Baudelaire, Les Chats

Bonjour,
Pour l'étude de ce texte je n'ai pas de problématique, pourriez-vous m'aider
à en formuler une qui correspondrait à mon plan s'il vous plaît et m'aider à
détailler un peu la deuxième partie que j'ai du mal à compléter.
Je vous propose mon explication pourriez-vous m'aider à la compléter et à
la corriger s'il vous plaît ?


LXVI
Les Chats
1 Les amoureux fervents et les savants austères
Aiment également, dans leur mûre saison,
Les chats puissants et doux, orgueil de la maison,
Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires.

4 Amis de la science et de la volupté
Ils cherchent le silence et l'horreur des ténèbres;
L'Erèbe les eût pris pour ses coursiers funèbres
S'ils pouvaient au servage incliner leur fierté.

8 Ils prennent en songeant les nobles attitudes
Des grands sphinx allongés au fond des solitudes,
Qui semblent s'endormir dans un rêve sans fin ;

11 Leurs reins féconds sont pleins d'étincelles magiques,
Et des parcelles d'or, ainsi qu'un sable fin,
Etoilent vaguement leurs prunelles mystiques.
Baudelaire, Les fleurs du mal

Mon explication :



Introduction : Le poème "Les chats" ,de Charles Baudelaire un poète
moderne
du XIXème
siècle, est extrait du recueil Les Fleurs du Mal composé de 150 poèmes
regroupés en 6 sections, ce recueil est le fruit de 20 ans de travail. A
sa
sortie en 1857, il est jugé scandaleux et interdit de publication. Il ne
sortira vraiment qu'en 1861. Le poème que nous allons étudier s'intitule
Les
chats et fait partie de la section Spleen et idéal.
LECTURE
annonce problématique (je n'arrive pas à formuler de bonne problématique),
annonce plan.



I- Caractère du chat selon Baudelaire…

Les « amoureux » et les « savants » quant ils sont acquis un certain âge
se
comparent aux chats, ils sont oisifs « comme eux sont frileux et comme eux
sédentaires » et dorment beaucoup, ils « semblent s’endormir dans un rêve
sans fin ». Les ténèbres qui représentent l’obscurité se rattacheraient
aux
amoureux et le « silence » aux savants. Le chat possède deux caractères
opposés de ces deux catégories de personnes.

Les chats sont indépendants et ont une démarche assez hautaine, ils ont
une
attitude « noble ».

L’érèbe, divinité infernale, veut en faire ses serviteurs mais les chats
sont indomptables. « S'ils pouvaient au servage incliner leur fierté. »

II- L'évocation de la sensualité du chat
"doux" c'est une allusion à la douceur de l'affection et de la caresse.
Mais
je ne trouve pas d’arguments qui montrent que ce poème nous évoque la
sensualité du chat car il ne fait pas allusion directement à la femme,
pourriez-vous m’aider à en trouver ?

III- Un animal domestique transfiguré en créature fantastique
Les chats sont comparés à des divinités ils sont "puissants", ce sont des
chercheurs « Ils cherchent le silence et l'horreur des ténèbres » les
chats
seraient maléfiques et tout cela se confère à la « science », aux «
savants ».
Les
chats sont "l'orgueil de la maison" on accorde une grande confiance aux
chats. On les compare à de grands sphinx, le sphinx était un monstre
mythologique doté d'un corps de lion et d'une tête de femme mais il
représente également un personnage énigmatique. En Egypte le chat est un
animal sacré et les sphinx symbolisent la puissance, la capacité
d'attaquer, la domination. Le dromos qui conduit au pylône du temple est
bordé de sphinx qui protègent ce lieu sacré. Baudelaire évoque le « sable
fin » qui fait allusion au désert égyptien.


Conclusion : (suivant la problématique) y-a-t-il des choses importantes à
y
insérer pour cette explication ?


Sincères remerciements.

Baudelaire, Les Chats

LXVI
*Les Chats

1 Les amoureux fervents et les savants austères
Aiment également, dans leur mûre saison,
Les chats puissants et doux, orgueil de la maison,
Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires.

