11

Molière, Les Fourberies de Scapin, acte III, scène 2

Bonsoir,

Scapin contrefait sa voix pour deux raisons essentielles :
- ne pas être reconnu de son maître,
- faire croire à la présence de cette créature qu'il vient d'imaginer, ce spadassin (tueur à gages) gascon dont il imite la langue...

Scapin se donne donc en spectacle en jouant avec virtuosité plusieurs personnages...

Molière, Les Fourberies de Scapin, acte III, scène 2

Ah D'accord , je comprends mieux

Scapin joue aussi le rôle du spadassin .

Donc ça c'est bien la mise en abime alors

merci

13

Molière, Les Fourberies de Scapin, acte III, scène 2

Tout à fait ! Molière utilise pour sa farce toute l'illusion comique du théâtre en abyme.

Molière, Les Fourberies de Scapin, acte III, scène 2

Ouais je pense que t'as raison parce que molière dans tous ses oeuvres y' a toujours une partie comique et moral en rapport avec la société ou la politique comme dans le médecin malgré lui il traite les mensonges des medecins ignorants

Molière, Les Fourberies de Scapin, acte III, scène 2

Ok merci à vous

Molière, Les Fourberies de Scapin, acte III, scène 2

Scapin contrefait sa voix pour imiter un troisième personnage qui est quant à lui, fictif. Ce personnage fictif, créé par Scapin, a donc pour but de représenter une menace pour Géronte, qui lui, ne voit pas la scène, puisqu'il est caché par un sac, qu'il a sur la tête je présume.
Scapin a donc créé ce personnage pour se venger de son maitre, puisqu'il lui inflige tout de même des coups de bâton, puis il se joue de lui en lui disant que ce n'est pas son maitre qui a reçu les coups de bâton, mais lui, Scapin.

J'espère t'avoir répondu clairement

Molière, Les Fourberies de Scapin, acte III, scène 2

J'ai un axe à développer : Scapin, stéréotype du valet de la comédie classique.

Je ne comprends pas vraiment par où je dois commencer, si quelqu'un pouvait m'aider, ce serai gentil

Molière, Les Fourberies de Scapin, acte III, scène 2

Bonjour,

il faut d'abord parvenir à cerner ce qu'on entend par stéréotype du valet dans la comédie classique.
Pour cela, fais le tour des personnages de serviteurs que tu connais dans la production théâtrale des XVII et XVIII siècles (Molière, Marivaux, Beaumarchais essentiellement) afin de dégager des points communs (tu trouveras dans la plupart des cas qu'ils sont débrouillards, pas toujours très honnêtes, sympathiques néanmoins).
Pense aussi qu'il n'y a pas de valet sans maître ni de maître sans valet. La question de la hiérarchie sociale est importante. Le valet de comédie est souvent malmené par son maître, mais comme il est malin, il trouve moyen de se venger, et par là-même de venger tous ses semblables de la vraie vie.

Molière, Les Fourberies de Scapin, acte III, scène 2

Merci c'est gentil, tu m'as bien aidé la, je vais donc essayer de trouver des points communs entre les différents valets de comédie classique.

Encore merci

Molière, Les Fourberies de Scapin, acte III, scène 2

Renseigne-toi sur les valets "types" de la Commedia dell'arte qui ont bien inspiré Molière. Tu retrouvera des caractéristiques de Scapin.