1

Les fables peuvent-elles être au service de la vérité ?

Bonjour à toutes & à tous,
suite à une petite recherche sur le forum, il me semble que personne n'a encore fait une telle demande - du moins je crois.
J'ai vu qu'une personne avait eu la même citation que la mienne, mais la problématique est toute autre, donc je me permets de poster ici ma dissertation.

" Ah ! S'il faut des fables, que ces fables soient au moins l'emblême de la vérité. J'aime les fables des philosophes, je ris de celles de enfants, je hais elles des imposteurs."

Les fables peuvent elles être au service de la vérité comme le demande l'Ingénu ?


Je commence à peine à me pencher dessus, j'ai fait quelques recherches préliminaires à la fois dans ma petite tête et sur notre ami Internet.
Tout d'abord, un plan assez évident m'apparait :
I. / la fable au service de la vérité
II. / Les autres fonctions de la fable.

Pour ce qui est de la 2nde partie, je pensais à développer la fonction morale et la fonction satirique de la fable. J'ai aussi pensé dans un premier temps à "plaire & instruire" qui aurait été assez intéressant mais je crois que c'est assez hors sujet pour le coup... Donc, j'en reste à ma satire et ma petite morale.

J'ai récolté quelques idées : la fable est une peinture allégorique de l'Homme, c'est un appel à se perfectionner (peut être en conclusion?), se révéler aux Hommes, leur révéler ce qu'ils ne voient plus à force d'habitudes journalières, problèmes de société, une meilleure connaissance des autres, instruire, un savoir sur le monde & l'Homme...

Je crois donc avoir déjà quelques petites idées directrices, je vais m'y pencher plus sérieusement cet après midi et démarrer mon introduction. J'aimerais seulement savoir comment, d'après vous, la fable est elle au service de la vérité ? Qu'est ce qui vous vient à l'esprit quand vous lisez ça ? (oui je me fis beaucoup aux idées spontanées, je les trouve pertinentes en général)

Merci par avance de votre contribution, bon après midi,
Mathilde.

Les fables peuvent-elles être au service de la vérité ?

Fable, cf parabole biblique.