Spécialisation Math, vraiment utile ?

Bonjour à tous et à toutes,
Je suis en seconde dans un lycée que je qualifierais de moyens, et j'ai choisi de me diriger vers un cursus littéraire, avec comme objectif une place en Hypokhâgne.
Je fais du latin et du grec, matières ou je suis bon, voir très bon.
Cependant, j'ai reçu comme conseil de mes professeurs de sciences de prendre comme choix de spécialisation les Mathématiques (alors que je partais sur l'une de mes langues anciennes). En effet, j'ai la possibilité, de part mes résultats, de me rendre aussi dans une filière scientifique; mais n'aimant ni la physique, ni les Sciences de la vie et de la terre, et ayant une passion pour les lettres et les langues, j'ai, au grand désarroi de mon prof de math, choisi de me rendre en L. Celui-ci me fait douter en me conseillant vivement de prendre une spé Math, et en me déclarant que, sinon, je courais vers un échec scolaire cuisant.
Ma question est donc la suivante : Est-ce une bonne idée de suivre l'enseignement de mathématiques renforcées, compte tenu du choix d'études que j'ai déjà effectué ? Si oui, en quoi est-ce utile ?
Merci d'avance pour vos réponses. 

Spécialisation Math, vraiment utile ?

Tu peux tout à fait prendre spé maths et faire en options facultatives latin et grec. Continuer les maths est toujours utile si tu ne sais pas encore trop quoi faire après. La spé maths est quand même beaucoup plus intéressante que les maths en 1ère L (qui sont vraiment très faciles)...

Spécialisation Math, vraiment utile ?

Si tu es vraiment bon partout je te conseille pourquoi pas de choisir l'option maths même si tu te diriges ensuite vers une hypokhâgne.C'est toujours un plus.Par exemple si tu veux devenir professeur des écoles c'est indispensable.

4

Spécialisation Math, vraiment utile ?

Disons que si tu es a 100% sur de vouloir aller en hypokhagne, il n'y a pas d'utilite en matiere d'etudes futures a prendre la spe maths. Mais si tu aimes bien les maths ou simplement si tu veux continuer a en faire vraiment (le cours de maths regulier est tres simple : pourcentage, statistiques et suites), la spe maths est assez interessante. C'est 3h en plus. Et puis si tu es bon en maths, ca te fera une bonne note au bac. Tu peux toujours garder latin et grec en options facultatives.

Spécialisation Math, vraiment utile ?

Au bac, avec juste un peu de travail, c'est le jackpot. Mais comme on ne bosse pas seulement pour le bac (et heureusement), je te dirais plutôt que c'est très utile pour la philo, surtout si comme moi tu as un prof qui te fait sentir les problèmes de limites vers l'infini, de relativité, qui t'initie à la logique formelle... C'est un peu "bateau" de dire cela, mais dans mes devoirs de philo, je ressens l'aide apportée par les maths. Et en HK, on attend des élèves logiques, organisés, efficaces... A bon entendeur...

Spécialisation Math, vraiment utile ?

Tout d'abord, merci pour vos réponses, même si celles-si ne me font que douter encore plus !
Le problème étant que, d'une part, je ne suis vraiment pas très intéressé par les math...et que, d'autre part, j'aimerais vraiment prendre l'une des langues anciennes en spécialisation, parce que je pense être plus à même d'avoir, par exemple, une bonne note en écrit de Grec qu'en math...

J'ai aussi, je dois l'avouer, peur d'une éventuelle surcharge de travail (spé + deux options, je trouve que ça commence à faire beaucoup) et qu'il semblerait que le travail personnel à la maison demandé en L soit assez important... n'étant pas un gros travailleur à la base, j'ai peur que cela fasse trop.

Cette affaire peut ne pas sembler bien compliquée en apparence, mais ça me met quand même pas mal de pression sur les épaules.
Quand à l'apport par rapport à la philo, c'est, peut être, l'un des arguments les plus forts en faveur des mathématiques...

Spécialisation Math, vraiment utile ?

**citations en italique - je ne suis pas très douée, pardon.

Le problème étant que, d'une part, je ne suis vraiment pas très intéressé par les math...

