31

Préparation à l'agrégation externe de lettres modernes

Tu n'as jamais entendu parler de l'effet Pygmalion ?

Préparation à l'agrégation externe de lettres modernes

Je n'en suis pas vraiment sûre, mais surtout : "et alors ?" Même si c'était le cas, qu'est-ce que ça peut bien faire d'être "considéré" par un professeur lors de la préparation d'un concours ? Ce n'est pas lui qui évaluera les copies du concours...

Ce n'est pas pour le concours lui-même que cela a quelque "intérêt", c'est avant, en master par exemple (mon propos était plus général). Dire à un prof qui ne te connait pas ou qui te connait peu que tu as fait khâgne, voire que tu étais un bon khâgneux, ça le met déjà en confiance au début, ce qui est utile si c'est ton directeur de mémoire par exemple et que tu lui as fait part de ton aspiration au doctorat.
Sinon, pour la préparation du concours, avoir un contact plus privilégié avec un ou plusieurs profs (préparateurs ou pas) qui te connaissent et t'encouragent de manière plus personnalisée, ça aide.

Préparation à l'agrégation externe de lettres modernes

Bof. Honnêtement je pense que c'est une logique propre à la Sorbonne (qui, effectivement, concentre beaucoup d'anciens khâgneux).
Et puis quand même, soyons honnêtes : dire qu'on a fait une khâgne ne révèle en soi pas grand-chose. On a été suffisamment sérieux et/ou motivé pour passer en 2e année et on a voulu, comme beaucoup aujourd'hui, éviter la fac. Des khâgneux, on en trouve de toutes sortes. Ce qui peut éventuellement jouer c'est une admissibilité, voire une admission à l'ENS. Le reste... Le travail de recherche est fondamentalement différent de ce qui est demandé en prépa. Un professeur qui jugerait d'un bon oeil son étudiant en fonction de ce critère et non pas de sa motivation et de ses premières pistes de recherche serait un peu stupide.

Préparation à l'agrégation externe de lettres modernes

Je dis cela en fonction de mon expérience et de témoignages, et pas à la Sorbonne, mais comme je l'ai écrit, c'est un élément secondaire, qui peut donner au prof une première bonne image avant qu'il puisse t'évaluer, dans le cas où tu arrives à l'université, ou que tu ne le connais pas. J'ai peut-être été trop rapide ; ajoutez "bon" khâgneux (voire "très bon", mais qui a n'a pas eu le concours pour telle ou telle raison).

Un professeur qui jugerait d'un bon oeil son étudiant en fonction de ce critère et non pas de sa motivation et de ses premières pistes de recherche serait un peu stupide.

Il ne doit pas y avoir beaucoup de profs de ce genre . Il ne faut pas extrapoler non plus, j'ai précisé dans quelles circonstances cela pouvait être un plus, lors du premier contact notamment. Mais bon, ce n'est plus vraiment le sujet...

35

Préparation à l'agrégation externe de lettres modernes

Bonjour à tous,

y aurait-il parmi vous des gens qui savent si le programme de l'agrégation 2014 est tombé, et s'il n'est pas encore tombé, à quel moment pouvons-nous nous attendre qu'il tombe.

Merci

36

Préparation à l'agrégation externe de lettres modernes

Il tombe de plus en plus tôt, je pense que celui de 2014 tombera vers mars/avril

Préparation à l'agrégation externe de lettres modernes

Ah bon ? Celui de 2013 était tombé mi-décembre... ce qui n'a pas manqué de surprendre.

38

Préparation à l'agrégation externe de lettres modernes

Ah bon, si tôt ? Alors peut-être dès décembre, qui sait...

39

Préparation à l'agrégation externe de lettres modernes

D'ailleurs, plus j'y pense, plus j'ai envie de la re-préparer pour 2014 . Si d'autres sont intéressés pour former un groupe de travail, n'hésitez pas .

40

Préparation à l'agrégation externe de lettres modernes

Bonsoir à tous,

Sauriez-vous si ceux qui seront reçus à la session 2014 du CAPES externe de Lettres modernes pourront tenter leur chance à l'Agrégation externe l'année suivante ?
Auparavant on pouvait tenter les deux concours en même temps juste après la licence, mais depuis la masterisation des concours, soit on veut tenter le CAPES et alors on s'inscrit en Master "enseignement", soit on veut tenter l'Agreg et alors on s'inscrit en Master "recherche".
On peut aussi s'inscrire en Master "recherche" et tenter les deux concours l'année suivant le M2 (enfin, je le suppose), un peu comme avant en fait. Mais dans ce cas, si l'on obtient le CAPES et non l'Agrégation, on n'a plus la possibilité de la retenter car on se retrouve dès lors pris dans les rouages de l'Education Nationale qui, au vu du besoin pressant de professeurs, n'accordera pas à de nombreux étudiants (aucun ?) la possibilité d'avoir un an de report pour préparer le concours.
Quant à ceux qui, comme moi, ce sont déjà engagés dans la préparation du CAPES au moyen d'un Master "enseignement", ils n'auront probablement pas la possibilité de tenter ne serait-ce qu'une seule fois leur chance à l'Agrégation.

Mon raisonnement vous semble t-il correct ou y a t-il des rouages administratifs qui m'ont échappés.

Merci pour vos éclaircissements


EDIT : D'ailleurs, je suis pris d'un doute : pouvait-on avant les réformes de 2009 être candidat à l'Agrégation avec une licence pour tout diplôme, ou fallait-il déjà être détenteur d'un Master ou, pour les cas encore antérieurs, d'une Maîtrise/DEA ?