1

Le poème, tout en ne parlant que de soi, parle en même temps d'autre chose (J.-C. Renard)

. bonjour a tous je m'apelle rachel je suis étudiante en 1ère année de letres modernes. j'ai un sujet de dissertation a rendre dans l'urgence. j'ai commencer le plan mais pour la problématique c'est un peu confus ce pourquoi je n'arrive pas a terminer ma dissert.le sujet: Le poème tout en ne parlant que de soi parle en même temps d'autre chose.(Jean Claude Renard,Notes sur la poésie) TEXTE D'appui ( ronsard :discours, baudelaire: spleen de paris, rené char: fureur et mystère, verlaine sagesse). merci d'avancebonjour muriel, merci de ton aide je me suis retrouver finallment.penses-tu pouvoir m'aider?

Le poème, tout en ne parlant que de soi, parle en même temps d'autre chose (J.-C. Renard)

Je suppose que tu ne t'appuies pas sur les recueils entiers ; s'il ne s'agit que d'extraits, peux-tu nous donner les textes de ton corpus ? (Profites-en pour joindre le début de ton travail personnel...) Merci.

3

Le poème, tout en ne parlant que de soi, parle en même temps d'autre chose (J.-C. Renard)

Bonsoir Rachel,

La problématique me semble être : "la poésie se limite-t-elle au lyrisme personnel ?" ou bien "l'intérêt de la poésie réside-t-il seulement dans l'expression de sentiments personnels ?"-

4

Le poème, tout en ne parlant que de soi, parle en même temps d'autre chose (J.-C. Renard)

merci d'avoir répondu, tout d'abord je répond a ta question en effet j'ai des oeuvres intégrales pour faire ma dissertation.Ce sont les ouevres au programmes.Mon plan ce matin n'était pas complet mais l'après-midi j'ai réalisé ceci:
 
I°) Le poème est le miroir de soi.

a) Réflexibilité dans la poésie en soi ( poésie autotélique)
b)Le "je" autobiographique centre du poème(Sagesse est comme l'autoportrait de Verlaine par sa conversion au catholicisme)
c) La parole lyrique intérieure du poète( Baudelaire, les fleurs du mal ou Verlaine,Sagesse)

II°) Le poème prend ressource aussi a l'extérieur:il parle aussi d'autre chose,notamment l'autre" son "alter-ego", l'homme.

a) parler de soi c'est parler d'autrui (Hugo)
b) le poème est voué a l'écoute de l'autre  (poésie médiévale fondé sur la musicalité, la lyr est l'instrument par exellence du ménestrel) autre exemple René Char dans Fureur et Mystère écrit:" le poème est toujours marié a quelqu'un"
c)le poème est un questionnement de l'homme et du monde (Ronsard, Discours,Derniers vers ou Baudelaire le Slpeen de Paris)

III°) Le poète dans ses poèmes, défend des valeurs, millite aussi et dénonce les moeurs son de temps: c'est la poésie engagé

a)la poésie de la religion (Ronsard,Discours et
b)la poésie de la résistance (René Char,Fureur et Mystère)
c)la poésie millitante(Hugo,Les Châtiments poème 14 ultima verba)


VOILA MON TRAVAILLE POUR L'INSTANTmerci a toi je commence a comprendre l'intérêt du sujet d'ailleur la problèmatique est la question auquel mon plan répond.

5

Le poème, tout en ne parlant que de soi, parle en même temps d'autre chose (J.-C. Renard)

Bonsoir Rachel,

Ce plan ne me paraît pas correctement construit selon une démarche dialectique.

Voici un parcours qui serait plus conforme :

La poésie est d'abord un lyrisme personnel
mais elle peut aussi s'intéresser à d'autres sujets que l'expression de soi : poésie descriptive, engagée, aventure de la connaissance, recherche esthétique...
Pourtant quand elle aborde la réalité extérieure au poète, elle est encore l'occasion pour ce dernier de révéler sa sensibilité et son style...

As-tu bien compris ce qu'était l'autotélisme ? L'autotélisme, c'est pour la poésie se prendre elle-même pour objet. L'autotélisme renvoie à la fonction poétique du langage.

6

Le poème, tout en ne parlant que de soi, parle en même temps d'autre chose (J.-C. Renard)

bonjour jean luc oui j'ai bien compris ce que signie l'autotélisme lol j'ai préféré commencé par un élément simple car dans le sujet le mot employé est poème  en tant que matière le poème en soi et d'autre part le poète lui même. en tant que littéraire je me suis posé la question à savoir: pourquoi l'auteur a-t-il choisit ce terme plutôt que poésie ou que le poète lui même? Or tout poème est miroir de lui même d'où l'autotélisme c'set un argument pour dire que le poème parle de lui même ensuite j'expliciterai le fait que le poète dans le lyrisme répond a un besoin profond. Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi en ce qui concerne cette dialectique elle me semble plutôt logique.