11

Stendhal, Le Rouge et le Noir, I, 10 - Julien prenait haleine un instant à l'ombre...

Bonjour Camomille,

Tu pourrais t'inspirer de ma réponse en 5.
Pour ma part, je vois plutôt trois parties.

12

Stendhal, Le Rouge et le Noir, I, 10 - Julien prenait haleine un instant à l'ombre...

Merci de votre aide, je n'avais pas vu la réponse ci-dessus. 
Et sauriez-vous quels symboles pourraient être utilisés dans le texte ? Encore merci d'avance

13

Stendhal, Le Rouge et le Noir, I, 10 - Julien prenait haleine un instant à l'ombre...

Bonsoir,

Il y a deux symboles évidents :
- la montagne qui surplombe la plaine, symbole du désir d'élévation sociale de Julien, des efforts à accomplir, de la position dominante...
- l'épervier, cousin de l'aigle, symbole de l'empire, évoquant le mythe napoléonien...

14

Stendhal, Le Rouge et le Noir, I, 10 - Julien prenait haleine un instant à l'ombre...

Quelles sont les valeurs du présent et de l'imparfait dans cet extrait s'il-vous-plaît ?
Merci d'avance 

15

Stendhal, Le Rouge et le Noir, I, 10 - Julien prenait haleine un instant à l'ombre...

Bonsoir,

L'imparfait indique des actions qui durent ou sert à la description.
Quant au présent, il n'y en a point. "Je ne sais comment" a une simple valeur adverbiale.

16

Stendhal, Le Rouge et le Noir, I, 10 - Julien prenait haleine un instant à l'ombre...

Pour Lulag, à la recherche du romantisme

* Julien, un héros solitaire mais :

* Présence de la nature amie, ici une montagne, reflet de ses idéaux. 

* Sentiments violents, souvent désespérés (ici, amour malheureux).

* Désir d'accomplir de grandes choses (cf. Napoléon). Ambition vague, désirs irréalisables.

Stendhal, Le Rouge et le Noir, I, 10 - Julien prenait haleine un instant à l'ombre...

bonjour, j'ai un commentaire composé à faire sur ce texte et voilà mon plan :

I.    Personnage
1)    Vocabulaire Militaire
2)    Conquérant
3)    Référence et culte à/de Napoléon

II.    Le rôle de la nature
1)    Description de la nature
2)    Thème de l’élévation
3)     Lien avec le héros

Malheureusement, j'ai beaucoup de mal à trouver des citations dans le texte pour illustrer chaque sous parti..
J'aimerais quelques idées, Merci d'avance

18

Stendhal, Le Rouge et le Noir, I, 10 - Julien prenait haleine un instant à l'ombre...

Bonjour, j'ai effectué ce matin un commentaire sur table (niveau seconde) sur l'extrait de ce sujet, en rentrant, j'ai essayé de chercher des éléments de réponse sur le forum afin de voir si mes intuitions et mon devoir est valable. Je vois que nombre de personne ont demander de l'aide et je propose donc la problématique et le plan suivant: (j'obtiendrais la note la semaine prochaine et pourrait faire part des appréciations de mon professeur si cela pourrait être d'une quelconque utilité pour un prochain devoir, vos avis et critiques sont les bienvenues si vous le souhaitez).

Je glisse l'extrait qui nous était proposé:

Il fut presque sensible un moment à la beauté ravissante des bois au milieu desquels il marchait. D’énormes quartiers de roches nues étaient tombés jadis au milieu de la forêt du côté de la montagne. De grands hêtres s’élevaient presque aussi haut que ces rochers dont l’ombre donnait une fraîcheur délicieuse à trois pas des endroits où la chaleur des rayons du soleil eût rendu impossible de s’arrêter.

