La Bruyère, Les Caractères - Giton a le teint frais, le visage plein et...

Bonjour! Je suis élève de 1ereS, et j'ai mon bac blanc oral à la rentrée! Il y a un texte sur lequel je me prend la tête , car je n'arrive pas à trouver de plan, même si les idées ne manquent pas... Si vous pouviez m'aider, ce serait super, merci beaucoup!

Voici le texte:

Giton a le teint frais, le visage plein et les joues pendantes, l'oeil fixe et assuré, les épaules larges, l'estomac haut1, la démarche ferme et délibérée2. Il parle avec confiance; il fait répéter celui qui l'entretient, et il ne goûte que médiocrement tout ce qu'il lui dit. Il déploie un ample mouchoir et se mouche avec grand bruit; il crache fort loin, et il éternue fort haut. Il dort le jour, il dort la nuit, et profondément; il ronfle en compagnie. Il tient le milieu en se promenant avec ses égaux; il s'arrête et l'on s'arrête, il continue de marcher et l'on marche: tous se règlent sur lui. Il interrompt, il redresse3 ceux qui ont la parole: on ne l'interrompt pas, on l'écoute aussi longtemps qu'il veut parler; on est de son avis, on croit les nouvelles qu'il débite. S'il s'assied, vous le voyez s'enfoncer dans un fauteuil, croiser ses jambes l'une sur l'autre, froncer le sourcil, abaisser son chapeau sur ses yeux pour ne voir personne, ou le relever ensuite, et découvrir son front par fierté et par audace. Il est enjoué, grand rieur, impatient, présomptueux, colère, libertin4, politique5, mystérieux sur les affaires du temps; il se croit des talents et de l'esprit. Il est riche.

     Phédon a les yeux creux, le teint échauffé6, le corps sec et le visage maigre; il dort peu et d'un sommeil fort léger; il est abstrait7, rêveur, et il a avec de l'esprit l'air d'un stupide; il oublie de dire ce qu'il sait ou de parler d'événements qui lui sont connus; et, s'il le fait quelquefois, il s'en tire mal, il croit peser à ceux à qui il parle, il conte brièvement, mais froidement; il ne se fait pas écouter, il ne fait point rire. Il applaudit, il sourit à ce que les autres lui disent, il est de leur avis; il court, il vole pour leur rendre de petits services. Il est complaisant, flatteur, empressé; il est mystérieux sur ses affaires, quelquefois menteur; il est superstitieux, scrupuleux, timide. Il marche doucement et légèrement, il semble craindre de fouler la terre; il marche les yeux baissés, et il n'ose les lever sur ceux qui passent. Il n'est jamais du nombre de ceux qui forment un cercle pour discourir; il se met derrière celui qui parle, recueille furtivement ce qui se dit, et il se retire si on le regarde. Il n'occupe point de lieu, il ne tient point de place; il va les épaules serrées, le chapeau abaissé sur les yeux pour n'être point vu; il se replie et se renferme dans son manteau; il n'y a point de rues ni de galeries si embarrassées8 et si remplies de monde, où il ne trouve moyen de passer sans effort et de se couler sans être aperçu. Si on le prie de s'asseoir, il se met à peine sur le bord d'un siège; il parle bas dans la conversation, et il articule mal; libre néanmoins sur les affaires publiques, chagrin contre le siècle, médiocrement prévenu9 des ministres et du ministère. Il n'ouvre la bouche que pour répondre; il tousse, il se mouche sous son chapeau; il crache presque sur soi, et il attend qu'il soit seul pour éternuer, ou, si cela lui arrive, c'est à l'insu de la compagnie: il n'en coûte à personne ni salut ni compliment. Il est pauvre.

La Bruyère, Les Caractères - Giton a le teint frais, le visage plein et...

Finalement, je me suis rendu compte que seule la partie 1 du texte, c'est à dire, sur Giton, n'est à travailler.

J'ai comme plan:

I. Portrait de Giton
1.Portrait physique
2.Portrait moral

II. Giton et la société

1.Supériorité de Giton
2.Critique de la bourgeoisie.

