21 (Modifié par Jehan 14/03/2019 à 12:53)

S'enrichir culturellement

Je pense qu'on ne peut être spécialiste dans tous les domaines de la culture, mais je pense qu'il faut s'efforcer d’accroître notre compréhension et nos savoirs dans tous les domaines rapprochés de notre spécialité ou qui nous intéressent. Ignorer tout ce qui dépasserait notre champ de spécialité est une conduite qui tendrait à une certaine ignorance et à un repli sur soi par rapport au monde dans une certaine mesure.

22 (Modifié par Jehan 17/11/2019 à 12:57)

S'enrichir culturellement

Hippocampe a écrit :

Bonsoir,

À ma façon, je vais abonder dans le sens de Korax.

Mais je commence par dire que la démarche de Korax, pas plus que la mienne, n'est une astuce. Il n'y a pas d'astuce pour se cultiver. Sinon ça se saurait, or ça ne se sait pas. Si ça existait, tous les élèves de seconde utiliseraient ces astuces pour devenir rapidement et facilement cultivés et n'auraient au bac que d'excellentes notes. Je me permets d'ajouter qu'il n'est guère astucieux de croire en l'existence de telles astuces.

Quand j'étais jeune, je ne m'intéressais pas à l'histoire et j'étais con.

Mais un jour j'ai trouvé un livre écrit par un survivant du camp de Buchenwald. J'ai été très surpris par ce que j'y ai lu car je savais vaguement que les nazis avaient créé des camps infernaux mais j'étais loin de m'imaginer tout ce qui avait pu s'y passer. Puis, des mois plus tard, un autre livre de souvenirs, sur un autre camp. J'ai été là encore surpris : mon premier livre n'avait pas fait le tour de tout se qui pouvait se passer dans ces camps de malheur. Un autre livre, etc.
Je résume. Pour comprendre ces premiers livres, j'ai voulu en savoir plus sur le nazisme et la Seconde Guerre mondiale. De livre en livre, j'ai appris beaucoup de choses sur ce sujet.
Puis je me suis intéressé aux documentaires vidéos, toujours sur ce sujet (j'en ai maintenant 1800).
(Il m'est alors arrivé une curieuse chose : dans un de ses livres, un historien spécialiste du nazisme a écrit une chose fausse, j'en avais la preuve dans une de mes vidéos. Je l'ai contacté, via le forum de son site Internet, en y insérant un lien pointant vers un extrait du documentaire concerné, prouvant son erreur, que j'avais mis dans Youtube. Résultat : il m'a invité à manger chez lui et m'a demandé de lire le premier jet du livre qu'il était alors en train d'écrire. Il m'a ensuite mis dans la liste des personnes qu'il remerciait pour leur aide dans le livre en question quand il est paru. À ma grande surprise. Quand je pense que j'étais nul en histoire à l'école…)
Parallèlement, tout à mes lectures, j'ai vu que le nazisme était né en partie suite à la façon dont la Première Guerre mondiale s'était terminée. Du coup je me suis intéressé à cette autre guerre mais du coup aussi à la troisième république, la guerre de 1870, la Commune de 1871 et à toute l'histoire compliquée du XIXe siècle… … … Et les guerres du Péloponnèse et la civilisation de Caral et la civilisation de la vallée de l'Indus…

J'ai donc fait comme Korax l'a fait avec ses films. J'ai trouvé des fils et je les ai suivis sans trop savoir où ça me conduirait. J'ai maintenant une certaine culture historique. Pas plus : je suis nul en littérature ou en philo. Mais rien que cette quête de l'histoire est un plaisir.

Seulement, ça m'a pris des années et des années. Je n'ai pas trouvé d'astuce pour progresser vite.

Sans avoir la chance de devenir lectrice en avant-première d' une nouvelle oeuvre littéraire, mes recherches culturelles m'ont très souvent permis , lors de visites de musées, châteaux, etc. etc. de suggérer des prolongements ou corrections aux guides. Parfois preneurs et vraiment intéressés, ils m' ont remerciée et nous avons poursuivi nos échanges par mails. De fil en aiguille la culture peut ainsi enrichir les rencontres humaines et améliorer la qualité de prochaines visites de lieux remarquables. Bien à vous