11

Tout / toute

Si "tout" est un adverbe, pourquoi écrire et l'accorder ainsi "toute une patrie" ; l'euphonie n'étant pas forcément nécessaire compte tenu de la voyelle qui suit ("u" en l'occurrence) ?

12

Tout / toute

Dans ce cas là tout n'est pas l'adverbe, mais un déterminant indéfini. Donc il s'accorde avec le nom qu'il détermine. Associé à un autre déterminant, article, démonstratif, possessif... on l'appelle pré-déterminant.
toute la vie, toute une voe, toute ma vie...

13

Tout / toute

Toute une X = une X entière.

14

Tout / toute

Ce qui explique pourquoi on écrit "tout entière" car "toute entière" serait redondant voire pléonastique ?

15

Tout / toute

Tu n'es plus dans le même cas...

Ce n'est pas une question de pléonasme ou de redondance, mais de prononciation. Il n'y a aucune raison d'appliquer l'exception à la règle d'invariabilité des adverbes quand la liaison rend l'écriture est conforme à la prononciation.

Mais cette règle a changé au cours des temps, et certains la disctutent encore et n'hésitent pas à dire que l'Académie française a fait une erreur en considérant ce tout comme un adverbe.

Tout / toute

Pourtant on écrit aussi "tout émue", et "toute émue" ne serait pas redondant.

En fait, l'anomalie est dans la variation en genre ("toute") d'un adverbe "tout" signifiant "tout à fait": tout petit, toute petite.... Normalement, les adverbes sont invariables...

Il se trouve qu'avant une voyelle, le e ne sonnant plus, on le supprime aussi à l'écrit... et notre brave adverbe redevient momentanément invariable !


Toute une X = une X entière.

C'est le sens le plus fréquent, c'est vrai.
toute une pomme = une pomme entière
toute une année = une année entière


Mais dans une telle tournure, il peut parfois arriver que "tout", "toute", demeurant variable, prenne davantage le sens adverbial de "tout à fait", "entièrement", avec une valeur qualitative, et non plus quantitative :

C'est toute une histoire. = C'est vraiment une histoire importante. (et non pas "une histoire entière")

C' est toute une affaire. = C'est vraiment une affaire compliquée. (et non pas "une affaire entière")

17

Tout / toute

Ne mélangeons pas
- tout adverbe devant un adjectif qualificatif.
- tout déteminant devant un autre déterminant.

Tout / toute

"tout" est déterminant devant un nom  (avec ou sans autre déterminant) :

Tout homme.

Dans l'emploi particulier  "C'est toute une affaire", on a bien, fonctionnellement, un déterminant, mais du point de vue sémantique, il se rapproche en fait beaucoup d'un adverbe comme "entièrement" ou "vraiment". C'est simplement ce que j'ai voulu dire.

19

Tout / toute

Merci à vous.

Tout / toute

je recherche le pluriel de "une femme tout ébaubie et toute soulagée" c'est un extrait d'une dictée de Pivot; tout, adverbe invariable, ne prend pas d'"e" devant ébaubie car la liaison se fait, mais prend un "e" phonique devant un mot commençant par une consonne; comment cela se passe t-il au pluriel?