Ce n'est pas de rêves que / dont j'ai besoin.

Bonjour, savez-vous si je dois remplacer DONT par QUE dans cette phrase :

Ce n'est pas de rêves dont j'ai besoin.

Est-ce correct ?

Ne devrait-on pas dire :

Ce n'est pas de rêves que j'ai besoin... ?

Ce n'est pas de rêves que / dont j'ai besoin.

Bonjour Polaris,

Il faut écrire :  « Ce n'est pas de rêves que j'ai besoin. »

Je suis en mesure de vous répondre car je "commettais" cette faute avant qu'on m'informe, dans cette discussion.

Muriel

Ce n'est pas de rêves que / dont j'ai besoin.

de n'est pas une proposition mais un partitif je pense, donc la forme "dont" d'impose pour le relatif.
"c'est de rêves dont je vais parler"
"je vais parler de rêves" # "je vais parler des (de+les) rêves"

on ne peut donc pas se dédouaner en allant chercher une préposition dans la principale qui ne s'y trouve pas....

quant à
"c'est de mes rêves que je vais vous parler", je crois qu'il ne faut pas y voir une proposition relative, mais une tournure idiomatique emphatique figée (donc agrammaticale) c'est... que, qui justifie au passage le singulier du verbe.

4

Ce n'est pas de rêves que / dont j'ai besoin.

Oui, c'est évidemment "dont".
Je vais vous parler de quoi ? de mes rêves.
"Que" induit un COD.

Ce n'est pas de rêves que / dont j'ai besoin.

Il y a d'autres cas où la préposition est renvoyée hors de la relative :
C'est à cet homme que j'ai parlé.
= C'est l'homme à qui j'ai parlé.

Et évidemment, là que n'est pas COD, mais COI.

Vous pouvez pour vérifier ce que dit MurielH, consulter la BDL

Ce n'est pas de rêves que / dont j'ai besoin.

Bonsoir Anne,

Ce n'est pas moi qui le dis, moi, je me trompais... 

Muriel

Ce n'est pas de rêves que / dont j'ai besoin.

Mais vous avez reconnu votre erreur, donc vous ne vous trompez plus !

Ce n'est pas de rêves que / dont j'ai besoin.

Pas sûr ! car j'ai bien du mal à m'y faire, à cette formulation...

9

Ce n'est pas de rêves que / dont j'ai besoin.

Anne345 a écrit :

Il y a d'autres cas où la préposition est renvoyée hors de la relative :
C'est à cet homme que j'ai parlé.
= C'est l'homme à qui j'ai parlé.

Et évidemment, là que n'est pas COD, mais COI.

Vous pouvez pour vérifier ce que dit MurielH, consulter la BDL

Anne,
Ce cas est différent.
D'ailleurs, vous l'écrivez vous-même : "l'homme à qui j'ai parlé".
C'est en raison de la tournure de la phrase (c'est à cet homme que...). Mais j'aurais effectivement dû davantage nuancer mon propos.

Par ailleurs, sans nier l'intérêt du site que vous citez, je préfère le TLF ou le Reverso (site du Littré) :

http://www.cnrtl.fr/definition/dont
http://grammaire.reverso.net/3_1_24_dont.shtml#header3

Ce n'est pas de rêves que / dont j'ai besoin.

Bonsoir...

C'est bien Muriel qui a  raison.
Dans cette tournure, "que" n'est pas analysable à part, et en tout cas sûrement pas comme un pronom relatif COD.

Comme le dit justement Tyagin, la tournure "c'est....que" (forme négative ce n'est pas...que) est effectivement un gallicisme, une tournure emphatique qui permet d'antéposer un complément placé normalement après, pour le mettre en relief. Ce "que" ne saurait être incompatible avec  telle ou telle préposition introduisant éventuellement ledit complément, qu'il s'agisse de "de" ou d'une autre.

J'habite près d'iciC'est près d'ici que j'habite.
Je voyage en trainC'est en train que je voyage.
J'ai parlé à cet hommeC'est à cet homme que j'ai parlé.
J'ai parlé de cet hommeC'est de cet homme que j'ai parlé.

J'ai besoin de rêvesC'est de rêves que j'ai besoin.
Je n'ai pas besoin de rêvesCe n'est pas de rêves que j'ai besoin. (j'ai besoin d'autre chose que de rêves)

Ne pas confondre avec ces phrases de sens différent:

C'est le rêve dont j'ai besoin.
Ce n'est pas le rêve dont j'ai besoin. (ce rêve-là ne m'est pas nécessaire, mais peut-être un autre rêve le serait-il)

Ici, nous aurions simplement affaire au présentatif (sans que) et non à la tournure emphatique.