1

"Oh ! combien !" / "Tout autre"

Bonjour,

J'ai longtemps eu un problème - et c'est toujours le cas, d'où l'objet de ma question - avec cette expression "Oh ! combien !" que j'ai lue dernièrement dans Les Mystères d'Udolphe d'Ann Radcliffe. Or, je crois que la forme moderne est "ô combien !" J'aimerais avoir votre avis là-dessus.
Aussi, et là je suis plus intéressé sur la question : "tout autre chose", "une toute autre apparence" ou "une tout autre apparence". Bref, quand doit-on accorder le "tout" ?
Merci d'avance !

2

"Oh ! combien !" / "Tout autre"

"Tout" ne s'accorde pas devant une voyelle, il me semble...

"Oh ! combien !" / "Tout autre"

Bonjour, Jérémy !

Pour votre PREMIERE QUESTION, il suffit de consulter le Petit Robert.
Le deux sont des interjections, donc invariables.

Ô A DEUX SIGNIFICATIONS :
1 L’interjection sert à invoquer, à interpeller et est encore appelée vocatif.
* Ô Jérémy !
2 Elle traduit un vif sentiment (joie, admiration, douleur, crainte, colère).
* Ô nuit désastreuse ! (Bossuet)
* Ô rage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie ! (Corneille)
* Ô combien (sans ponctuation). L’exemple renvoie à combien (x) :
→ Ô combien ! (souvent en incise)
* Un personnage équivoque, ô combien ! : très équivoque.
(x) Cette ligne n’était pas dans le premier Petit Robert.

OH A AUSSI DEUX SIGNIFICATIONS :
1 L’interjection exprime la surprise ou l’admiration.
* Oh ! c’était un malin. (Zola)
2 Elle renforce l’expression d’un sentiment quelconque.
*  Oh ! quelle chance !

J’en conclus que, pour exprimer un vif sentiment ou pour renforcer un sentiment, on peut utiliser l’une ou l’autre.
Remarquons la ponctuation : ô    oh !

TOUT AUTRE

1 Variabilité de tout si celui-ci signifie n'importe quel.
Tout est en effet un déterminant indéfini.
* Toute autre vérité peut sortir du puits.
= N’importe quelle autre…

2 Invariabilité de tout si celui-ci signifie complètement, entièrement.
Tout est en effet un adverbe d’intensité.
* L'objet de la psychologie est de nous donner une idée tout autre des choses que nous connaissons le mieux (Valéry).
= … une idée entièrement autre…
* Une tout autre apparence. (= entièrement)

Application :
Toute autre chose serait préférable, car ce serait une tout autre chose.

4

"Oh ! combien !" / "Tout autre"

Cependant, il est possible de dire  :
" des fleurs toutes (entièrement) fânées "
(comme l'on dit "des fleurs fraîches écloses")

?

5

"Oh ! combien !" / "Tout autre"

Je crois qu'on met le "e" pour l'euphonie non ?

6

"Oh ! combien !" / "Tout autre"

Non, (enfin, oui dans le cas de la poésie parfois) le e est marqué car "tout" eu genre féminin est employé devant une consonne.

7

"Oh ! combien !" / "Tout autre"

Je suis en train de lire Charlie de Stephen King et je tombe sur cette phrase :
"Il l'avait fait tourner chaque jour, davantage pour conforter son sens des responsabilités que pour toute autre raison..." Est-ce bien orthographié ?
De même, "la nation tout entière", sachant que "tout" est ici un adverbe qui a le sens de "entièrement", l'expression "tout entière" est-elle redondante ?
Merci !

"Oh ! combien !" / "Tout autre"

Tout adverbe est invariable.
* La ville tout entière.

MAIS, par euphonie, il s'accorde comme un adjectif lorsqu'il précède un adjectif féminin qui commence par une consonne ou un h aspiré.
* Elles sont toutes seules / toutes honteuses.
Mais :
* Elles sont tout ébahies / tout heureuses.

Le problème ne se pose pas avec AUTRE, qui commence par une voyelle.

"Oh ! combien !" / "Tout autre"

Nous nous sommes croisés.

* Pour toute autre raison.
= Pour n'importe quelle autre raison. C'est bon.

* La nation tout entière.
= La nation complètement entière.
Entière commence par une voyelle : invariabilité.
C'est bon.
Effectivement, c'est redondant, mais c'est dans l'usage.

10

"Oh ! combien !" / "Tout autre"

Merci beaucoup ! Et enfin "tout une nation" ou "Toute une nation" ? Je penche pour la dernière, car "toute" est ici un adjectif... L'hésitation demeure quand même...