Rimbaud, Vénus anadyomène

Je passe mon bac oral de Francais dans un peu moins d'une semaine.  "Vénus anadyomène" de Rimbaud me me pose problème et j'aimerais trouvée un peu d'aide. 

Déja, en quoi le poème est moderne?
J'ai du mal à trouvé la définition exacte de la modernité aussi... !

Voilà merci beaucoup et bonne soirée.

Vénus anadyomène

Comme d’un cercueil vert en fer-blanc, une tête
De femme à cheveux bruns fortement pommadés
D’une vieille baignoire émerge, lente et bête,
Montrant des déficits assez mal ravaudés ;

Puis le col gras et gris, les larges omoplates
Qui saillent ; le dos court qui rentre et qui ressort.
— La graisse sous la peau paraît en feuilles plates ;
Et les rondeurs des reins semblent prendre l’essor…

L’échine est un peu rouge, et le tout sent un goût
Horrible étrangement, — on remarque surtout
Des singularités qu’il faut voir à la loupe…

Les reins portent deux mots gravés : Clara Vénus ;
— Et tout ce corps remue et tend sa large croupe
Belle hideusement d’un ulcère à l’anus.

Rimbaud, Vénus anadyomène

En comparaison à Invocation à Vénus et Soleil et Chair, le jeune élève brillant d Charleville explose son vénin dans cette description colérique de la beauté feminine. (Quelle expérience eût-i-l connue?)
Cette Vénus 'sortant de l'eau', est-elle prostituée?
Elle est laide et grosse, malpropre, répugnant.
La poésie traditionnelle ne traitent pas le sujet aussi cruellement, aussi directemment, aussi cruement.

Et tout ça dans une structure de Sonnet Classique, alexandrins et tout et tout.

Langage moderne alors, image aussi.

En entrant 'poésie modernité' dans le moteur de recherche de ce site, (la fenêtre en haut à gauche), j'ai trouvé ces liens.

Rimbaud, Vénus anadyomène

Et comment peut-on montrer qu'un poème est moderne ?

Rimbaud, Vénus anadyomène

Tu as guère eu le temps de lire tous les liens!

Rimbaud, Vénus anadyomène

Si, la plupart  ! En faite, j'ai plusieurs poèmes et j'ai du comprendre ce qu'il faut analyser pour montrer qu'ils sont modernes.

On me parle de "révélation des réalités cachées", de la théorie des correspondances mais ça ne m'avance pas tellement ....

Rimbaud, Vénus anadyomène

C'est dans la droite ligne de l'idéal baudelairien : extraire la Beau té du mal (ou du laid)
C'est moderne, parce qu'auparavant en poésie (comme en peinture) ce qui est considéré comme laid n'aurait jamais fait l'objet d'un poème ou d'un tableau

7

Rimbaud, Vénus anadyomène

Bonsoir, j'ai une question à réaliser sur un poème de Rimbaud qui est le suivant :

Vénus anadyomène

Comme d'un cercueil vert en fer blanc, une tête
De femme à cheveux bruns fortement pommadés
D'une vieille baignoire émerge, lente et bête,
Avec des déficits assez mal ravaudés ;

Puis le col gras et gris, les larges omoplates
Qui saillent ; le dos court qui rentre et qui ressort ;
Puis les rondeurs des reins semblent prendre l'essor ;
La graisse sous la peau paraît en feuilles plates ;

L'échine est un peu rouge, et le tout sent un goût
Horrible étrangement ; on remarque surtout
Des singularités qu'il faut voir à la loupe...

Les reins portent deux mots gravés : Clara Venus ;
- Et tout ce corps remue et tend sa large croupe
Belle hideusement d'un ulcère à l'anus.

   Arthur Rimbaud - Cahiers de Douai - 1870

La question est la suivante, analyser la modernité thématique et formelle de ce sonnet.
Je vous demande donc de m'expliquer ce qu'est une modernité thématique.

8

Rimbaud, Vénus anadyomène

Le thème de Vénus est ici repris mais inversé. Vision toute personnelle qui n'est plus une beauté qu'on admire et qui inspire mais  .... (à toi de t'appuyer sur le texte)

Le mythe est revisité et "Vénus" dans la baignoire ... vraiment....

Rimbaud, Vénus anadyomène

Bonsoir.

La modernité thématique, c'est le côté nouveau du sujet, par rapport aux sujets traditionnels de la poésie.
La modernité formelle, c'est le caractère nouveau de la forme (vocabulaire, etc.)

10

Rimbaud, Vénus anadyomène

Rimbaud donne aussi une vision dégradée du mythe de Vénus en insistant sur sa laideur physique et ses formes disgracieuses, c'est en cela que ce poème montre une modernité "thématique".