21

Baudelaire, Parfum exotique

Merci beaucoup pour toutes ces questions, cela m'aide vraiment... J'aurais besoin d'autres questions sur le poème de Baudelaire : XXII - Parfum exotique

Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d'automne,
Je respire l'odeur de ton sein chaleureux,
Je vois se dérouler des rivages heureux
Qu'éblouissent les feux d'un soleil monotone;

Une île paresseuse où la nature donne
Des arbres singuliers et des fruits savoureux;
Des hommes dont le corps est mince et vigoureux,
Et des femmes dont l'oeil par sa franchise étonne.

Guidé par ton odeur vers de charmants climats,
Je vois un port rempli de voiles et de mâts
Encor tout fatigués par la vague marine,

Pendant que le parfum des verts tamariniers,
Qui circule dans l'air et m'enfle la narine,
Se mêle dans mon âme au chant des mariniers.

Merci

J'ai oublier de préciser, bien entendu,  que j'ai trouvé déjà trois questions : Problématique : Quelle est la vision de la femme par Baudelaire ?
Quelle image de la femme et de l'Idéal se dévoile dans ce texte ?
Problématique : Quelles sont les correspondances dans ce poème ?

22

Baudelaire, Parfum exotique

Bonjour,j'ai une préparation à rendre pour le mardi 12 janvier.Je dois préparer un oral.
La question est:Analyser comment Baudelaire évoque le paysage exotique dans le poème?

Où j'en suis?J'ai fait 2 parties:
I La rêverie exotique
riche champ lexical de l'exotisme:île paresseuse(v.5),arbres singuliers(v.6),fruits savoureux(v.6),vague marine(v.11)
Baudelaire ferme les yeux et imagine un ailleurs exotique et idéal donc il souhaite accéder à l'Idéal.
évocation des sens et du parfum
II La femme aimée
Jeanne Duval "ton sein chaleureux"(v.2),"ton odeur"(v.9)

J'ai trouvé qu'il évoque son âme dans le dernier vers du dernier tercet.J'ai pensé de faire une sous-partie dessus.

23

Baudelaire, Parfum exotique

XXII - Parfum exotique

Quand, les deux yeux fermés, en un soir chaud d'automne,
Je respire l'odeur de ton sein chaleureux,
Je vois se dérouler des rivages heureux
Qu'éblouissent les feux d'un soleil monotone;


Une île paresseuse où la nature donne
Des arbres singuliers et des fruits savoureux;
Des hommes dont le corps est mince et vigoureux,
Et des femmes dont l'oeil par sa franchise étonne.


Guidé par ton odeur vers de charmants climats,
Je vois un port rempli de voiles et de mâts
Encor tout fatigués par la vague marine,


Pendant que le parfum des verts tamariniers,
Qui circule dans l'air et m'enfle la narine,
Se mêle dans mon âme au chant des mariniers.

Les Fleurs du mal, Charles Baudelaire

Comment :
Une géographie : une île, une végétation
Des corps d'hommes et de femmes
Des sensations visuelles, olfactives, auditives

24

Baudelaire, Parfum exotique

D'accord et est-ce que pour l'oral faut-il développer et avoir une matière solide pour tenir 10 minutes?

25

Baudelaire, Parfum exotique

Présentation de l'auteur/ Présentation du poème dans son contexte/ Rappel de la question/ Annonce du plan qui y répond et développement en s'appuyant sur le texte (champs lexicaux, sonorités,-assonances-, correspondances, rythme -balancement--enjambement- ...)

26

Baudelaire, Parfum exotique

d'accord et merci beaucoup pour ton aide.

27

Baudelaire, Parfum exotique

Bonjour,
Je dois analyser les titres "parfum exotique", "Sed non satiata", "Le flambeau vivant", "Harmonie du soir", "A une passante" de Baudelaire mais je n'y arrive pas, est ce que quelqu'un pourrait m'aider s'il vous plait ?
Merci bonne soirée.

Rappel des règles
Seuls les élèves ayant effectué un travail personnel préalable sur leur sujet peuvent obtenir une aide ponctuelle. Vous devez donc indiquer vos pistes de recherches personnelles.

28

Baudelaire, Parfum exotique

Peut-être, en dehors de toute consigne, pourrais-tu évoquer le réseau d'attente que suggère le titre avant lecture puis voir si le poème lui correspond.

Pour Parfum exotique, on peut s'attendre à des senteurs d'ailleurs or dans le sonnet, il est question d'une femme, Jeanne Duval mais  la femme s'efface très vite devant la puissance de son parfum qui déclenche vision et rêve.