Moi non plus !

et que, d'autre part, j'aimerais vraiment prendre l'une des langues anciennes en spécialisation, parce que je pense être plus à même d'avoir, par exemple, une bonne note en écrit de Grec qu'en math...

C'est à voir. C'est une version en grec à ce qu'il me semble... Je ne sais pas comment les devoirs sont notés, habituellement.

J'ai aussi, je dois l'avouer, peur d'une éventuelle surcharge de travail (spé + deux options, je trouve que ça commence à faire beaucoup) et qu'il semblerait que le travail personnel à la maison demandé en L soit assez important... n'étant pas un gros travailleur à la base, j'ai peur que cela fasse trop.

Je ne suis pas ce qu'on appelle "une grosse travailleuse", moi non plus. J'ai la spé maths, le grec en option et j'aurais voulu prendre le latin en deuxième option, mais mon lycée ne peut pas nous le permettre en raison d'un quota horaire blindé. Cependant, je "squatte" deux heures de latin sur trois (où je suis censée être en permanence) et je ne ressens pas de surcharge de travail. C'est sûr, il faut se dire qu'on n'aura pas un emploi du temps très aéré, mais c'est une habitude à prendre.

Cette affaire peut ne pas sembler bien compliquée en apparence, mais ça me met quand même pas mal de pression sur les épaules.
Quand à l'apport par rapport à la philo, c'est, peut être, l'un des arguments les plus forts en faveur des mathématiques...

Je t'assure que pour ma part, je n'y croyais pas, et j'ai pris la spé maths pour faire plaisir à mon entourage d'une part, et d'autre part pour ne pas être complètement perdue dans la vie de tous les jours.
Je sais à présent que cela offre une diversité de points de vue, une ouverture que je ne regrette pas, bien que je sois heureuse de rendre en juin...la dernière copie de maths de ma vie !!

Spécialisation Math, vraiment utile ?

Sixelos a écrit :

Tout d'abord, merci pour vos réponses, même si celles-si ne me font que douter encore plus !
Le problème étant que, d'une part, je ne suis vraiment pas très intéressé par les math...et que, d'autre part, j'aimerais vraiment prendre l'une des langues anciennes en spécialisation, parce que je pense être plus à même d'avoir, par exemple, une bonne note en écrit de Grec qu'en math...

Si les maths ne te disent pas plus que ça et que tu es sûr de te diriger après le bac (et dans ton projet professionel) dans un cursus purement littéraire, les maths ne sont vraiment obligatoires, c'est sûr. Fais d'abord selon tes goûts et tes capacités.

J'ai aussi, je dois l'avouer, peur d'une éventuelle surcharge de travail (spé + deux options, je trouve que ça commence à faire beaucoup) et qu'il semblerait que le travail personnel à la maison demandé en L soit assez important... n'étant pas un gros travailleur à la base, j'ai peur que cela fasse trop.

Pour la charge de travail en L, euh je dirais que ça dépend des élèves et de ton efficacité dans le travail... Personnellement, je n'ai jamais eu l'impression d'une surcharge au lycée (pour la petite histoire, j'ai fait un bac L, spé maths et en option facultative latin. J'ai commencé le grec en hypokhâgne). Pour les maths, tu auras probablement des DMs à faire et quelques exercices à préparer (en plus des DS mais c'est normal) et pour le latin, on centre beaucoup plus le travail sur la préparation bac que sur du "vrai latin" (je suppose que c'est pareil pour le grec) : textes à traduire (que le prof traduit d'ailleurs plus souvent que les élèves) et commentaires en Terminale. En première, je me souviens qu'on traduisait aussi des textes et les commentait (de façon moins approfondie) ; plus de civilisation qu'en terminale. Pour les élèves qui faisaient spé latin, ils avaient des DMs type bac à faire.

Quand à l'apport par rapport à la philo, c'est, peut être, l'un des arguments les plus forts en faveur des mathématiques...

Continuer à faire maths apporte une plus grande rigueur dans les raisonnements. Mais je ne pense pas que ce soit un grand handicap de ne pas en avoir fait en Terminale. ça se ressent peut-être plus en prépa.

Contrairement à cerisia, les maths me manquent beaucoup...