Voila, donc, je voulais savoir si j'étais sur la bonne piste.. Merci!

La Bruyère, Les Caractères - Giton a le teint frais, le visage plein et...

Bonjour Tsa,

As-tu la confirmation de ton professeur que seulement le premier portrait est à étudier ? C'est certain ?

Muriel

La Bruyère, Les Caractères - Giton a le teint frais, le visage plein et...

Bonjour Muriel! Oui, je suis certaine que seule la première partie est a étudier.

Finalement, j'ai légèrement changé mon plan pour faire en II

II critique de la société

1.giton, caricature de la bourgeoisie
2.dénonciations des moeurs (ou je parle des "laches" et des "envieux" qui permettent aux bourgeois tels que Giton de demeurer comme ils sont)

La Bruyère, Les Caractères - Giton a le teint frais, le visage plein et...

Bonjour !
Alors voici le texte :

Giton a le teint frais, le visage plein et les joues pendantes, l'oeil fixe et assuré, les épaules larges, l'estomac haut, la démarche ferme et délibérée. Il parle avec confiance; il fait répéter celui qui l'entretient, et il ne goûte que médiocrement tout ce qu'il lui dit. Il déploie un ample mouchoir et se mouche avec grand bruit; il crache fort loin, et il éternue fort haut. Il dort le jour, il dort la nuit, et profondément; il ronfle en compagnie. Il tient le milieu en se promenant avec ses égaux; il s'arrête et l'on s'arrête, il continue de marcher et l'on marche: tous se règlent sur lui. Il interrompt, il redresse ceux qui ont la parole: on ne l'interrompt pas, on l'écoute aussi longtemps qu'il veut parler; on est de son avis, on croit les nouvelles qu'il débite. S'il s'assied, vous le voyez s'enfoncer dans un fauteuil, croiser ses jambes l'une sur l'autre, froncer le sourcil, abaisser son chapeau sur ses yeux pour ne voir personne, ou le relever ensuite, et découvrir son front par fierté et par audace. Il est enjoué, grand rieur, impatient, présomptueux, colère, libertin, politique, mystérieux sur les affaires du temps; il se croit des talents et de l'esprit. Il est riche.

Phédon a les yeux creux, le teint échauffé, le corps sec et le visage maigre; il dort peu et d'un sommeil fort léger; il est abstrait, rêveur, et il a avec de l'esprit l'air d'un stupide; il oublie de dire ce qu'il sait ou de parler d'événements qui lui sont connus; et, s'il le fait quelquefois, il s'en tire mal, il croit peser à ceux à qui il parle, il conte brièvement, mais froidement; il ne se fait pas écouter, il ne fait point rire. Il applaudit, il sourit à ce que les autres lui disent, il est de leur avis; il court, il vole pour leur rendre de petits services. Il est complaisant, flatteur, empressé; il est mystérieux sur ses affaires, quelquefois menteur; il est superstitieux, scrupuleux, timide. Il marche doucement et légèrement, il semble craindre de fouler la terre; il marche les yeux baissés, et il n'ose les lever sur ceux qui passent. Il n'est jamais du nombre de ceux qui forment un cercle pour discourir; il se met derrière celui qui parle, recueille furtivement ce qui se dit, et il se retire si on le regarde. Il n'occupe point de lieu, il ne tient point de place; il va les épaules serrées, le chapeau abaissé sur les yeux pour n'être point vu; il se replie et se renferme dans son manteau; il n'y a point de rues ni de galeries si embarrassées et si remplies de monde, où il ne trouve moyen de passer sans effort et de se couler sans être aperçu. Si on le prie de s'asseoir, il se met à peine sur le bord d'un siège; il parle bas dans la conversation, et il articule mal; libre néanmoins sur les affaires publiques, chagrin contre le siècle, médiocrement prévenu9 des ministres et du ministère. Il n'ouvre la bouche que pour répondre; il tousse, il se mouche sous son chapeau; il crache presque sur soi, et il attend qu'il soit seul pour éternuer, ou, si cela lui arrive, c'est à l'insu de la compagnie: il n'en coûte à personne ni salut ni compliment. Il est pauvre.

