31

Anthologie poétique sur le thème de l'enfance

Bonjour,
Je suis en classe de seconde, je dois aussi faire une anthologie sur l'enfance/enfant
J'ai trouver mes textes mais je cherche en vain des idées de support pour représenter l'enfance..
Les idées me manques.. je ne sais plus quoi faire..
Mon professeur de français m'a proposé l'album photo, mais je ne suis pas convaincue car pour moi ce support est surtout pour le sujet des souvenirs seulement.. J'aimerais quelque chose de plus précis, plus en rapport avec mon thème..Afin d'être totalement en accord avec ce dernier..
Besoin d'aide ...
Merci d'avance ! 

32

Anthologie poétique sur le thème de l'enfance

Si l'idée de l'album photos ne te convient pas, peut-être peux-tu utiliser le thème du journal intime. En effet, le but du journal intime est de se confier. Tu pourrais donc utiliser cette méthode à la fois pour rappeler des souvenirs d'enfance et pour évoquer le regard de l'adulte sur l'enfance.

Après, c'est juste une idée en passant... J'espère avoir pu t'aider.

33

Anthologie poétique sur le thème de l'enfance

Oui merci beaucoup !
Je vais songer sérieusement à cette idée !
Merci encore

34

Anthologie poétique sur le thème de l'enfance

J'ai aussi choisi l'enfance pour mon anthologie, le seul problème, c'est que je doit choisir un ordre pour agencer mes poèmes et expliquer mon choix ... J'ai déja trouvé mes 15 poèmes (dont lorrsque l'enfant parait, larmes d'enfant, l'enfance...)J'avais pensé à les classer du plus gai au moin gai mais cette idée ne me plait pas vraiment. Quelqu'un aurait une meilleur idée?

35

Anthologie poétique sur le thème de l'enfance

Bonjour,
Je suis en classe de seconde.
Alors voilà, je bosse depuis quelque jours sur mon anthologie poétique à rendre pour la rentrée. J'ai choisie le thème de l'enfance. J'ai trouvé 16 poèmes en rapport avec mon thème (du XIX à nos jours) . Le seul problème, c'est que ma prof nous a demandée de présenter l'anthologie de facon originale en rapport avec le thème, tout est permis. J'ai donc longuement réffléchis car j'ai envie de faire quelque chose qui se démarque des autres (comme toujours ). J'ai pensé à faire un album photo ... Auriez-vous une meilleur idée?
Merci d'avance!

36

Anthologie poétique sur le thème de l'enfance

Bonjour, 
En classe de seconde, je travaille sur mon anthologie poétique. Celle-ci porte sur l'enfance. Mais un problème persiste, je dois illustrer mes poèmes avec une oeuvre d'artiste reconnu...
Je n'en trouve toujours pas pour illustrer L'enfance de Gérard de Nerval. Le voici:

Qu'ils étaient doux ces jours de mon enfance
Où toujours gai, sans soucis, sans chagrin,
je coulai ma douce existence,
Sans songer au lendemain.
Que me servait que tant de connaissances
A mon esprit vinssent donner l'essor,
On n'a pas besoin des sciences,
Lorsque l'on vit dans l'âge d'or !
Mon cœur encore tendre et novice,
Ne connaissait pas la noirceur,
De la vie en cueillant les fleurs,
Je n'en sentais pas les épines,
Et mes caresses enfantines
Étaient pures et sans aigreurs.
Croyais-je, exempt de toute peine
Que, dans notre vaste univers,
Tous les maux sortis des enfers,
Avaient établi leur domaine ?

Nous sommes loin de l'heureux temps
Règne de Saturne et de Rhée,
Où les vertus, les fléaux des méchants,
Sur la terre étaient adorées,
Car dans ces heureuses contrées
Les hommes étaient des enfants.

Merci de me venir en aide...

