1

Double ou simple "ne" ?

Bonjour,

Que pensez-vous des trois phrases suivantes ?

"Cela ne permet de ne faire qu'une chose"
"Cela ne permet de faire qu'une chose"
"Cela permet de ne faire qu'une chose"

Je penche pour la seconde formulation mais j'aimerais bien votre avis car j'hésite avec la troisième.

Merci d'avance

Double ou simple "ne" ?

Bonsoir Saute-gouillets,

Pour moi, cela dépend de ce qui est pensé...

La première, je l'élimine : elle est moche.

La seconde, je la traduis commme cela :
- Cela ne permet de faire qu'une chose = ce qui m'est permis de faire est une seule chose... (et cela m'ennuie, me pose problème : je ressens du négatif)...

La troisième :
- Cela permet de ne faire qu'une chose... = J'ai la possibilité de ne faire qu'une seule chose... (et j'en suis ravi(e) : je ressens du positif)...

Muriel

Double ou simple "ne" ?

Bonsoir, Saute-gouillets.

Avec ce "ne" pléonastique, la première formulation est effectivement incorrecte.

Les deuxième et troisième formulations  sont correctes, mais ne me semblent pas avoir tout à fait le même sens.

"Cela ne permet de faire qu'une chose" met l'accent sur le fait que la permission est vraiment restreinte, du fait que le ne précède "permet". On attendait davantage de possibilités.

"Cela permet de ne faire qu'une chose"

On ne met plus l'accent sur la restriction (plus ou moins regrettable),
mais sur la possibilité offerte par la permission : ne faire qu'une chose. Et le fait de n'avoir qu'une chose à faire n'est plus vécu comme regrettable. On est content au contraire d'avoir un emploi du temps moins chargé...P.-S.  La réponse de Muriel n'était pas encore affichée lorsque j'ai tapé mon message... Mais je vois que nos analyses concordent tout à fait.

4

Double ou simple "ne" ?

Bonsoir,

Et merci de ces points de vue qui confortent mes impressions.

5

Double ou simple "ne" ?

Bonsoir,

tout d'abord pour répondre à ta question :

* dans une formule restrictive, tout "ne" doit être suivi d'un "que", celui-ci  ne peut être omis (alors que c'est possible avec une formule négative "ne ... pas" => il ne mange ni ne boit depuis ce matin) ;
* le restrictif "ne ... que" porte sur un verbe et un seul, mais ce verbe  peut introduire plusieurs compléments =>  tu n'es qu'un goinfre et un gourmand, tu ne penses qu'à boire et à manger.
* S'il y a deux verbes, il y aura deux "ne ... que" : tu n'es qu'un goinfre et ne pense qu'à bâfrer.

Cela ne permet de ne faire qu'une chose => Cela permet de ne faire qu'une chose : correct.

* Cela ne permet de faire qu'une chose => je m'interroge sur la correction de cette formulation, car "ne ... que" encadre deux verbes : lequel gouverne-t-il ? sauf à considérer "permettre de faire" comme un groupe verbal solidaire. On pourra le remplacer par un verbe unique et sémantiquement équivalent, mais les nuances de sens développées par Muriel et Jehan disparaissent.
Je pense que cette solution se rencontrera plutôt à l'oral mais, sachant que "permettre de faire" = "autoriser",  je préfère la solution affirmative : Cela n'autorise qu'une seule action (mais cela ne répond pas directement à ta question).

* Cela permet de ne faire qu'une chose : correct, cf. supra.

Mais il en manque une => Cela ne permet que de faire une chose : correct, mais paraît lourde dans cet exemple et, là encore, on utilisera plus volontiers la forme affirmative => Cela n'autorise qu'une seule action.

Conclusion : on ne peut mettre qu'un seul "ne ... que" dans une phrase restrictive de ce genre, car la restriction ne peut porter que [*] sur un seul verbe => Cela ne permet que de ne faire qu'une chose, est non seulement lourd, mais surtout sémantiquement peu clair.

[*] Nuances de sens :

* la restriction peut ne porter que sur un seul verbe => c'est une possibilité parmi d'autres, sans aucun caractère contraignant
* la restriction ne peut que porter sur un seul verbe => c'est la seule conséquence, limitative, de la restriction, c'est une obligation
* la restriction ne peut porter que sur un seul verbe => l'action limitée est "la possibilité de porter", considérée comme un tout => la restriction ne s'applique qu'à un seul verbe

Double ou simple "ne" ?

Si on remplace "permet de faire" par "autorise", la phrase 2 devient effectivement: "Cela n'autorise qu'une chose". Elle ne change pas de sens.

"Cela permet de ne faire qu'une chose"...
Dans la phrase 3, le "ne... que" dissocie "faire" de "permettre", on ne peut plus aussi facilement considérer le bloc "permettre de faire" comme un tout équivalant à "autoriser".
Cela confirme simplement la conclusion de nos analyses convergentes :  la phrase 3 n'a pas le même sens que la phrase 2.