Invention : écrire un article de journal

Je repensais aux écritures d'invention de la seconde et de l'année dernière, et j'ai réalisé que je n'avais jamais écrit d'article de journal. Un peu surprise, je me suis mise à chercher quelles principales caractérisitiques pourraient figurer dans un tel texte :
la signature de l'auteur bien sûr, les procédés de l'argumentation si l'article a pour but de convaincre les lecteurs, mais quoi d'autre ? Cela me semble un peu maigre et me voilà agacée de ne pas trouver d'autres idées ! On ne peut manifestement pas utiliser les procédés oratoires tels que les apostrophes, les rythme ternaires, etc.
Cependant, un texte journalistique a forcément des caractéristiques propres.
Pourriez vous m'aider à les retrouver ? (vous l'aurez compris, il ne s'agit pas d'un devoir à faire, mais juste d'une recherche d'éléments que je pensais connaitre, ce qui n'est visiblement pas le cas...) 

Invention : écrire un article de journal

Eh bien ! Je n'ai décidément pas de succès...
Je me posais une autre question, je l'écris au cas où quelqu'un voudrait bien répondre : si par exemple je dois écrire un article pour inciter mes lecteurs à lire un genre littéraire en particulier (roman, poésie, nouvelles, etc.), dois-je citer des exemples d'oeuvres dans mon article ? En effet, un tel sujet me semble être un sujet argumentatif, et il me semble nécessaire d'illustrer mes arguments par des références précises qui tiendront lieu d'exmples. Qu'en pensez vous ? N'est-ce pas incompatible avec le fait que ce soit un article ?

3

Invention : écrire un article de journal

Bonsoir Rosette,

Un article de journal est un contenu très libre où la personnalité de l'auteur peut s'exprimer sans contrainte (ou presque).
Il existe d'abord des contraintes d'efficacité : un article répond à une visée soit argumentative, soit didactique, soit lyrique, le plus souvent informative... L'article doit donc utiliser les procédés adaptés à cette visée, mais sans exclusive.
Il doit surtout intéresser le lecteur et ne pas le faire fuir car un journal ne vit que par ses tirages (et par la publicité, mais elle-même liée à ces tirages).

Il existe aussi des contraintes de forme dans la presse :
- une longueur définie, un journaliste doit écrire son "papier" en tant de mots pour entrer dans la maquette. Gare aux bavards !
- un titre si possible attirant et résumant l'article,
- une ou des accroches...
des contraintes déontologiques :
- l'étude sérieuse de dossiers,
- la séparation entre les faits et les opinions,
- la citation des propos d'autrui...

4

Invention : écrire un article de journal

Sujet : Rédigez un article de presse destiné à un journal d'aujourd'hui relatant un fait divers commique, ou bien tragique, et qui pourrait avoir comme morale celle de la fable de La Fontaine, La grenouille qui se veut faire plus gros que le boeuf. Doté d'un titre accrocheur votre article sera clair, complet et cohérent, d'un style journalistique, et se terminera, après sa conclusion par la référence de la morale de la flable de La Fontaine que vous recopierez entre guillemets, sans oublier de rappeler le nom de son auteur.


Voilasi quelqu'un pourrait m'aider se serai magnifique..
Merci d'avance

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

5

Invention : écrire un article de journal

des contraintes déontologiques :
- l'étude sérieuse de dossiers,

Que veut dire déontologique ? Et que sont les dossiers ?

Merci

6

Invention : écrire un article de journal

Bonjour,

La DÉONTOLOGIE est la théorie des devoirs. Par extension elle signifie l'ensemble des règles morales qui régissent l'exercice d'une profession ou les rapports sociaux de ses membres.
En particulier pour un journaliste, il est important de vérifier ses sources, de recouper les informations, ce que j'appelais l'étude sérieuse de dossiers.

7

Invention : écrire un article de journal

Merci de m'avoir donné une réponse compléte et d'autant plus, trés rapide   

Invention : écrire un article de journal

Bonjour

A tout instant l'objectif doit être de garder le lecteur captif  donc les premiers mots doivent frapper fort et les suivants rester percutants.

Invention : écrire un article de journal

Tout dépend si on lit "Paris Match" ou "The economist" 

10

Invention : écrire un article de journal

Jean-Luc a écrit :

La DÉONTOLOGIE est la théorie des devoirs. Par extension elle signifie l'ensemble des règles morales qui régissent l'exercice d'une profession ou les rapports sociaux de ses membres.

« La déontologie est la théorie des devoirs » : oui, ceux « qui régissent les rapports sociaux [et professionnels] de ses membres », mais pas « des règles morales qui régissent l'exercice d'une profession » ; ça, c'est la définition de l'éthique : la déontologie règle les rapports confraternels entre les membres d'une profession, l'éthique les rapports entre une profession et sa "clientèle", son lectorat, ses usagers.

    Cette distinction est importante car la confusion est fréquente : ainsi, la vérification de ses informations relève de l'éthique, du respect dû au lecteur ; la citation des propos d'autrui (en fait, la mention d'origine d'une citation) ressortit à la déontologie, tout comme la protection de ses sources.

    Pour ce qui est du "style journalistique", plusieurs règles s'imposent :

  * d'abord un article est rédigé en style impersonnel, même un article polémique ou engagé (voir Le Canard Enchaîné par exemple) ;
  * ensuite, il doit utliser des mots sans équivoques (sauf intention particulière, cf. ci-dessus), que ceux-ci relèvent du langage courant ou bien du registre le plus spécialisé, et une grammaire impeccable (c'est mon avis) ;
  * il doit surtout être bâti sur un plan en béton : un article de journal a un but, un objectif (décrits plus hauts par Jean-Luc), et son type de plan en dépend, mais le lecteur doit savoir d’où il vient et où il va, il doit comprendre pourquoi ce journaliste a écrit cet article, et « s’endormir moins bête » le soir.

   Autant dire que l’argumentation doit être évidemment illustrée par des exemples, sans oublier que « sans exemples, un texte n’est qu’un squelette » mais que les exemples ne prouvent jamais rien, ils ne sont pas l’argumentaire, ils en sont l’illustration (par exemple pour aider à la compréhension du lecteur).