1

Étudiants en licence de lettres classiques à l'université de Toulouse

Bonjour,

Je m'inscris actuellement à l'université Toulouse 2, en Lettres Classiques, après deux ans post-bac assez troubles.
Au fond, je suis simplement revenu à une lointaine envie qui n'avait jamais vraiment disparu : enseigner, et de préférence, les lettres classiques.

J'aimerais donc savoir s'il y a d'autres personnes qui compte suivre ce cursus, ou qui l'ont suivi ou le suivent ?
Également, j'aimerai beaucoup échanger avec d'autres étudiants de Lettres Classiques, entrant en première année ou déjà en études.

Je fais cette première année à distance, mais peut-être que je partirai sur Brest l'an prochain (enfin la Bretagne!). Notamment pour socialiser (c'est mieux), prendre enfin mon indépendance (depuis le temps que j'en rêve!) mais aussi parce que j'avoue être un peu dans le doute au niveau réussite cette année.

J'ai toujours été présent en cours, et enregistrer automatiquement la majeure partie de ce que le prof disait (mémoire auditive). Donc en soit, je ne sais ni apprendre ni travailler, n'ayant jamais eu à le faire.
Mais tout s’apprend, non ? Je devrais probablement réussir à m'y mettre... J'espère!

Au plaisir d'échanger!
Tala

Étudiants en licence de lettres classiques à l'université de Toulouse

Bonjour,

Je rentre aussi en lettres classiques à Toulouse, en enseignement à distance, et directement en L2 (j'ai eu un parcours assez long et sinueux jusqu'ici). Je suis très heureux d'avoir trouvé ce programme qui est vraiment proche des parcours de "classics" anglo-saxons à mon sens, très axé sur la philologie et l'antiquité (par exemple, je vais pouvoir faire ce cursus sans avoir de cours de lettres modernes ou de français).

Pour ce qui concerne le travail à distance, je pense que ça demande de s'y habituer un peu, et surtout beaucoup de motivation. J'ai suivi pas mal de cours comme ça, et, pour moi en tout cas, la clé est de varier les sujets/domaines sur lesquels on se penche, afin de toujours avoir cette envie d'avancer. Je trouve qu'il ne faut pas rester sur un sujet particulier trop longtemps d'affilé, ce que l'on pourrait être tenté de faire quand on n'a pas à suivre des cours d'1 ou 2h qui changent tout le temps.

Nous ne sommes pas très nombreux en licence (je suppose probablement de l'ordre de 3 x 20 élèves pour tout le cursus), et seulement une fraction de ça au SED, donc c'est une bonne idée de nouer des contacts si on peut.

Est-ce que vous avez bien le programme et la bibliographie ? Des lectures que vous conseilleriez sinon ? Pour ma part, je lis en ce moment Suétone en traduction française, Histoire de la littérature grecque (Saïd, Trédé, Le Boulluec) qui est dans la bibliographie, Le chasseur noir (Vidal-Naquet), et Qu'est-ce que la mythologie grecque (Calame). Ce dernier, en dépit du titre un peu accrocheur, est un ouvrage tout-à-fait érudit, très intéressant.

Pour faire un peu de version tous les jours (euh, ou presque...) : en grec j'avance lentement sur l'Anabase (j'utilise cette édition commentée https://geoffreysteadman.com/xenophon-anabasis-i/), et en latin après avoir traduit les 6 premiers livres d'Eutrope je viens d'attaquer Aurélius Victor, c'est plus chaud pour moi.

Au plaisir --

Log

3

Étudiants en licence de lettres classiques à l'université de Toulouse

Cela me fait plaisir d'avoir une réponse!

J'entre pour ma part en L1. La bibliographie présente sur le site de l'UFR est encore celui de 2018-2019, sans œuvres particulières, juste quelques suggestions et deux manuels, me semble-t-il.
En attendant le début des cours, je travaille le grec ancien seule, avec l'Hermaion. Je débute les deux langues anciennes cette année.

Cet été, j'ai lu les Métamorphoses d'Apulée, l'Iliade et l'Odyssée d'Homère, les théâtres complet d'Eschyle et Sophocle, les Phéniciennes d'Euripide, et un peu Platon (le Critias, le Criton et le Banquet).
Je conseille fortement Apulée, la lecture en est très agréable ! J'ai d'ailleurs quelques cours de littérature latine (année passée, à Besançon) sur des extraits de son œuvre. Un texte encore plus drôle en latin!

Si vous avez également des suggestions, je suis preneuse bien que ma liste soit longue pour les matières de "lettres modernes". J'ai de la littérature française et comparée, de la linguistique également. Un choix du à mon projet professionnel.

Il est vrai que les lettres classiques se perdent. Lorsque j'avais été Besançon quelques temps l'an passé, nous n'étions que huit.

Étudiants en licence de lettres classiques à l'université de Toulouse

Bonjour,

J'ai contacté il y a quelque mois les professeurs de philologie pour leur demander des conseils de lecture pour rattraper certaines parties de la L1, et on m'a conseillé les deux ouvrages de A. Meillet "Esquisse d'une histoire de la langue latine" et "Aperçu d'une histoire de la langue grecque". Ils sont d'ailleurs probablement dans la liste bibliographique. Si vous ne les avez pas lus, je vous les conseillerais avec un bémol (de mon point de vue) : il utilise de nombreuses règles de linguistique historique - et quand on ne les connaît pas c'est un peu compliqué. Le même Meillet a aussi écrit une référence sur la linguistique historique indo-européenne, j'aurais peut-être dû le lire avant. En tout cas si vous vous intéressez à la linguistique, ces références, même si elles sont anciennes, sont celles qu'on m'a conseillées.

Toutes les bibliographies des cours de latin ou de grec dans le catalogue mentionnent des manuels d'histoire / civilisation. J'en ai lu pas mal, et ils ne se valent pas tous. J'ai trouvé que certains font trop "manuels scolaires", ce qui rend la lecture un peu rébarbative. Ceux que j'ai trouvés les mieux écrits sont "Histoire du monde grec antique" de Lefèvre et "Histoire Romaine" de Le Bohec et al. J'ai bien aimé aussi SPQR, mais ce n'est pas vraiment un manuel.
Après ça, j'ai trouvé la lecture des historiens anciens vraiment captivante (mais pas les versions originales, c'est pas encore possible pour moi à ce niveau !): Hérodote, Thucydide, Polybe, Salluste, Plutarche, et en ce moment Suétone. J'ai les Annales de Tacite en vue après ça.

Je n'ai pas l'impression que les cours soient très axés sur l'étude de la mythologie, à part en L3 je crois, mais c'est un domaine qui m'intéresse particulièrement et j'ai aussi lu l'Enéide et les Métamorphoses d'Ovide (et puis l'Epopée aussi bien sûr), ainsi que quelques livres sur ces oeuvres. Même si, pour citer Gregory Nagy (un grand spécialiste dans le domaine), "le meilleur livre sur l'Iliade, c'est l'Iliade", je n'ai pas encore réussi à recommencer à le lire !

J'ai utilisé l'Hermaion aussi, je le trouve vraiment bien fait. En latin, le manuel recommandé par le professeur à Toulouse, qu'il a d'ailleurs co-écrit, est vraiment très bien, ça se lit comme un roman, super clair, intéressant : "Apprendre le latin" chez Ellipses.