On ne peut que se demander quelle forme aurait prise / pris le débat

Bonjour,
voici une phrase avec un participe passé conjugué avec avoir.

on ne peut que se demander quelle forme aurait prise le débat

je connais la règle du COD placé avant, et dans ma phrase, il semble bien placé avant le verbe, donc on peut penser faire l'accord

prise : participe
forme : COD
débat : sujet

mais... mon problème c'est que mon sujet est après le verbe, et je ne sais pas si cela influe ou non sur l'accord.
je ne trouve comme exemple que des phrases du genre :
la pomme que j'ai mangée. (le COD ET le sujet sont avant le verbe...)

Devrais-je plutôt écrire

on ne peut que se demander quelle forme aurait pris le débat

Quelqu'un pourrait-il m'aider? merci

On ne peut que se demander quelle forme aurait prise / pris le débat

La place du sujet n'influe pas sur l'accord. Cependant, quelle forme aurait prise me choque, je ne sais pas expliquer pourquoi (mais ce n'est pas à cause de la place du sujet)

On ne peut que se demander quelle forme aurait prise / pris le débat

Bonjour !

Effectivement, l'inversion du sujet et du verbe n'a aucun effet sur les règles de l'accord.
"Prise" est donc exact, même si ça sonne fêlé.

Cela passe mieux sans l'inversion ; celle-ci est facultative.
→ On peut se demander quelle forme le débat aurait prise.

Le terme interrogatif (ou exclamatif) est la troisième situation dans laquelle l'accord du pp doit se faire avec le COD antéposé.
Aussi bien dans l'interrogation directe que dans l'interrogation indirecte (comme ici).

Les deux autres cas sont :
1 pronom personnel,
* Je les ai vues.
2 pronom relatif.
* Les femmes que j'ai vues.

On ne peut que se demander quelle forme aurait prise / pris le débat

merci beaucoup!

On ne peut que se demander quelle forme aurait prise / pris le débat

Les langues sont des fonctions orales avant d'être écrites. Les règles de grammaire ne font que codifier les usages qui eux-mêmes ont pour rôle de faciliter la compréhension. Lorsque le COD a été énoncé bien avant le PP, il est important d'indiquer à l'auditeur que le PP commande le COD. La règle est ainsi en réalité: le PP s'accorde avec le COD si celui-ci commence et celui-là termine une phrase ou une proposition. Autrement dit : "prise" à la fin et "pris" ailleurs. Si on fait autrement, ça sonne à juste titre "fêlé".

On ne peut que se demander quelle forme aurait prise / pris le débat

En fait, le PP s'accorde avec ce qui est pris... si la réponse est écrite avant. (Méthode du grammairien Wilmet).

Et ce qui est pris, ce n'est pas le débat.  C'est "la forme", écrit avant. Donc accord au féminin (prise).