37

Anthologie poétique sur le thème de l'enfance

Avez-vous lu les poèmes de Saint-Denys Garneau? C'est un peintre et écrivain québécois, et il traite de l'enfance dans son recueil (1937) Regards et jeu dans l'espace.   Plutôt que de parler de ses souvenirs, il prend l'enfant comme un modèle pour montrer son désir de détruire les murs de l'immobilité sociale.  Il reconstruit, comme l'enfant, un monde plus habitable. Il outre passe les limites d'un dépouillement et se dissout dans une solitude et un malaise.
Je crois que cela ferait contraste avec les différentes manières que l'ont représente habituellement l'enfant. Il est bien sur décrit comme étant pur et innocent, mais est également porteur d'une idée forte.

J'espère que je vous ai été utile! 
 
http://lapoesiequejaime.net/sdganeau_IV.htm

38

Anthologie poétique sur le thème de l'enfance

Merci beaucoup, je vais voir ca et essayer de l'intégrer . Merci encore

39

Anthologie poétique sur le thème de l'enfance

Bonjour, il me faut trouver une oeuvre célèbre (du XIX à nos jours), que ce soit un tableau, une sculpture, une musique etc. pour illustrer le poème l'enfance de Victor Hugo.

L'enfant chantait; la mère au lit exténuée,
Agonisait, beau front dans l'ombre se penchant;
La mort au-dessus d'elle errait dans la nuée;
Et j'écoutais ce râle, et j'entendais ce chant.
L'enfant avait cinq ans, et, près de la fenêtre,
Ses rires et ses jeux faisaient un charmant bruit;
Et la mère, à côté de ce pauvre doux être
Qui chantait tout le jour, toussait toute la nuit.
La mère alla dormir sous les dalles du cloître;
Et le petit enfant se remit à chanter...
La douleur est un fruit: Dieu ne le fait pas croître
Sur la branche trop faible encore pour le porter.

Très court et très fort, je ne trouve aucune oeuvre capable de le repréenter
Pouvez-vous m'aider???

40

Anthologie poétique sur le thème de l'enfance

Bonjour, après avoir ajouté Melancholia de Victor Hugo , il me faut trouver une oeuvre appropriée pour l'illustrer. Il suffit de trouver un tableau, une musique, une photo ou encore une sculpture célèbre pour l'illustrer. Mais je n'en trouve aucune.
Pouvez-vous me venir en aide?

Si vous jugez utile de lire le poème, le voici:

Melancholia

Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit ?
Ces doux êtres pensifs que la fièvre maigrit ?
Ces filles de huit ans qu'on voit cheminer seules ?
Ils s'en vont travailler quinze heures sous des meules ;
Ils vont, de l'aube au soir, faire éternellement
Dans la même prison le même mouvement.
Accroupis sous les dents d'une machine sombre,
Monstre hideux qui mâche on ne sait quoi dans l'ombre,
Innocents dans un bagne, anges dans un enfer,
Ils travaillent. Tout est d'airain, tout est de fer.
Jamais on ne s'arrête et jamais on ne joue.
Aussi quelle pâleur ! la cendre est sur leur joue.
Il fait à peine jour, ils sont déjà bien las.
Ils ne comprennent rien à leur destin, hélas !
Ils semblent dire à Dieu : « Petits comme nous sommes,
Notre père, voyez ce que nous font les hommes ! »
O servitude infâme imposée à l'enfant !
Rachitisme ! travail dont le souffle étouffant
Défait ce qu'a fait Dieu ; qui tue, œuvre insensée,
La beauté sur les fronts, dans les cœurs la pensée,
Et qui ferait - c'est là son fruit le plus certain ! -
D'Apollon un bossu, de Voltaire un crétin !
Travail mauvais qui prend l'âge tendre en sa serre,
Qui produit la richesse en créant la misère,
Qui se sert d'un enfant ainsi que d'un outil !
Progrès dont on demande : « Où va-t-il ? que veut-il ? »
Qui brise la jeunesse en fleur ! qui donne, en somme,
Une âme à la machine et la retire à l'homme !
Que ce travail, haï des mères, soit maudit !
Maudit comme le vice où l'on s'abâtardit,
Maudit comme l'opprobre et comme le blasphème !
O Dieu ! qu'il soit maudit au nom du travail même,
Au nom du vrai travail, sain, fécond, généreux,
Qui fait le peuple libre et qui rend l'homme heureux !