1

Flaubert, Madame Bovary, II, 4 - On faisait d’abord quelques parties de trente-et-un...

Bonjour,

Pourriez vous m'aider j'ai un commentaire de texte à faire sur le chapitre 4, partie 2, de Madame Bovary, de "on faisait d'abord quelques parties e trente-et-un" jusqu'à "parce qu'elle n'était pas entendue."  et je suis vraiment bloquée...

Le professeur nous a dit qu'il fallait parler de la place des personnages. Mais vraiment la j'ai besoin d'aide au moins pour trouver les axes :s

Un grand merci d'avance !merci pour l'aide!
voici donc mon extrait de texte :

On faisait d’abord quelques parties de trente-et-un ; ensuite M. Hornais jouait à l’écarté avec Emma ; Léon, derrière elle, lui donnait des avis. Debout et les mains sur le dossier de sa chaise, il regardait les dents de son peigne qui mordaient son chignon. À chaque mouvement qu’elle faisait pour jeter les cartes, sa robe du côté droit remontait. De ses cheveux retroussés, il descendait une couleur brune sur son dos, et qui, s’apâlissant graduellement, peu à peu se perdait dans l’ombre. Son vêtement, ensuite, retombait des deux côtés sur le siège, en bouffant, plein de plis, et s’étalait jusqu’à terre. Quand Léon parfois sentait la semelle de sa botte poser dessus, il s’écartait, comme s’il eût marché sur quelqu’un.

Lorsque la partie de cartes était finie, l’apothicaire et le médecin jouaient aux dominos, et Emma changeant de place, s’accoudait sur la table, à feuilleter l’Illustration. Elle avait apporté son journal de modes. Léon se mettait près d’elle ; [?page?]ils regardaient ensemble les gravures et s’attendaient au bas des pages. Souvent elle le priait de lui lire des vers ; Léon les déclamait d’une voix traînante et qu’il faisait expirer soigneusement aux passages d’amour. Mais le bruit des dominos le contrariait ; M. Homais y était fort, il battait Charles à plein double-six. Puis, les trois centaines terminées, ils s’allongeaient tous deux devant le foyer et ne tardaient pas à s’endormir. Le feu se mourait dans les cendres ; la théière était vide ; Léon lisait encore. Emma l’écoutait, en faisant tourner machinalement l’abat-jour de la lampe, où étaient peints sur la gaze des pierrots dans des voitures et des danseuses de corde, avec leurs balanciers. Léon s’arrêtait, désignant d’un geste son auditoire endormi, alors ils se parlaient à voix basse, et la conversation qu’ils avaient leur semblait plus douce, parce qu’elle n’était pas entendue.

Flaubert, Madame Bovary, II, 4 - On faisait d’abord quelques parties de trente-et-un...

As-tu fait une lecture approfondie de ce texte ? listé les idées principales, les articulations, les caractéristiques des personnages, de leurs échanges, du décor ; les mouvements du texte etc
Impossible de dégager les axes tant que ce travail n'est pas fait

3

Flaubert, Madame Bovary, II, 4 - On faisait d’abord quelques parties de trente-et-un...

Qu'entends tu par mouvements et articulation stp ?

Le texte si je ne l'ai pas relu 50 fois ce n'est pas moins, j'ai suivie plusieurs méthode dont celle du site pour les différente lecture.

Flaubert, Madame Bovary, II, 4 - On faisait d’abord quelques parties de trente-et-un...

Mouvements du texte : comment l'action se déroule, accélère ou ralentit
Articulations : passages d'une action à une autre, d'une expression des sentiments, des pensées... à une autre.
As-tu observé qu'il y a deux couples dans cette scène ?

5

Flaubert, Madame Bovary, II, 4 - On faisait d’abord quelques parties de trente-et-un...

Salut,
Je pense que tu pourrais faire une partie sur le personnage d'Emma son charme naturel, son portrait qui fait d'elle une femme idéalisée et convoitée par Leon, avec tout ce qui se rapporte à l'amour courtois...la femme supèrieur et l'homme amoureux. Et une autre partie sur le jeu de séduction entre Leon et Emma qui s'oppose par son aspect romanesque, romantique à la mediocrité bourgeoise d'Homas et de Charles.
Voila, j'espere que ça a pu t'aider,
bonne soirée

6

Flaubert, Madame Bovary, II, 4 - On faisait d’abord quelques parties de trente-et-un...

J'ai remarquée qu'aux début ils étaient 3 à jouer mais qu'on ne parle pas de Charles Bovary , qui n'est pas présenté avant le milieu de l'extrait environ.

Puis après on distingue 2 couples :  Charles/Mr Homais et Emma/Léon

Mes observations sont bonnes?Merci de ta réponse Juliettef.

Mais qu'entends tu par : " le jeu de séduction entre Leon et Emma qui s'oppose par son aspect romanesque, romantique à la mediocrité bourgeoise d'Homas et de Charles."

Flaubert, Madame Bovary, II, 4 - On faisait d’abord quelques parties de trente-et-un...

Bonsoir Teamfair,

J'ai remarquée qu'aux début ils étaient 3 à jouer mais qu'on ne parle pas de Charles Bovary , qui n'est pas présenté avant le milieu de l'extrait environ.

Puis après on distingue 2 couples :  Charles/Mr Homais et Emma/Léon

Mes observations sont bonnes?

Oui, c'est bien. Le "pauvre" Charles n'a même plus de prénom, d'identité. Ce n'est ni "Charles", ni "son mari" ; il est réduit à "le médecin", un peu comme s'il n'était pas là, il dort...

Muriel

8

Flaubert, Madame Bovary, II, 4 - On faisait d’abord quelques parties de trente-et-un...

En fait ya Leon qui essaye de séduire Emma et Emma qui y prend du plaisir aussi, on a donc un vocabulaire de l' "idylle", du petrarquisme c'est a dire l'amour courtois puisque Emma est la femme convoitée donc supèrieure. Ya un discours romanesque, Leon déclare d'"une voix trainante" des poèmes, voix qu'"il faisait expirer soigneusement aux passages d'amour", cependant on a toujours un retour inévitable a la mediocrité bourgeoise représentée par Homais et Charles, occupés jouer, le "bruit des dominos" s'oppose a la voix trainante du poète. Pourquoi mediocre, car ils apparaissent ici avec un esprit limité, presque puéril, qui gène le discours romantique. C'est presque ironique et moqueur de la part de Flaubert qui par ce livre a ambition naturaliste, dénonce et s'oppose au romantisme.

9

Flaubert, Madame Bovary, II, 4 - On faisait d’abord quelques parties de trente-et-un...

Un grand merci !
Tu m'as beaucoup aidé je suis maintenant bien inspirée pour mon commentaire

Bonne soirée...