1

Rédaction sur le tableau Le Voyageur contemplant une mer de nuages

Coucou,

Je dois faire une écriture d'invention sur le tableau Voyageur contemplant une mer de nuages, minimum 2 pages.
Les consignes :
"sous la forme d'un monologue intérieur, l'évolution des pensées de ce voyageur, absorbé dans la contemplation des cimes nuageuses ; vous pourrez, par exemple, vous interroger sur le motif de sa promenade, ce qu'il ressent à l'instant où il contemple les montagnes à ses pieds, les sentiments qu'il éprouve et les sensations qui accompagnent ces sentiements."

Pour le moment j'ai écris :

Ce que j’observe, depuis le sommet où je me tiens, c’est un paysage intermédiaire, entre le monde terrestre et le monde céleste, ce que je contemple, c’est la Terre céleste.
Je domine la vie d’ici – bas mais je regarde avec admiration l’au-delà, le fond céleste. Ce qui est intéressant, c’est que les nuages ressemblent aux embruns de la mer, je regarde les vagues de la mer. Cette « mer de nuages » représente l’infini, l’éternité de la vie future au paradis. Je domine cette nature, mais je suis en position de faiblesse. J’ai besoin de ma canne pour l’ascension de la montagne. Je contemple l’horizon seul. Je suis isolé, je rêve. Je ne suis rien face à la nature, la nature se régénère, alors que je suis mortel. Ces nuages cachent une partie du paysage, il doit y avoir une richesse et caractère mystérieux et grandiose de la nature. Une nature sauvage, trouble, brumeuse avec ses montagnes et rochers plutôt verticaux, découpés et chaotiques. Mais au loin, des collines aux courbes plus douces. Ce paysage me semble vide, il correspond à ma solitude.
Sur le bord du ravin, je m’éloigne d’eux. Je n’ai pas encore franchi la frontière, je médite. Je m’arrête sur le seuil, à l’extrême bord, juste avant la chute et la possible fin. Ou peut – être, je m’avance vers l’avenir.

Et je n'arrive pas à trouver d'autres idées. Donc si vous pouvez m'aider... mon père me dit de développer chaque idées mais rien ne me vient à l'esprit 

Aussi, je voulais savoir, 2 pages c'est combien de mot ? Je tape le texte à l'ordinateur et j'ai fais 221 mots.

Merci d'avance.

2

Rédaction sur le tableau Le Voyageur contemplant une mer de nuages

Quant à moi, ce tableau de Friedrich (magnifique) me fait penser à la vanité et à la futilité de l'homme, à sa malheureuse condition, implacable et terrible (les montagnes percent les nuages). Cela me fait penser à Pascal ; à sa pensée commençant par "Que l'homme contemple donc la nature toute entière...", sur les deux infinis.

Pour info : c'est la pensée n°230.

3

Rédaction sur le tableau Le Voyageur contemplant une mer de nuages

Oki merci.

J'ai écris d'autres idées que je vais devoir mettre quelque part... :

"Comment exprimer ces sensations fugitives que j’éprouve dans ma promenade ?"
"Mon cœur est vide, aucunes passions ne le remplie."
"J’aurai voulu être un de ces guerriers errant au milieu des vents et des nuages."

Rédaction sur le tableau Le Voyageur contemplant une mer de nuages

Bonsoir,
Pour lundi j'ai un devoir à faire, c'est un sujet de redaction sur une image ( celle de Friedrich, le voyageur...) et j'ai commencé à rédiger en disant que c'etait un homme qui avait survécu à un tsunami et qui regardait ce paysage, pensif, mais mon problème est que je ne sais pas comment je pourrais finir, je veux faire une fin qui exprime un mal-être, similaire à celui du mal du siècle....
Voilà, j'aurais besoin de vos conseils.
Merci!!

5

Rédaction sur le tableau Le Voyageur contemplant une mer de nuages

Bonjour,
Voici ce que dit wikipedia concernant ce tableau :

Le personnage représenté ici reste à l'extérieur du monde qu'il contemple. Il regarde du dehors le monde dont il est exclu, ce qui donne un sentiment d'abandon propre au personnage romantique.

