1

Distinguer une proposition subordonnée d'une proposition coordonnée

Bonjour,

Je voudrais savoir quel est le meilleur moyen de distinguer une proposition subordonnée d'une proposition coordonnée...

Si quelqu'un peut m'aider !

Distinguer une proposition subordonnée d'une proposition coordonnée

Apprendre par cœur les conjonctions de coordination
Mais ou et donc or ni car (ce qui donne comme méthode mnémotechnique la phrase : mais où est donc Hornicar ?)

3

Distinguer une proposition subordonnée d'une proposition coordonnée

Merci pour ta réponse Léah !

Mais, on peut coordonnée des phrase autrement qu'avec mais ou et donc or ni car...
Exemple : "Je vais à la mer pourtant je n'ai pas pris mon maillot"
pourtant est un adverbe qui peut coordonnée deux propositions (il me semble...)

Donc, ma nouvelle question serait : est-ce que le seul moyen de distinguer une coordonnée d'une subordonnée et de connaître la nature du mot introducteur ?

(je complique peut être trop la chose...)

4

Distinguer une proposition subordonnée d'une proposition coordonnée

Bonjour Hyeroline,

La meilleure différence pour distinguer une proposition subordonnée d'une prop. coordonnée c'est que la coordination sert à relier 2 phrases qui pourraient être des phrases autonomes, autrement dit: il n'y a pas de rapport de dépendance.

Quant aux propositions subordonnées il y a bien une relation de dépendance, la prop subordonnée dépend syntaxiquement  de la proposition principale...

La coordination se fait avec les conjonction de coordination (comme a dit Léah) 'mais ou et donc or ni car', mais également avec des adverbes de liaison, tels que 'ainsi, aussi, donc, en effet, d'ailleurs,...'.

Pour ton exemple "Je vais à la mer pourtant je n'ai pas pris mon maillot", il s'agit d'une coordination car:
- pourtant est un adverbe de liaison
- il n'y a pas de rapport de dépendance (on peut citer les 2 phrases autonomes)
'Je vais à la mer.'/ 'Je n'ai pas pris mon maillot.'
=> les deux proposition se trouvent au même niveau d'analyse

Est-ce que mon 'exposé' est un peu clair? 

Distinguer une proposition subordonnée d'une proposition coordonnée

Bonsoir.

C'est vrai qu'il y a des cas où c'est compliqué.

"Je vais à la plage car j'aime ça."
"Je vais à la plage parce que j'aime ça."

Dans les deux cas, les propositions autonomes ("Je vais à la plage" et  "J'aime ça.") sont les mêmes. Le rapport logique entre les propositions est le même. Pourtant on parle de coordination dans le premier cas, et de subordination dans le second... Tout ça parce que "car" est classé scolairement dans les conjonctions de coordination... N'est-ce pas un peu formel, ce classement ?

Même chose avec:

"Je ne mange pas de glace,
pourtant j'aime ça." (coordination)
"Je ne mange pas de glace, bien que j'aime ça." (subordination)

Réfléchissons encore...

Distinguer une proposition subordonnée d'une proposition coordonnée

Jehan a écrit :

Bonsoir.

C'est vrai qu'il y a des cas où c'est compliqué.

"Je vais à la plage car j'aime ça."
"Je vais à la plage parce que j'aime ça."

Dans les deux cas, les propositions autonomes ("Je vais à la plage" et  "J'aime ça.") sont les mêmes. Le rapport logique entre les propositions est le même. Pourtant on parle de coordination dans le premier cas, et de subordination dans le second... Tout ça parce que "car" est classé scolairement dans les conjonctions de coordination... N'est-ce pas un peu formel, ce classement ?