Julien prenait haleine un instant à l’ombre de ces grandes roches, et puis se remettait à monter. Bientôt par un étroit sentier à peine marqué et qui sert seulement aux gardiens des chèvres, il se trouva debout sur un roc immense et bien sûr d’être séparé de tous les hommes. Cette position physique le fit sourire, elle lui peignait la position qu’il brûlait d’atteindre au moral. L’air pur de ces montagnes élevées communiqua la sérénité et même la joie à son âme. Le maire de Verrières était bien toujours, à ses yeux, le représentant de tous les riches et de tous les insolents de la terre ; mais Julien sentait que la haine qui venait de l’agiter, malgré la violence de ses mouvements, n’avait rien de personnel. S’il eût cessé de voir M. de Rênal, en huit jours il l’eût oublié lui, son château, ses chiens, ses enfants et toute sa famille. Je l’ai forcé, je ne sais comment, à faire le plus grand sacrifice. Quoi ! plus de cinquante écus par an ! un instant auparavant je m’étais tiré du plus grand danger. Voilà deux victoires en un jour ; la seconde est sans mérite, il faudrait en deviner le comment. Mais à demain les pénibles recherches.

Julien debout sur son grand rocher regardait le ciel, embrasé par un soleil d’août. Les cigales chantaient dans le champ au-dessous du rocher ; quand elles se taisaient tout était silence autour de lui. Il voyait à ses pieds vingt lieues de pays. Quelque épervier parti des grandes roches au-dessus de sa tête était aperçu par lui, de temps à autre, décrivant en silence ses cercles immenses. L’œil de Julien suivait machinalement l’oiseau de proie. Ses mouvements tranquilles et puissants le frappaient, il enviait cette force, il enviait cet isolement.

C’était la destinée de Napoléon, serait-ce un jour la sienne ?

En quoi cet extrait de roman explique-t-il le fonctionnement de l'ambition sociale de la société du XIXème siècle à travers les pensées d'un narrateur en promenade?

I - Promenade sur les hauteurs
a) Une description itinérante
b) La beauté de la nature
c) Lieu paisible qui amène la réflexion

II - Un narrateur exalté
a) Un narrateur interne
b) L'expression de ses sentiments
c) une joie qui ne suffit pas

III - Une ambition sociale
a) l'envie
b) la jalousie
c) l'exemple de Napoléon

Pour la conclusion j'ai donc dit que la nature aidait le lecteur à se poser dans un cadre calme pour l'amener dans la réflexion et la psychologie du narrateur qui exprime sa joie de réussir avant d'envier les classes sociales qui lui sont supérieurs et de les dénigrer ensuite à travers M. de Rênal puis le model de Napoléon (reprise de l'épervier) auquel il se compare ce qui pouvait donc nous expliquer certains aspects du fonctionnement de l'ambition sociale de la société du XIXème siècle. Puis j'ai fait une ouverture en rajoutant que les naturalistes qui s'exprimaient dans le même temps essayer d'aller plus loin que l'observation de la réalité en essayant de l'expliquer grâce à la science et qu'il serait intéressant de voir comment la psychologie d'un personnage ambitieux était traité (exemple chez Zola).

Voila, en espérant avoir de bons conseils ou pouvoir apporter de l'aide.
Bonsoir

J'ai obtenu pour ce devoir  la note  de 12,5/20 (meilleure note de ma classe qui est une très bonne classe) avec l’observation suivante:

La méthodologie est acquise pour l'essentiel. N'oubliez pas que l'objet d'étude du roman est le personnage... De très bonnes réflexions sur le texte sont mêlées à des imprécisions ou des digressions parfois malvenues. C'est dommage. Pensez à centrer davantage votre réflexion sur le personnage

Le plan de correction qui nous a été donné est le suivant:

Comment dans cet extrait la description de l'ascension physique du personnage met-elle en évidence son ambition sociale?
OU
En quoi cette description de l'ascension physique du personnage dans les montagnes, est-elle symbolique de son désir d'ascension sociale ?

I- La description d'une ascension physique
a) Une description à l'imparfait qui progresse selon les mouvements ou les pauses du personnage
b) Une description motivée par la pause
c) Une ascension difficile
d) Un marcheur déterminé

II- Une ascension physique liée au désir d'ascension sociale du personnage
a) Description de l'ascension physique: image de sa volonté d'ascension sociale
b) volonté du personnage de s'élever et de se sentir "séparer"

III- Une description qui fait le portrait d'un jeune ambitieux particulier
a) un personnage romantique
b) un héros épique

Je trouves que les redites vont être nombreuses et je contestes certains axes mqis bon, chacun se forgera son propre avis. Voila bonne journée