Je dois donc, à partir de ce texte (qui ne forme qu'un texte d'après le prof), faire un plan (développé bien sûr), un introduction et une conclusion. Le problème, c'est que je ne sais pas comment trouver la problèmatique ...

J'ai une idée de plan, là voilà :
I/ Les mêmes textes
1. La progression et le registre
2. Animation des personnages
II/ Deux personnages différents
1. Giton, homme riche
2. Phédon, homme pauvre
III/ L'invitation de La Bruyère pour le lecteur
1. Le pronom personnel "on" puis le "vous"
2.Le questionnement du lecteur sur le comportement des personnages

Mon idée d'intro :
La Bruyère, grande figure du classicisme, nous fait découvrir ses Caractères. Publiés en 1688, ils nous racontent la vie de deux hommes totalement différents. Nous nous demanderons pourquoi l'auteur nous propose ces deux personnages et comportements. Dans cette optique, nous découvrirons les textes, puis les personnages. Enfin, nous montrerons que La Bruyère invite le lecteur à prendre part au texte.

Je ne sais pas si ce plan est bon (j'en doute fort) et si la problématique est correcte ... Si vous pouviez juste me donner des pistes.
C'est un devoir pour Lundi 13/10.

Merci beaucoup à tous !

6 (Modifié par Jehan 16/03/2017 à 15:42)

La Bruyère, Les Caractères - Giton a le teint frais, le visage plein et...

Bonjour,

Je travaille en ce moment sur les Caractères de La Bruyère et je bloque un peu sur cette question concernant le portrait de Giton

" Giton est riche. A t-il pour autant une bonne éducation ? Relevez les détails qui prouvent qu'il n'appartient pas à la noblesse."

A part le fait qu'il n'a pas de bonnes manières, pas de tenu ,qu'il ne sait pas se comporter en société , et que ce caractère semble dresser un anti-portrait de l'honnête homme , je ne vois pas d'autres arguments qui nous permettraient de prouver qu'il n’appartiendrait pas à la noblesse!
Pourriez-vous m'aiguiller ?

Giton a le teint frais, le visage plein et les joues pendantes, l’oeil fixe et assuré, les épaules larges, l’estomac haut, la démarche ferme et délibérée. Il parle avec confiance ; il fait répéter celui qui l’entretient, et il ne goûte que  médiocrement tout ce qu’il lui dit. Il déploie un ample mouchoir et se mouche avec grand bruit ; il crache fort loin, et il  éternue fort haut. Il dort le jour, il dort la nuit, et profondément ; il ronfle en compagnie. Il occupe à table et à la  promenade plus de place qu’un autre. Il tient le milieu en se promenant avec ses égaux ; il s’arrête, et l’on s’arrête ; il  continue de marcher, et l’on marche : tous se règlent sur lui. Il interrompt, il redresse ceux qui ont la parole : on ne  l’interrompt pas, on l’écoute aussi longtemps qu’il veut parler ; on est de son avis, on croit les nouvelles qu’il débite. S’il  s’assied, vous le voyez s’enfoncer dans un fauteuil, croiser les jambes l’une sur l’autre, froncer le sourcil, abaisser son  chapeau sur ses yeux pour ne voir personne, ou le relever ensuite, et découvrir son front par fierté et par audace. Il est  enjoué, grand rieur, impatient, présomptueux, colère, libertin, politique, mystérieux sur les affaires du temps ; il se croit  du talent et de l’esprit. Il est riche.

Merci d'avance!

7

La Bruyère, Les Caractères - Giton a le teint frais, le visage plein et...

Bonjour,

Tu as vu l'essentiel, en particulier que Giton est le contraire d'un honnête homme (mesure et réserve).
Relève seulement ses mauvaises manières.
Giton est un parvenu, un goujat.
Rappelle-toi que le comportement aristocratique est en particulier réglé par l'étiquette qui codifie les relations sociales à la cour de Versailles.