Même chose avec:

"Je ne mange pas de glace,
pourtant j'aime ça." (coordination)
"Je ne mange pas de glace, bien que j'aime ça." (subordination)

Réfléchissons encore...

sur 'car' et 'parce que': j'ai bien peur que cela soit effectivement purement scolaire, en terme de logique: l'interdépendance paraît aussi forte dans les deux cas. Un e autre façon de constater que l'on a affaire à une subordonnée, c'est de pouvoir ajouter une seconde subordonnée introduite par 'que':

il mange de la purée parce qu'il n'a plus de dents et qu'il aime ça.

il mange de la purée car il n'a plus de dents, et car il aime ça.

Cela dit, dans le cas d'une cause, la distinction entre coordination et subordination m'a souvent paru difficile.

En ce qui concerne 'pourtant', il e s'agit pas d'une coordination, mais de deux propositions juxtaposées, qu'un point virgule pourrait tout aussi bien séparer:

"Il mange, pourtant il n'avait pas faim"
me sembel bancal. En outre:
"Il mange, et pourtant il n'avait pas faim."
me semble tout à fait possible, et oblige à ne pas considérer 'pourtant comme un coordonnant (ou alors à voir deux coordonnants, ce qui serait un cas unique)

7

Distinguer une proposition subordonnée d'une proposition coordonnée

Merci pour vos réponses !

Même si elle ne font que me conforter dans l'idée que tout cela n'est pas très clair...

Je suis jeune enseignante, et je me demandais comment expliquer aux élèves la différence entre coordination et subordination. Dans mes recherches d'exercices, je me suis aperçue que les manuels ne possédaient pas d'exercices du type "dans les phrases suivantes soulignez en rouge les coordonnées et en bleu les coordonnées". Comme s'ils évitaient de mettre le doigt sur le problème...

A l'épreuve du brevet, on demande aux élèves de transformer des coordonnées en subordonnées ou l'inverse. Leur seul moyen de réussir, est donc de connaître la nature des mots de liaisons...

Tout cela manque de logique, moi-même je ne sais pas comment expliquer le fait que je sais distinguer une coordonnée d'une subordonnée.

Merci encore pour vos participations

Distinguer une proposition subordonnée d'une proposition coordonnée

hyeroline a écrit :

Merci pour ta réponse Léah !

Mais, on peut coordonnée des phrase autrement qu'avec mais ou et donc or ni car...
Exemple : "Je vais à la mer pourtant je n'ai pas pris mon maillot"
pourtant est un adverbe qui peut coordonnée deux propositions (il me semble...)

Donc, ma nouvelle question serait : est-ce que le seul moyen de distinguer une coordonnée d'une subordonnée et de connaître la nature du mot introducteur ?

(je complique peut être trop la chose...)

Non, ce ne sont pas des coordonnées. Mais deux juxtaposées. Enfin, pour moi. Apparemment ce n'est pas la même chose pour tout le monde, ce qui complique encore plus.

Distinguer une proposition subordonnée d'une proposition coordonnée

Puisqu'il y effectivement plusieurs écoles, il me semble qu'un enseignant doit se soumettre aux instructions officielles, ou du moins, au livre qu'il utilise, que ce soit que la la stricte limitation de la coordination aux seuls conjonctions de coordination, ou l'élargissement aux coordonnants occasionnels que sont les adverbes.

Distinguer une proposition subordonnée d'une proposition coordonnée

Bonjour, j'ai réfléchi un peu...

Dans les coordonnées, il n'est pas possible dans la majorité des cas d'inverser l'ordre des propositions, sous peine de changer le sens.

"Il pleut,
mais je sors." (mais pas: "Mais je sors, il pleut.")

"Je vais à la plage, car j'aime ça." (mais pas: "Car j'aime ça, je vais à la plage.")

En revanche, avec une subordonnée, il est la plupart du temps possible de changer l'ordre, puisqu'elle se comporte comme un CC de la principale:

"Je sors bien qu'il pleuve."
"Bien qu'il pleuve, je sors."

"Je vais à la plage, puisque j'aime ça."
"Puisque j'aime ça, je vais à la plage."

A suivre ?