La nature est immense, lui n'est rien. il se rend compte de la faiblesse humaine comparée aux larges montagnes, à l'infinité du ciel... Tout renvoie à sa finitude. Que faire, sinon rêver de grandes choses, de déplacer des montagnes, d'atteindre les cieux ?
Il me semble qu'une rédaction comme celle-ci reste contemplative ; elle n'a pas besoin d'idées exactes, mais d'une rédaction soignée (du style romantique, bien évidemment). Je n'utiliserais pas la construction du récit comme succession d'idées, mais plutôt comme une lente prise de conscience, une augmentation progressive d'un sentiment qui se veut fort, une émotion qui doit finalement envelopper le lecteur pour l'emporter jusqu'à cette mer de nuage et le laisser la contempler.

Rédaction sur le tableau Le Voyageur contemplant une mer de nuages

Ce tableau m'a toujours fait penser à une autre toile, de Sandmann celle-là, représentant Napoléon Bonaparte dans son exil à Saint-Hélène. On retrouve cette même mysticité de l'homme face à l'Absolu, du fini confronté à l'infini ; cet infini même qu'il poursuivait, dans une quête sempiternelle qui a fini par le perdre... Sur le tableau qui t'intéresse, tu observeras aussi combien la précision de la silhouette contraste avec la nuée qu'il contemple, ce qui appuie les analyses (très pertinentes) d'utilisateur. Peut-être qu'à l'instar de Sandmann, il faut y voir cette soif de l'homme de s'ouvrir au transcendant (thème romantique par excellence)...

Rédaction sur le tableau Le Voyageur contemplant une mer de nuages

Alors selon vous, si je continue mon devoir en parlant de ce tsunami, qui a enlevé toute sa famille, je suis dans le hors sujet?
S'il vous plaît, pouvez-vous m'aider à le commencer en me guidant avec 2 lignes, car là , je suis perdue, je ne sais plus quoi faire, et je n'ai plus d'idées, je ne sais pas comment je peux continuer.

8

Rédaction sur le tableau Le Voyageur contemplant une mer de nuages

Bonjour,
Je n'ai jamais travaillé sur la rédaction durant le lycée et je ne suis pas professeur, donc je ne peux te garantir un jugement pertinent.
Effectivement, je dirais que tu sembles hors-sujet si tu continues sur cette voie. Tu peux inventer rapidement une situation qui expliquerait pourquoi cet homme semble méditer ainsi, mais seulement la brosser (du moins, c'est ainsi que je le ferais). Le romantisme insiste plutôt sur l'intensité des sentiments ; le rapport entre cet homme et la nature.
Utilise des hyperboles, laisse-toi emporter par le style d'un Lamartine, ou d'un Chateaubriand...
Je ne peux pas te donner d'exemple : d'abord parce que je ne pense pas être un exemple, et ensuite parce que deux lignes détachées du contexte ne peuvent être représentatives.

J'appuie également Ceres (pourriez-vous, d'ailleurs, me fournir la référence exacte du tableau représentant Napoléon à Saint-Helene ?)

9

Rédaction sur le tableau Le Voyageur contemplant une mer de nuages

Bonjour à tous,

Je dois rédiger un monologue par rapport au tableau que j'ai cité dans le titre en suivant quelques consignes :
- Le personnage doit ressentir des émotions négatives au début du texte
- Le paysage qu'il contemple doit l'apaiser
- Le texte doit faire une page recto verso


La situation de départ : En rentrant de guerre le personnage apprend que sa femme et sa fille sont mortes

Sentiments : Le personnage est en colère, il culpabilise, il voulait sauver son pays et il a été incapable de sauver sa famille.

Etat d'esprit final : Le paysage l'apaise et le perso se sent proche de sa famille.

Voila, j'aimerais que vous me donniez quelques idées et surtout que vous me disiez comment commencer mon monologue sachant que je ne dois pas trop utiliser le passé.

Merci à vous.