Description réaliste du visage
   2)Transposition dans un tableau lors de la description du corps (j'ai pas vraiment écrit ca mais je m'en rappelle plus)

II)Un homme influent (le vieillard)
   1)Un homme plein d'assurance
    2)Un homme riche

III)Un homme instruit
   1)Prépondérance de la description de la tête par rapport au corps
      -taille des paragraphes et description élogieuse de la tête et péjorative du corps.
    2)Corps fatigué à for de réfléchir et de penser : corps modelé par la réflexion.

Voilà, quest ce que vous en pensez?

48

EAF 2008 séries S et ES - Commentaire du texte de Balzac : le Chef-d'œuvre inconnu

valouuu a écrit :

J'ai pris le commentaire est je pense avoir bien réussi :

I]Un personnage original
A] Un vieillard d'apparence sombre et dévalorisé par l'auteur
    ~~> comparaison a une recette de cuisine avec les impératifs ...
    ~~> "diabolique" =►  personnage méphistophélique
    ~~> l'auteur insiste sur la vieillesse du personnage

  B] Un homme qui garde du prestige
    ~~> comparaison élogieuse a de grands personnages (Socrate ...)
    ~~> attitude respectueuse du jeune homme
    ~~> le vieillard garde une certaine stature

II] Un personnage original certes mais une volonté de l'auteur de conserver un portrait réaliste
  A] L'appui sur le réel
    ~~> beaucoup d'arguments ...

  B] L'auteur peint la décripitude physique et morale du vieillard avec objectivité
     ~~> déchéance physique
     ~~> déchéance morale
     ~~> un homme en fin de vie

Personnellement je pense avoir très bien réussi (hormis la question)
Le dévelopement fait 6 pages.
Que pensez vous de mon plan ?

I nickel
II j'ai remplacé par la description du vieillard
A) Détails du visage
B) Visage
C) Corps

49

EAF 2008 séries S et ES - Commentaire du texte de Balzac : le Chef-d'œuvre inconnu

yopdu59 a écrit :
valouuu a écrit :

J'ai pris le commentaire est je pense avoir bien réussi :

I]Un personnage original
A] Un vieillard d'apparence sombre et dévalorisé par l'auteur
    ~~> comparaison a une recette de cuisine avec les impératifs ...
    ~~> "diabolique" =►  personnage méphistophélique
    ~~> l'auteur insiste sur la vieillesse du personnage

  B] Un homme qui garde du prestige
    ~~> comparaison élogieuse a de grands personnages (Socrate ...)
    ~~> attitude respectueuse du jeune homme
    ~~> le vieillard garde une certaine stature

II] Un personnage original certes mais une volonté de l'auteur de conserver un portrait réaliste
  A] L'appui sur le réel
    ~~> beaucoup d'arguments ...

  B] L'auteur peint la décripitude physique et morale du vieillard avec objectivité
     ~~> déchéance physique
     ~~> déchéance morale
     ~~> un homme en fin de vie

Personnellement je pense avoir très bien réussi (hormis la question)
Le dévelopement fait 6 pages.
Que pensez vous de mon plan ?

I nickel
II j'ai remplacé par la description du vieillard
A) Détails du visage
B) Visage
C) Corps

J'ai aussi fait la description du vieillard dans la partie déchéance physique

50

EAF 2008 séries S et ES - Commentaire du texte de Balzac : le Chef-d'œuvre inconnu

Ecrit sur le roman ce matin xD, le sujet n'était pas simple, c'est peut-être mon impression mais bon ... On aurait pu avoir pire : la poésie :-S

J'étais tellement stressé que je n'arrivais plus à respirer ...
La question m'a semblé assez dure xD, j'ai répondu comme ceci :

Texte A : contexte réel : 1612, Paris

Transposition du réel : description de la vieillesse du personnage sans l'embellir

Texte B : contexte réel : Angleterre, XVII° siècle, saltimbanque : histoire vraisemblable

Transposition du réel : critique de la " tare " sans l'atténuer

Texte C : Contexte réel : ouvrier, paris, classes sociales

Transposition du réel : dimension naturaliste : précision scientifique dans les descriptions

Texte D : Contexte réel : fresque dans laquelle l'auteur transpose l'expérience de sa vie, soirée mondaine

Transposition du réel : description réalise de la vieillesse du personnage, ses diffucultés face à la vie ( conditio humaine ).
Auteur précise lui-même → " étaient des teintes non pas irréelles, trop réelles au contraire ".

Ensuite, j'ai pris le commentaire. Ma problématique :

Comment Balzac nous fait-il une description organisée et réaliste du personnage ? Comment la vision de l'artiste usé comme son art nous apparaît-elle ?

I ) Une description réaliste et organisée

1°) La découverte du vieillard par Nicolas Poussin

2°) La description détaillé du visage et du reste du corps

II ) L'image de l'artiste usé comme son art

1°) La thème de la vieillesse

2°) Quand art et artiste se correspondent ...

( On a l'impression qu'il s'agit lui-même d'un tableau, + verbes à l'impératif : mode d'emploi pour créer une oeuvre d'art )

J'ai aussi souligné la grandeur de la description bien entendu ...

EST-CE BIEN ? :S