1 (Modifié par Jehan 05/10/2019 à 17:34)

Comment Baudelaire montre-t-il dans Les Fleurs du mal que tous les sujets sont poétiques ?

Bonjour, je suis une élève de première. Je tiens à vous informer que je n'ai jamais fait de dissertation de français en seconde.
Mon professeur de français nous a donné une dissertation à rendre pour mercredi.
Nous n'avons ni besoin de faire une introduction ni besoin de faire une conclusion, c'est pour cela que mon travail se focalise sur mon développement.

Le sujet est: Comment Baudelaire montre-t-il dans "Les Fleurs du mal" que tous les sujets sont également poétiques?
Notre réflexion devra s'appuyer sur des poèmes précis, extraits des "Fleurs du mal".

Je crois avoir trouvé des parties mais j'ai peur de tomber dans le hors sujet ou d'être incomplète. C'est pour cela que j'aimerais l'avis d'une ou plusieurs personne(s) pour me donner quelques conseils pour améliorer mon plan ou même le changer.
 
Ma première partie pourrait être "La provocation par des idéaux prohibés", dans laquelle j'évoquerai les thèmes du Mal : la sensualité, Satan (la personnification du Mal), et les substances que Baudelaire utilise pour échapper au spleen.

Ma deuxième partie pourrait s'intituler "La conservation du traditionnel, pour parler de l'idéal", à l'intérieur je parlerai de la religion (dualité corps et esprit), de la nature, de l'idéal (exotisme, voyages).

J'ai l'impression de ne pas avoir de sous-parties, je pense plutôt avoir trouvé des sujets à glisser, sans avoir de réels axes.
J'aimerai donc une aide rapide (si possible), s'il vous plait, pour savoir si mon plan est correcte et si je peux commencer à rédiger correctement ma dissertation. Merci d'avance, toutes critiques sont les bienvenues.

2

Comment Baudelaire montre-t-il dans Les Fleurs du mal que tous les sujets sont poétiques ?

Comment Baudelaire montre-t-il dans "Les Fleurs du mal" que tous les sujets sont également poétiques?

en renouvelant les thèmes de la modernité (La ville ...)
en tirant la beauté du bizarre, du laid, du mal, du morbide.
en  cherchant à avertir, bouleverser, provoquer le lecteur, son frère.