Blaise Pascal, Pensées, 139 - Divertissement

Bonsoir,

Avez-vous lu cette page du site (signalée déjà plus haut) ?

Muriel

12

Blaise Pascal, Pensées, 139 - Divertissement

"Pascal utilise toutes les ressources de la rhétorique afin de montrer au lecteur une intuition fondamentale : les hommes, livrés à eux-mêmes sans le secours de la foi et de la grâce, sont dans la faiblesse et la misère"

... MAIS ne sont pas malheureux puisqu'ils se divertissent .. !! excusez moi je n'ai peut être pas bien compris ..

13

Blaise Pascal, Pensées, 139 - Divertissement

Pareil je ne comprend rien , personne n'a fait ce texte en lecture analytique svpppp !

14

Blaise Pascal, Pensées, 139 - Divertissement

Bonjour je sais que je suis plutôt en retard mais j'attire votre attention sur le fait que moi aussi je révise mon bac et je tente d'approfondir le plan donné par Jean-Luc. Je ne parviens pas à comprendre la dernière partie, celle qui concerne le "Jansénisme". Voilà je sais que c'est un peu tard mais merci quand même.

15

Blaise Pascal, Pensées, 139 - Divertissement

Bonjour Adamsberg,

1 - Qu'est-ce que le divertissement pascalien ?
Plus qu'une distraction, c'est un étourdissement
2 - Les raisons de ce comportement
3 - La démarche d'un moraliste janséniste
des apparences au coeur
la misère de l'homme sans Dieu confronté à sa finitude
une recherche désordonnée du bonheur ou une conception austère du vrai bonheur

Je vais essayer de te mettre sur la voie.
Le jansénisme est connu pour son austérité et son pessimisme tout comme les grands moralistes du XVIIe siècle, La Rochefoucault, La Bruyère...
Pascal, dans cet extrait, s'inscrit dans cette double tradition.
Il se montre moraliste en allant des apparences au fond des comportements. L'apparence de bonheur dans le divertissement cache la peur des fins dernières.
Sans Dieu, l'homme ne peut remplir ce grand vide qu'il découvre en lui.
Pour faire pièce au divertissement, Pascal propose le retrait du monde et la méditation dans la solitude.

Est-ce plus clair ?

16

Blaise Pascal, Pensées, 139 - Divertissement

Bonjours tout le monde !
Enfaîte moi je doit passer devant mon professeur de français lundi et elle nous a donner une question a commenter sur le texte de Blaise Pascal divertissement .
Question d'exposé : Dans quelle mesure ce texte recours t-il a la logique pour convaincre son lecteur ?
Donc j'aimerai bien que quelqu'un me reformule la question d'une autre manière, vue que je la comprend pas très bien! Elle nous a dit de faire une introduction, un plan, et une conclusion . J'ai déjà fait l'introduction !

17

Blaise Pascal, Pensées, 139 - Divertissement

Bonjour,
voici mon opinion gygygwada971:
Ton professeur te demande simplement de définir si ce texte tente plutôt de convaincre le lecteur (logique) ou de le persuader (sentiments) : ce sont les deux grands moyens de l'argumentation. Le plan semble donc plutôt facile à extraire : I) convaincre ; II) persuader ;III) Mais ne serait-ce pas l'union des deux qui en fait sa force ? (cette troisième partie n'est pas nécessaire). Je te laisse évidemment trouver les sous-parties (là, par contre, le travail sera sans doute moins facile) correspondantes. 

ATTENTION : Mon plan n'est pas le seul à suivre et je t'engage d'ailleurs vivement à demander d'autres avis (car peut-être devrais-tu plus insister sur la logique que sur les sentiments au cours de ta rédaction.)

PS : Faire une introduction sans avoir bien compris la problématique me paraît hasardeux...voir impossible... Je te conseille de la refaire quand tu auras tous les éléments en main.

18

Blaise Pascal, Pensées, 139 - Divertissement

Merci beaucoup pour m'avoir reformuler la question ! 

Enfaîte lorsque tu dit I) convaincre II) persuader pour le plan, c'est convaincre et persuader quoi ? Parce que quand tu me dit sa je voit convaincre le lecteur qu'il a raison sur les hommes avec des arguments et persuader je voit pas trop!

Pour l'introduction j'avais juste mis au départ la biographie de l'auteur avec quelque de c'est oeuvre célèbre. Et j'ai dit aussi que le fait qu'il n'a pas pu finir l'oeuvre et c'est un de ses compagnon qui la finit pour lui. Je voudrais savoir est-ce-que sa ira ? 

Blaise Pascal, Pensées, 139 - Divertissement

Bonsoir.

Utilisateur t'a pourtant bien résumé :

convaincre le lecteur (logique) ou de le persuader (sentiments)

Convaincre le lecteur suppose qu'on fait appel à la logique et à la raison du lecteur pour l'amener à être d'accord avec ce qu'on dit.
Persuader ce même lecteur suppose que pour l'amener à être d'accord, on fera plutôt appel aux sentiments...

20

Blaise Pascal, Pensées, 139 - Divertissement

ha mais oui c'est vrai !!     Merci a utilisateur et Jehan pour m'avoir aider