4 Amis de la science et de la volupté
Ils cherchent le silence et l'horreur des ténèbres;
**L'Erèbe les eût pris pour ses coursiers funèbres
S'ils pouvaient au servage incliner leur fierté.

8 Ils prennent en songeant les nobles attitudes
Des grands sphinx allongés au fond des solitudes,
Qui sem blent s'en dormir dans un rêve sans fin ;

11 Leurs reins féconds sont pleins d'étincelles magiques,
Et des parcelles d'or, ainsi qu'un sable fin,
Etoilent vaguement leurs prunelles mystiques.

Baudelaire, Les fleurs du mal

* Il y a trois autre poèmes sur les Chats en Fleurs de Mal.
**Fils de Chaos, Frère de la Nuit, Erèbe es la personnification des ténèbres infernales.
Fervents (amour des femmes, amour de Dieu?)
Savants (chercheurs de science)
Volupté (amour charnel)
Silence (convient à la concentration, la méditation)
Horreurs des ténèbres (chercheur de la lumière,  la vérité)
Nobles attitudes (des poses)
Sphinx (Egypt;    chat sacré, sable, oasis, civilization ancienne;    mystérieux, silencieux, male ou femelle?))
Reins féconds (sexualité)
Magique (renforce un aspect arts ésotériques/mystère)
Or (pierre philosophale)
Sable fin (Egypt)


"Peut-on se fier à l'apparance?"

Baudelaire, Les Chats

Tu me proposes "Peut-on se fier à l'apparence des chats ? " comme problématique ?
Merci beaucoup pour toute ton aide ! Peux tu m'éclairer sur ma deuxième partie s'il te plaît ?

Baudelaire, Les Chats

Deux quatrains: les chats à la maison. Leur caractère intellectuel/sensuel.
Deux tercets: le décor africain. Les chats mystiques/mythiques. Intangibles.
Premier tercet: l'apparance du chat. Il fait semblant, mais qu'est-ce qu'il pense?
Deuxième tercet: les corps du chat, des reins aux prunelles, de la queue à la tête.

Baudelaire, parle-t-il vraiment des chats?
As-tu étudié le métrique, les rimes?

Je suis meilleur en pistes/idées qu'en dissertation!
Oui je proposais une problématique, mais ne sais si elle conviendra
"Peut-on se fier à l'apparence (des chats)?"

Baudelaire, Les Chats

merci beaucoup !

Baudelaire, Les Chats

Bonsoir à toutes et tous !

Je dois présneter l'étude d'un poème de Baudelaire, Les chats et il est en alexandrin. J'ai besoin  de vos conseils pour le lire.

Les amoureux fervents et les savants austères
Aiment également, dans leur mûre saison,
Les chats puissants et doux, orgueil de la maison,
Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires.

Amis de la science et de la volupté,
Ils cherchent le silence et l’horreur des ténèbres ;
L’Erèbe les eût pris pour ses coursiers funèbres,
S’ils pouvaient au servage incliner leur fierté.

Ils prennent en songeant les nobles attitudes
Des grands sphinx allongés au fond des solitudes,
Qui semblent s’endormir dans un rêve sans fin ;

Leurs reins féconds sont pleins d’étincelles magiques
Et des parcelles d’or, ainsi qu’un sable fin,
Etoilent vaguement leurs prunelles mystiques.

Faut-il faire une pause après chaque vers ?
J'ai tendance à coupe les vers en deux, à faire une "mini pause " au milieu de chaque vers. Est-ce bien ?

Merc d'avance et bonne soirée !

Baudelaire, Les Chats

Ce poème comportant deux enjambements, il ne faut pas faire de pause à la fin de ces vers
Les amoureux fervents et les savants austères aiment également

Ils prennent en songeant les nobles attitudes des grands sphinx

Baudelaire, Les Chats

Il faut juste respecter la ponctuation en fait ?

Baudelaire, Les Chats

Il faut aussi bien faire attention aux élisions.

Baudelaire, Les Chats

tu pourrais me donner un exemple d'élision j'ai du mal à comprendre ce que c'est (j'ai fait des recherches) !